Archives de Tag: sans terre

Manifestation contre l’aéroport de Notre Dame Des Landes le Samedi 24 mars à Nantes : affiche et déroulement de la journée

Vu sur le blog dédié à cet évènement :  http://24marsnantes.noblogs.org/

A diffuser massivement autour de vous :

Le déroulement de la journée en détails :

24 MARS 2012 - NANTES / NAONED
MANIFESTATION POUR L'ARRÊT IMMÉDIAT
DU PROJET D'AÉROPORT A NOTRE-DAME DES LANDES

A l’appel de tous les opposant-e-s au projet d’aéroport

LE 24 MARS, PRENONS NANTES

3 CORTÈGES POUR RENTRER DANS LA VILLE

Au Nord :

Tracteurs, vélos : rdv 12h au Cardo
Piétons : rdv 12h30 rond point de Rennes

A l’Est :

Tracteurs, vélos : rdv 12h à la Haluchère
Piétons : rdv 12h30 rond point de Paris

Au Sud :

Tracteurs, vélos, piétons : rdv 12h à Pirmil

MANIFESTATION DANS LE CENTRE VILLE

Départ de la manifestation

13h30 Place point Morand (devant la préfecture)

OCCUPATION PLACE DU CIRQUE A PARTIR DE 15h00

L’affiche d’appel à la manif en format PDF :

affiche A3

Le 24 mars: occupons les supermarchés (soutien à la manif/occupation à nantes)

Vu sur Indymedia Nantes, le 17/03/12 :

À Nantes, ce jour (24 mars), est prévu une grande manifestation de soutien à la Zone d’Autonomie Définitive de Notre Dame Des Landes contre le projet de l’Ayrault-Port. À l’appel de la Marche Baiona et en soutien au grand rassemblement déjà prévu, nous occuperons les supermarchés !

L’artificialisation des terres, que ce soit pour des projets pharaoniques d’aéroport ou pour l’extension sans fin de zones commerciales et des villes, sera LE fléau d’une société où le prix du pétrole dépassera rapidement nos imaginations actuelles. Notre mal-bouffe sortie tout droit des hyper-marchés, c’est autant de paysans en moins dans nos campagnes, et autant d’affamés au Sud.

Lorsque l’on décide de supprimer 2000 Ha pour construire un aéroport inutile, on supprime ici 40 Ha pour une grande-surface, ici 250 pour une bretelle d’autoroute, et là 200 pour un nouvel « éco-quartier » en grande périphérie urbain et qui n’a d' »éco » que ses retours économiques sur investissement…

C’est à Nantes samedi matin, en solidarité contre l’aéroport de NDDL, que les bretons et autres ligériens se donnent rendez-vous pour occuper les supermarchés le 24 mars… parce que ce monde est le nôtre, mais encore plus celui de nos enfants. Et nous ne voulons pas que, demain, ils nous accusent.

supermarches.jpg
————————————————————————————————————————————————————

La Marche Baiona lance cet appel à tous les citoyens et assemblées à soutenir et relayer cette initiative dans la non-violence et la désobéissance civile pour :

Imposer des Marges Maximale à la Grande Distribution
Imposer une juste rétribution des producteurs
Interdire les produits toxiques dans l’alimentation
De nombreux type d’actions sont envisageables :

Blocage des caisses, information des clients
Etiquetages des produits néfastes pour la santé et ou l’environnement
Distribution de tracts et information des clients
Marchés sauvages de producteurs locaux
Incitation au Boycott
A tous les Citoyens et à tous les Agriculteurs, En ce mois de Mars, nous nous sommes mis en Marche depuis différents points de France (Bayonne, Marseille, Toulouse, etc…) pour rejoindre Paris le 21 Avril 2012 et remettre la voix du Peuple au cœur du débat politique. Nous ne pouvions rester inactif devant la pathétique mascarade électorale que nous vendent les médias de masse. Nos responsables politiques, noyés dans leurs privilèges et prisonniers de la corruption ont abandonné leur responsabilités et il est temps que le Peuple s’unisse et redonne un sens au mot Démocratie.

NOTRE CONSTAT La situation actuelle du monde agricole est alarmante. Elle est pire qu’en 1789 ! Chaque jour durant cette traversée de la France, nous redécouvrons la beauté de nos campagnes. Chaque jour sur la route, nous rencontrons des Agriculteurs qui nous accueillent chaleureusement, nous nourrissent parfois et la plupart du temps nous décrivent une même et triste réalité.

Nos paysans sont en souffrance. Ils sont les premières victimes des dérives d’un capitalisme outrancier où le profit annihile tout respect du vivant, des hommes et de l’environnement confondus. Ils travaillent comme des forcenés sans compter leurs heures et croulent sous les dettes. Leur quotidien c’est l’isolement, le divorce, la peur de l’avenir et la non-reconnaissance de leur travail. Cela engendre de terribles conséquences : C’est la profession la plus touchée par la dépression et ses dérives médicamenteuses (le suicide touche 2 agriculteurs par jour dans notre pays, soit 8x plus que les cadres).

Enfin, les Agriculteurs et leur familles sont les premières victimes innocentes des pesticides et autres dérivés chimiques toxiques qui provoquent leucémie, cancer et autres morts lentes.

LES RESPONSABLES
La Crise financière et la crise alimentaire ont la même origine, les mêmes exploiteurs, les mêmes exploités ! Les premiers responsables de cette situation sont les pouvoirs politiques qui refusent de prendre leur responsabilités. Ils jouent le jeu des lobbies de l’industrie agro-alimentaire à travers des politiques agricoles inhumaines. Ils rendent les producteurs dépendant des aides européennes, privatisent les semences, forcent l’usage de produits toxiques pour la santé et l’environnement et refusent d’interdire les OGM. La grande distribution impose ses prix aux producteurs en faisant jouer la concurrence, et les banques finissent le travail en réduisant nos paysans à l’esclavage par peur de se voir exproprier. Pourtant ils savent qu’interdire ou taxer les semences de ferme, c’est taxer le blé, la farine et notre pain! Et Il savent aussi que le futur de notre alimentation ne pourra être assuré que par des paysans libres et indépendants et que les décisions d’aujourd’hui préparent la crise de demain :

Il est temps de Réagir !

LES SOLUTIONS EXISTENT
Nous croyons en une agriculture moderne, qui puisse nourrir tous les hommes avec des produits de qualité, tout en préservant notre santé et l’environnement mais aussi en assurant une vie digne et l’épanouissement légitime de nos paysans. Nous savons qu’un agriculteur qui part à la retraite sans pouvoir transmettre son savoir est une perte irréversible pour la France. Plus qu’une simple remise en cause de notre modèle de production agricole, c’est une remise en question des modèles de vie et de société que nous souhaitons. Nous pensons que cela passe par des processus de réflexion et de discussion dans lesquels toutes les alternatives trouvent une place et où chacun peut porter son analyse et des solutions concrètes en place publique.

Nous ne pouvons plus supporter que nos paysans se pendent dans la solitude au fond de leur grange après le départ de leur dernière vache.

Comme Coluche disait : « Si l’on est pas content il suffit de ne pas acheter. » et nous sommes conscients qu’une partie du changement est de notre responsabilité à tous, et que nous pouvons peser dans la balance en étant plus attentif sur nos modes de consommation et en privilégiant les circuits de distribution court et locaux.

Nous croyons à un réveil du Peuple Francais et au pouvoir d’un soulèvement populaire de masse.

La bataille des Ardillières sur la zone du projet d’aéroport de Notre Dame Des Landes

Vu sur Indymedia Nantes :

La bataille des Ardillières

Ils ferment, on ouvre !

Venez nous soutenir ! Collectivisons les terres, ouvrons et occupons les maisons.

Sur la ZAD hier ( lundi 5 Mars ), les flics ont tenté de condamner une maison libérée par ses habitants depuis le matin ( pose de grilles anti-effraction ). Nous ne les avons pas laisser faire : virer les flics de la maison, barricades, personnes sur le toit, harcèlement jusqu’à leur départ, pour enfin barricader à nouveau. Les flics sont partis, on occupe la maison !
Depuis le début cette semaine de rencontre ( 5 au 11 Mars ), nous occupons une nouvelle maison, de nouvelles terres, pour demain nous approprier la zône toute entière. Venez soutenir ces ouvertures fragilisées par le flagrant délit qui laisse aux flics une marge de huit jours pour intervenir.

Commentaires (2 of 2)

Aller aux commentaires 1 2

URGENT, ce mardi à 16h30

author par anonymepublication date mardi 06 mars 2012 – 18:39Notifier cet article/commentaire aux moderateur-ice-s16h30 ce mardi – URGENT. Les keufs sont à nouveau là et 8 camarades sont sur le toit.
Besoin de renfort au lieu dit les ardillières à Notre-Dame-des-Landes.

Les forces répressives sont partis

author par anonymepublication date mardi 06 mars 2012 – 20:01Notifier cet article/commentaire aux moderateur-ice-sA 18h30, les flics sont partis n’ayant pu expulser les camarades sur le toit.
5 arrestations, les personnes seraient au commissariat de Blain.

Ceux embarqués hier sont tous ressorti.

 

Arrêt immédiat du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes !

Vu sur Indymedia Nantes :

Le printemps arrive et la lutte contre le projet d’aéroport en profite pour s’intensifier.


Le 24 mars à Nantes, on inverse les rôles avec une grande manif ! La métropole nantaise veut annexer Notre-Dame-des-Landes ? Eh bien ce sont toutes les oppositions à ce projet, et à tous les projets inutiles, qui vont venir dire à la métropole qu’elles ne veulent pas de son développement !

3 cortèges de vélos et de tracteurs prendront le ville en tenaille, pour finalement se rejoindre et occuper une place dans l’hyper-centre. Cette occupation, écho aux mouvements espagnols, grecs, américains, mais aussi tunisiens ou égyptiens, se veut une matérialisation de la détermination des opposant-e-s à ne pas laisser tranquille les décideurs tant que le projet n’est pas retiré, et un carrefour des luttes européennes.

Parce que les luttes ne sont pas des luttes strictement locales, des départs collectifs comme à Dijon s’organisent un peu partout. Parce qu’il est possible de gagner, qu’une victoire à Notre-Dame-des-Landes est la condition d’autres ailleurs.

{{{Tous et toutes à Nantes le 24 mars !}}}

Sur le terrain, même si la menace d’expulsionest présente, la vie suit son cours avec un programme diversifié, de quoi venir s’informer, aider, lutter :

  • une semaine de rencontres/discussions/ateliers du 5 au 11 mars autour de thèmes comme l’urbanisation, les luttes rurales, la répression, …
  • un week end d’échanges entre différentes luttes locales (LGV, autoroutes, lignes THT, …) du 9 au 11 mars
  • une semaine artistique (concerts, ateliers, peintures, poésies, marionnettes, …) du 1er au 9 avril
  • une semaine d’échanges de savoirs du 9 au 15 avril avec par exemple la construction de cabane, de la grimpe dans les arbres, la reconnaissance et cueillette de plantes, …

En ce qui concerne l’appel à réoccupation en cas d’expulsion, la manifestation est toujours d’actualité, le 4eme samedi après la 1ère expulsion.

Un peu partout des stands, réunions d’informations continuent. Le 7 mars à Rennes, une discussion/débat sur le thème « Aéroport / Ligne grande vitesse : la même lutte ».

A Notre-Dame-des-Landes, l’occupation est aussi policière/militaire mais les nombreuses intimidations ne font que renforcer la détermination.
Si les nombreuses condamnations sont pour la plupart des amendes (payées collectivement), le 21 février dernier à St Nazaire, un camarade a été condamné à 14 mois de sursis (dont 2 mois pour refus de don d’ADN), 1000 € d’amende avec sursis pour une autre et 600 € de dommage et intérêts à payer solidairement au flic pour le préjudice morale alors qu’ils n’ont fait qu’escorté, avec d’autres opposant-e-s, un membre des renseignements généraux hors du cortège.
3 jours après, seulement 6 à 24 mois de sursis pour les 3 flics impliqués dans le décès d’Hakim Ajimi.
Le procès pour les camarades inculpé-e-s du 1er décembre est reporté au mercredi 16 mai.

Un Comité de Soutien aux Inculpé-e-s Anti-aéroport a vu le jour pour mieux se coordonner et organiser le soutien aux inculpé-e-s. Il se réunit tous les mardis à 20h30 à B17 à Nantes : https://soutieninculpeesnddl.wordpress.com/

Niveau travaux, le sale boulot continue. Le 24 janvier, le juge des expropriations est venu sur la ZAD pour rencontrer les propriétaires ayant refusé de vendre leurs terrains à l’amiable. S’en suit bousculades, lacrymos, … une belle énergie mais pas suffisante pour empêcher la ballade du juge. Après les visites sur le terrain, c’est au tribunal que se décide les expropriations et le rachat des terres par AGO-Vinci. La 1ère d’une longue série a eu lieu le 14 février et est mise en délibéré le 30 mai prochain.

Et parce que sur Indymedia, on aime bien les médias libres, vous pouvez écoutez la voix de l’occupation de la ZAD avec des émissions radio ou lire le 4e numéro de Lèse Béton : le journal d’occupant-e-s installé-e-s sur la ZAD.

Pour un soutien financier et aider aux actions, la répression, impression de tracts, …

La lutte contre le désordre capitaliste et pour un autre monde continue !!!

Un cyclo-tour paysan pour l’accès à la terre, de Lille à NDDL du 14 au 28 avril

Vu sur le site internet cyclopaysanpdc.net/ :

Après le cyclo foncier en Bretagne en avril 2010 et le cyclo tour des paysan-ne-s « enquête » de terres en avril 2011 dans la région Nord-Pas-de-Calais, notre collectif de jeunes paysan-ne-s voyageur-se-s se remet en route en avril 2012.

Nous sommes un collectif de porteur-se-s de rêves et d’innovation en milieu rural, nous sommes déjà installé-e-s, parfois de manière précaire, nous sommes des soutiens à tous, qui veulent vivre au contact de la terre et de ses habitant-e-s, chercheur-se-s en mode de vie alternatifs, désireux-ses d’expérimenter  à tout va.

Nous repartons, fesses sur la selle, vélos dans les trains, la langue déliée pour questionner et revendiquer notre droit à la terre. Du 14 au 28 avril 2012, nous roulerons de Lille à Notre dame des landes (44).  Nous irons à la rencontre des paysan-ne-s, des habitant-e-s, des politiques, des institutions agricoles, des lieux en lutte ou d’expérience collective … Sur les routes, nous ferons entendre nos rêves, nos idées innovantes, nos aspirations pour le monde rural et agricole. Si vous voulez nous rejoindre, contactez nous par toutes les voies possibles.

Nous emmènerons avec nous nos questions pour ouvrir le débat sur le statut et l’identité paysanne, l’accès à la terre et l’installation, l’urbanisme et le droit au logement en milieu rural, l’économie paysanne, etc …

Notre objectif est de parcourir des nouveaux territoires pour rencontrer, échanger, vivre ensemble, revendiquer, soutenir, se former…

Nous préparons actuellement notre itinéraire, nous cherchons des lieux où loger, des institutions agricoles et politiques à visiter, des paysan-ne-s de tous bords à rencontrer, des collectifs motivés à créer un événement sur notre route. Si vous avez des luttes locales à nous faire connaître, nous nous ferons un plaisir de venir vous soutenir ou encore de passer le mot.

A propos de l’itinéraire

Pour celles et ceux qui veulent nous rejoindre sur la route, voici les dates où vous pouvez rattraper la caravane.
Lille-centre, le samedi 14 avril avant 14H00
Paris-centre, Le lundi 16 avril à partir de 18H00 et le mardi 17 avril
Le mans , le jeudi 19 avril à partir de 17H00
Grezillé (15 km d’Angers) le samedi 21 avril à partir de 18H00 et le dimanche 22 avril.
Athée (40 km de Laval) le mardi 24 avril entre 11H00 et 15H00
St Herblain (10 km de nantes) le jeudi 26 avril à partir de 18H00

Ces dates doivent vous permettre de prendre le cyclo paysan en cours, d’acheter vos billets de trains en conséquence. On s’engage à les respecter à quelques kilomètres près ! C’est l’aventure, l’imprévu est toujours à prévoir.

Si vous voulez participer ou mieux encore, organiser un cyclo paysan de votre coté, alors contactez nous pour que l’on se coordonne, qu’on se retrouve à Paris, le mardi 17 avril, journée internationale des luttes paysannes ou encore sur la route.

mail : contact@cyclopaysannpdc.net
site : www.cyclopaysannpdc.net
fixe : 09 82 42 85 14
port : 06 22 13 32 33

Reclaim the fields rejoint le mouvement No-TAV pour l’occupation de l’autoroute du Val de Susa

Reçu par mailing :

===================================================================
Reclaim the fields rejoint le mouvement No-TAV pour l’occupation de
l’autoroute du Val de Susa
===================================================================

Un jour seulement après la violente expulsion du bloquage de l’autoroute
mercredi dernier (http://linksunten.indymedia.org/node/55662), 80
activistes de Reclaim The Fields ont rejoint le mouvement No-TAV pour
réoccuper l’autoroute dans le Val de Susa. Alors qu’environ 2000 personnes
bloquaient l’autoroute pas loin de la sortie vers Chianocco, un autre
bloquage a été mis en place dans le haut du Val de Susa. Au même moment la
gare principale de Turin était occupée et des actions de solidarité ont
été effectuées dans plus de 40 autres villes en Italie.

Dans la nuit de mercredi la police a violemment expulsé les
manifestant-e-s à coups de gaz lacrymogènes et de canons à eau. Le jour
suivant le mouvement No-TAV appelait à une assemblée publique à 18h sur la
place centrale de Bussoleno. Les orateur-trice-s ont rappelé l’audience de
Luca (http://linksunten.indymedia.org/node/55584), qui est toujours dans
le coma suite à des violences policières et de Frederico qui a été arrêté
mercredi. Le même message était présent dans tous les discours : le
sentiment d’unité qui traverse le mouvement contre le TAV. La résistance
dans le val de Susa est extrêmement populaire, des personnes de tous âges
participant à la lutte depuis vingt ans. Après plusieurs discours inspirés
la foule s’est lentement déplacée en direction de l’autoroute.

Quand la foule a atteint l’autoroute il.le.s ont fait tomber les barrières
et arrêté le trafic. Puis des barricades se sont montées à partir de
débris et les bornes d’incendie ont été transformées en canon à eau pour
se défendre. Plusieurs engins de chantier ont été court-circuités et mis à
contribution pour former les barricades. Des feux ont été allumés et un
groupe international de musicien-ne-s de la constellation Reclaim The
Fields  joué des chansons révolutionnaires sur l’autoroute.

Après trois heures la plupart des personnes sont parties pour concentrer
les forces sur le bloquage de la partie haute du Val de Susa et se
préparer pour d’autres actions.

Bref – la réponse a été claire :

Vous pouvez nous chasser mais nous revenons ! Pas seulement dans le Val de
Susa mais partout en Italie !

Plus d’info: http://www.notav.eu/

Video: http://blip.tv/gualter/no-tav-fights-back-after-eviction-5996026

Traduit de l’anglais à partir d’un message qui vient de circuler sur la
liste UK.

Tomase su tiempo, xamaco, que la vida es corta

Une Semaine de rencontres sur la ZAD du 5 au 10 mars 2012 autour des « luttes de l’espace »

Semaine de rencontres organisée par des occupant-e-s de la ZAD :

Le tract d’invitation :

Le tract A3 (PDF) pour impression :

suBsTaNtiFiQE_MoElle

Un extrait de la brochure d’explication sur la semaine :

La brochure complète en format A3 pour impression :

Semaine-A3

En format A4 pour lecture :

Semaine_rencontres_intergalactiques

Radio Klaxon-la radio des occupant-e-s de la ZAD

Vu sur le site des occupant-e-s de la ZAD :

Actuellement il ya une nouvelle façon d’etre informé sur ce qui se passe sur la ZAD, un podcast hebdomadaire. Radio Klaxon apporte les voix de l’occupation de Notre-Dame-des-Landes dans un mélange de nouvelles, des commentaires, des interviews, de la musique, poésie, l’histoire et des histoires. Cette emission a été enregistré dans la nuit de la pleine lune le 8 Février 2012, y compris les mises à jour de Guantanamo Bay, les gisements pétrolifères du Kazakhstan, le Val de Suse et de la révolution égyptienne.

8th Feb

Vous pouvez trouver le spectacle et toutes les émissions futures par Radio Klaxon collection sur Archive.org

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous abonner Radio Klaxon Podcast (RSS) ou recevoir des notifications par twitter.

8th Feb (Podcast en MP3)

Préprogramme « 2012 sur la ZAD : fin du monde de l’aéroport … ». Un agenda des actions/projets à venir, réalisé par des occupant-e-s de la ZAD

  • Fin février : cycle de projections autour de « luttes collectives contre des projets d’aménagement des villes et des vies » dans les villages alentours.
  • Du 5 au 10 mars : Substantifique moëlle : occuper l’espace, partager la terre et transformer la ville. Semaine de rencontres inter-luttes, inter-squats autour de l’espace, pour densifier l’archipel des différents lieux autogérés, faire converger les individus et les groupes, articuler les luttes et les espaces de liberté avec au programme des journées : discussions, ateliers et plus si offensivité. Pour le moment les thématiques sont :
    - Urbanisation et villes invivables
    - Luttes rurales et propriété collective
    - Expulsions, répression, faire face à l’Etat
    - Circuler dans un espace segmenté et contrôlé/migration et nomadisme Tout atelier, apport de matériel ou idées complètement géniales sont les bienvenues ! L’accueil se fera dans divers lieux habités de la ZAD et à partir du 4 mars aux Planchettes.

- Du 9 au 11 mars : Rencontres « convergences des luttes contre l’artificialisation des terres » invitation à tous les collectifs en lutte en France contre des projets destructeurs de terres (étalement urbain, LGV, THT, autoroutes, aéroport, zones industrielles et commerciales. …)

- 15 mars : Fin de la trêve hivernale, risque d’expulsabilité accrue de plusieurs lieux occupés sur la ZAD ?….

- Samedi 24 mars : Manifestation à Nantes pour l’arrêt immédiat de l’aéroport !

- Du 2 au 7 avril : Semaine artistique (concerts, ateliers, peintures, poésies, marionnettes). Si vous avez des bonnes idées, des pratiques, des arts, des passions que vous voulez partager n’hésitez pas ! Ce sera l’occasion de partager et d’apprendre des pratiques comme la sérigraphie, …autour d’ateliers musique, concerts ou autres.

- Du 9 au 15 avril : Semaine d’échanges et de partages de savoirs. Partage et apprentissage de savoirs et savoirs-faire : venez avec ce que vous savez et ignorez !

A venir un jour ou l’autre : Manifestation de réoccupation ! à l’appel de Reclaim The Fields (réseau de paysan-e-s en lutte et pas seulement..) et d’occupant-e-s de la ZAD. Rendez-vous le 4ème samedi après une expulsion fourches,poutres et outils en mains pour re-semer, reconstruire. Contre l’aéroport et son monde ! Appel, tracts, affiches sur www.reclaimthezad.potager.org ou sur le site de la ZAD Contact : reclaimthezad@riseup.net

Les expulsions sur la zone du projet d’aéroport de NDDL se rapprochent ! Préparons-nous pour une résistance active et déterminée !

Un article de ouest torche paru aujourd’hui (le 22/01) mentionne le fait que le juge des expropriations va passer sur la ZAD ce mardi 24/01 pour signifier aux propriétaires, qui ont résisté aux négociations à l’amiable, leur prochaine expulsion.

Un rassemblement de soutien est prévu à cette occasion à partir de 9h30 à Notre Dame des Landes le 24/01 (voir en bas de l’article). Nous rejoignons cet appel, avec la conviction forte que, par notre nombre et notre rage, nous pourrons stopper ces procédures et le projet d’aéroport de NDDL !

Nous ne pouvons que nous battre avec détermination contre ces prochaines expropriations, qui visent à vider une zone de 2000 hectares de toute sa vie paysanne et rurale et à saper toute la résistance qui pourrait s’y mener et qui s’y mène !

Le bétonnage de ces terres agricoles ne se fera pas si nous savons résister à cette première vague d’expulsions, et signifions aux autorités que leur aménagement du territoire est contraire à notre droit à l’auto-détermination de vivre sur un territoire comme nous l’entendons !

N’oublions pas que l’aéroport de NDDL ne bétonnera pas seulement 2000 hectares, mais qu’il augmentera l’urbanisation du 44 et de tout le grand ouest de la France.

A l’heure où l’équivalent d’un département français disparait sous le béton tous les cinq ans, soit l’équivalent de la Bretagne en 20 ans, et que notre autonomie alimentaire est de plus en plus menacé, cela ne peut que nous renforcer à résister vivement contre le projet d’aéroport de NDDL !

Toute une biodiversité et un bocage unique en France disparaitrait par ce projet ! L’hypocrisie du développement durable qui permet de détruire de nombreux écosystèmes en le cautionnant par des mesurettes grotesques de greenwashing doit cesser !

Préparons-nous à la résistance contre ces expulsions imminentes ! Contre ce projet inutile et dangereux, nous lutterons avec joie et rage !

Le collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL

N.B: les propriétaires ne sont pas les seul-e-s à être concerné-e-s. Ainsi les occupant-e-s de la ZAD, venu-e-s s’installer sur la ZAD pour soutenir la résistance, seront pour la plupart concerné-e-s plus rapidement par les expulsions. Nous ne pouvons que les soutenir et appeler à défendre les lieux qu’ils occupent ! Voir leur appel ici :

http://zad.nadir.org/spip.php?article166

L’appel au rassemblement de soutien aux propriétaires expulsables, vu sur l’agenda de l’ACIPA :

Mardi, 24 janvier à partir de 09:30
 Solidarité avec les propriétaires qui refusent de vendre à Vinci
Lieu : Notre-Dame-des-Landes – L’Epine (plan)
Description :
L’ACIPA appelle à une présence de solidarité avec les propriétaires qui ont refusé la vente à l’amiable de leurs terrains, à l’occasion du déplacement sur place du juge aux expropriations, le mardi 24 janvier.
Rendez-vous à 9h30 à la sortie du village de l’Epine, route de la Paquelais (D42) en venant de Notre-Dame-des-Landes, à côté des containers de tri sélectif, à gauche de la route.
Le lien vers l’article de ouest torche :