Archives de Tag: répression

[Solidarité face à la répression!] Le 16 mai à Nantes, rassemblons-nous en soutien aux cinq inculpé-e-s raflé-e-s dans la lutte contre l’aéroport de NDDL !

Vu sur le blog du comité de soutien aux inculpé-e-s anti-aéroport , le 26/04/12 :

Le tract en PDF : tract 16 mai

Le tract en version directement imprimable en format tract :

(cliquez sur l’image avec le clic droit puis aller sur enregistrez-sous l’image et vous l’aurez sur votre ordi) :

Le tract en version PDF de moins bonne qualité :

tract soutien aux inculpées anti-aéroport-rassemblement 16 mai

Un communiqué de soutien aux inculpé-e-s qui avait été lu devant le siège de Vinci à Coueron le 15/12/2011, et qui donne des infos complémentaires :

http://wp.me/p27Pgv-6

Différentes réactions à la rafle de Vinci écrites au mois de décembre par différentes composantes de la lutte :

http://wp.me/P27Pgv-e

[Solidarité face à la répression] Le 3 mai à Nantes, montrons notre soutien aux inculpé-e-s du square mercoeur !

Vu sur le blog du comité de soutien aux inculpé-e-s anti-aéroport , le 24/04/12 :

Le 3 mai à midi au square Mercoeur à Nantes, appel à un rassemblement de soutien à des camarades inculpé-e-s dans le cadre de la lutte contre l’aéroport de NDDL.

Rappel des faits :

Vendredi 2 septembre, square Mercoeur
(en face du Bouffay à Nantes) :

Une dizaine de personnes se sont perché-e-s dans les arbres, soutenu-e-s par d’autres militante-s resté-e-s au sol AFIN DE protester contre les projets d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et de de destruction du parc Mercoeur, et contre le bétonnage
d’espaces de vie et de partage en général.
Alors que les opposant-e-s préparaient un pique-nique, chantaient des chansons ou des slogans ou diffusaient des tracts, les policiers ont procédé à des
arrestations particulièrement violentes, sous prétexte de contrôle d’identité : coups de matraque, strangulations, usage de lacrymogènes à bout portant, tazer,
insultes, menaces de coups et de viol, coups divers et torsions des membres, menottages trop serrés, etc.
Parmi la vingtaine emmenée au commissariat, plusieurs personnes sont
accusé-e-s de “rebellion” (c’est-à-dire d’avoir “résisté avec violence” lors de
leur arrestation) et passeront en procès (risque d’amende et de peine de
prison). Certain-e-s portent plainte contre la police pour coups et blessures.
Le C.S.I.A. tient à manifester son soutien sans réserve aux inculpés du
square Mercoeur comme il l’a apporté à certain-e-s victimes récentes de
la répression en région nantaise (jeune lycéen victime d’un tir au flash
Ball par exemple).

La relaxe est une évidence, les inculpes ont été pris
au hasard, arrêtés et seront jugés dans le seul but d’intimider les
opposants à l’aéroport et leurs soutiens.
Le simple fait d’être présent lors d’une action de solidarité expose
dorénavant à une répression policière et éventuellement judiciaire.               Nous affirmons le droit d’occuper collectivement l’espace public.
Vous êtes donc invité-e-s le jour de leur procès à
soutenir les inculpé-e-s en participant au
PIQUE-NIQUE, LE 3 MAI, A MIDI, AU SQUARE
MERCOEUR.
Le comité de soutien aux inculpé-e-s anti-aéroport
http://soutieninculpeesnddl.wordpress.com     contact : csia@riseup.net

Pour soutenir les inculpé-e-s dans le cadre de la lutte contre l’aéroport de NDDL, vous pouvez aller ici :

http://wp.me/p27Pgv-3Y

Le tract en PDF :

tract3mai-1

[A bas l’Ayrault’port!] Du bruit devant le meeting PS en vendée, le 20 Avril à la Roche sur Yon

Vu sur Indymedia Nantes, le 22/04/12 :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plus de flics que de manifestants mais y’a eu du bruit quand même

p1040372.jpg

Comme promis, on était présent devant le meeting du ps, le 20 avril, à la roche sur yon.
Ce n’a pas été facile d’avancer jusqu’aux portes (15/20 flics en tenue, 9 fourgons de gardes mobiles et quelques baceux).
Un clin d’œil aux paysans, qui malgré l’appel très mou et consensuel de leur confédération, ont décidés de forcer le passage pour aller interpeler les militants du ps.
Et une bise aux copain/nes de la ZAD qui sont venus gueuler leur rage avec nous.

Dans le 85 et le 79, les réseaux étoffent et on prévient déjà Vinci, Ayrault, le PS et tous leurs copains que partout où ils iront, on y sera avec notre dégout du monde qu’il nous impose, nos bidons, nos pétards, nos fumis et notre rage.

A bientôt

Des opposant-e-s à l’aéroport de NDDL

[Automedia] Détournement de l’émission de france culture par des occupant-e-s de la ZAD

Vu sur le site internet des occupant-e-s de la ZAD, le 19/04/12 :

En Novembre, un journaliste de France Culture est venu sur la ZAD avec ses micros, ses questions et ses motivations. Des quatre de rushes enregistrées le comité central de la propagande de la radio publique en a fait une émission de 45minutes (http://www.franceculture.fr/emissio… ). Celle-ci s’est focalisée sur le mode de vie des occupant-e-s, sur l’alternative, sur les trajectoires de vie, etc.. Plus rien sur Vinci, plus rien sur notre rejet des médias…

Ces rushes on les a récupérés, et avec la même matière nous avons monté un nouveau monstre, un nouveau savoir sur la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, sur le mouvement d’occupation de la ZAD, sur notre opposition à l’aéroport et son monde.

Il faut écouter ce son en considérant qu’il a été sciemment monté dans l’intention de nuire à la société spectaculaire.

Bonne écoute !

1ère partie : Notre rejet des médias mainstream, notre intérêt pour l’automedia :

zad automedia : 1ère partie

2e partie : De l’autonomie, ce n’est pas seulement manger les poubelles du Super U :

zad automedia : 2ème partie

3e partie : Une Zone en lutte contre un projet d’aéroport :

zad automedia : 3ème partie

[Solidarité face à la répression] Manif contre toutes les répressions le 5 mai à Nantes

Vu sur le jura libertaire, le 19/04/12 :

L’appel en PDF : tract_5_mai.pdf_v2

[Notre Dame des Landes en résistance] Un village français sous l’occupation policière en 2012…

Vu sur le blog paroles de campagnes, le 14/04/12 :

Notre Dame des Landes, un village parmi tant d’autres dans cette Bretagne profonde. Mais voilà, les puissances de l’argent et leurs valets sont arrivés. Ils veulent construire un aéroport. La paix, la tranquillité, c’est fini.
Des vieux  nous disent « c’est comme pendant la guerre avec les boches, les gendarmes, la milice aux ordres de Pétain. On nous contrôle, on nous épie; quelques fois ça tourne mal : ils attaquent à la lacrymo et ils chargent comme des brutes quand ils n’arrêtent pas certains. » Un autre, un peu plus jeune, opine de la tête « et dire qu’on faisait ça aux arabes pendant la guerre d’Algérie ».
Oui, ils ont bonne mine nos élus favorables à l’aéroport avec leurs costumes chics, chemises blanches et cravates quand ils affirment « il se fera. ». Et comment ils vont le faire ????
En développant la répression par la présence policière ? En accentuant les contrôles ? En augmentant la présence militaire par des véhicules de plus en plus nombreux, surtout en rase campagne, pour contrôler et ficher plus ?
Ils vont amplifier l’arrogance policière en uniforme et en civil pour faire toujours plus peur, pour augmenter le climat d’insécurité. Oui, pourquoi tout cela ? Qu’est ce que vous espérez, messieurs les élus ? Que la population capitule, que les paysans s’exilent ?
Vous n’avez donc pas compris qu’ils ne partagent pas les mêmes valeurs que vous ? Leur vie, leur joie, se trouvent dans la campagne de Notre Dame des Landes…
Messieurs, vous êtes une gauche dure. Votre orgueil, votre amour de l’argent, du pouvoir, font que vous n’aimez pas les gens. Ce sont même vos ennemis et vous ne désirez rien de plus que les humilier.
Cette situation se doit d’être dénoncée au niveau national par les organisations humanitaires et il faut que s’organise la solidarité avec la population de Notre Dame des Landes car à travers leur combat, c’est aussi notre liberté qu’on défend dans chaque village de France…
                               De Jo, retraité paysan aux yeux azur.

[A bas l’Ayrault’port] Perturbation d’un meeting PS à bressuire (79) par des opposant-e-s à l’aéroport de NDDL

Vu sur Indymedia Nantes, le 13/04/12 :

il en fallait de peu (en nombre) pour que çà pète.

A l’appel de la confédération paysanne, le jeudi 12 avril, une manifestation était organisée devant le bocapole, lieu du meeting de soutien à F.Hollande.
Objectif de la confédération, interpeller les militants PS et montrer à Ayrault (vedette du meeting) que les opposants aux projets destructeurs de terres agricoles ne sont pas qu’autour de NDDL.
Une trentaine de tracteurs ont investis Bressuire par différents rond point et ont convergé vers le bocapole où une centaine de personnes était rassemblées.
Prises de parole de la confédération paysanne, de l’Acipa et d’élus…………

De la terre, des plantations et quelques brebis….. Un mini bocage devant ce gros bâtiment hideux.

Quelques uns d’entre nous, ayant envie d’aller un peu plus loin que d’interpeler les militants PS, avons commencer à faire vraiment du bruit…. Bidon, coups en rythme sur les vitres, fumigènes……..

Du coup, çà a dû vraiment les déranger car en peu de temps, 6/7 gorilles de la sécurité ont commencé à vraiment s’énerver…….. Mais ils ont été contraint de se replier devant les huées et l’avancée des manifestants.

A une vingtaine face à la sécu et avec les bleues derrière nous, nous avons préférer en rester là…….
Mais il s’en fallait de peu (en nombre) pour qu’on aille plus loin.

Mais gare à toi Ayrault, partout où tu iras, on y sera…..
La prochaine, c’est à La roche sur yon (85), vendredi 20, au meeting de soutien pour Hollande.

Ni avion, ni expulsion,
La terre appartient à ceux qui la travaille.

Appel au soutien financier du collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL

Le collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL ne fonctionnait jusqu’ici qu’avec peu de moyens, chaque membre donnant ce qu’il pouvait/voulait quand on avait besoin de dépenser de l’argent pour des actions.

Mais parce qu’au bout d’un moment, on a pas non plus des poches extensibles et que la lutte est loin d’être finie, on a décidé d’ouvrir un compte bancaire pour que vous puissiez nous soutenir financièrement (si vous pouvez) pour nos actions.

Nous avons décidé collectivement d’utiliser ce compte bancaire afin de :

pouvoir imprimer des tracts/textes/affiches sur la lutte contre l’aéroport de NDDL, contre l’urbanisation et pour la réappropriation collective des terres. Renforcer en général la communication, hors média de masse, autour de la lutte contre l’aéroport et ses enjeux globaux.

soutenir/participer à l’organisation d’actions de réappropriation collective de terres agricoles sur la ZAD (zone du projet d’aéroport ou Zone d’Autonomie Définitive), voire ailleurs dans le 44.

permettre le remboursement intégral de la dette du village autogéré* de convergence des luttes anti-capitalistes qui s’est tenu en juillet 2011 sur la ZAD. Dette contractée auprès de paysan-ne-s bio du 44.

soutenir les nombreux/nombreuses camarades inculpé-e-s dans la lutte contre l’aéroport et son monde (voir aussi ici : https://soutieninculpeesnddl.wordpress.com/)

soutenir/participer à des actions ayant comme enjeux : l’accès à la terre, l’autonomie paysanne/artisanale, la protection des milieux bocagers/naturels…

Vous pouvez envoyer un chèque de soutien au CLCA par voie postale à l’ordre de :

CLCA Notre Dame des landes

et à l’adresse postale: Le Pin 44320 Chauvé

Ou par RIB :

l’IBAN : FR76 1027 8361 5500 0105 2910 138

le code BIC : CMCIFR2A

Pour soutenir le collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL, vous pouvez aussi nous écrire, cela fait toujours plaisir.A cette adresse : contactclcanddl@riseup.net

*Le village autogéré a permis d’accentuer l’occupation de la ZAD par la venue d’une vingtaine de nouveaux/lles occupant-e-s et la création d’un projet d’installation paysanne; mais a aussi renforcé nos réseaux et nos luttes contre le monde capitaliste et productiviste qui entoure le projet d’aéroport de NDDL. Plus d’infos ici : http://wp.me/p1hwU8-jY

N.B : notre compte est ouvert en indivision, c’est à dire qu’il est « possédé » par trois personnes, ce qui est nécessaire pour une association de fait (association sans bureau, ni statuts). Ce genre d’association est bien pratique pour tout collectif autogéré, et assure un peu plus de transparence car trois personnes de différents lieux peuvent consulter le compte. Comme décidé collectivement, un retour sur l’état du compte du CLCA sera fait à chaque réunion de notre collectif. Les décisions seront aussi prises collectivement quand à l’utilisation de l’argent du compte.


Un appel à la résistance, par des habitant-e-s de la ZAD en colère, lu durant la manif du 24 mars

Reçu par mailing, le 25/03/12 :

Amis d’ici, amis d’ailleurs

ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes n’est pas une simple affaire politique. Elle est humaine, elle parle de notre avenir commun sur cette terre, elle est le choix entre une vie digne d’être vécue, et la mort. On peut très facilement être mort, et se lever pourtant le matin pour aller au travail. Des millions de gens malheureux en font l’expérience…

La destruction ici projetée vise un petit morceau de la France, planté à un jet de pierre de Nantes, fief d’un grand féodal socialiste, Jean-Marc Ayrault. Comment est-il possible d’être si lâche ? Comment peut-on s’asseoir sur tant de proclamations ? Sur tant de phrases creuses prononcées depuis vingt ans par cette gauche bien élevée, au nom du soi-disant « développement durable » ?

Jean marc Ayrault ne pense pas, il règne.Incurable défenseur des intérêts industriels, comme son maître-candidat,Francois Hollande. Et ce grand seigneur d’opérette sait reconnaître la puissance quand il la croise. Certes, c’est l’État qui a donné le chantier de Notre-Dame-des-Landes à l’entreprise Vinci, mais il n’y a pas l’épaisseur d’un papier à cigarette entre le maire de Nantes et celui qui au nom de tous pousse à la construction, c’est-à-dire François Fillon, Premier ministre en titre.

Les socialistes ne sont pas seuls en cause, et nous n’oublierons pas de sitôt leurs complices. Nous voulons parler de ces écologistes de salon, toujours prêts à vendre leur pauvre âme tremblotante en échange de quelques places. Comment osent-ils, les Duflot, Magnen,De Rugis , qui sont pourtant venus chez nous clamer leur opposition au nouvel aéroport ? Comment osent-ils – après nous avoir tant promis -, capituler en rase campagne autour d’une table de Monopoly ? Imaginez comment une telle trahison aurait été accueillie à l’époque du Larzac, en 1972, voici quarante ans. Imaginez comment auraient été reçus des écologistes d’alors, pactisant avec l’armée dans le dos des paysans En réalité

Ces gens de droite et de gauche ne connaissent que la puissance, et la puissance de l argent. Pour l’eau, voyez Veolia ou Suez. Pour l’énergie, EDF ou Aréva. Et pour le BTP, Bouygues, Eiffage, Vinci. Ces trois derniers connaissent toutes les chansons du répertoire. Tout le monde ici, , comprend ce que cela veut dire…,

Parlons de Vinci qui a vertueusement triomphé dans l’appel d’offre pour Notre-Dame-des-Landes,.: Vinci est concessionnaire du projet d’autoroute Moscou Saint-Petersbourg, qui menace la forêt moscovite de Khimki. Savez-vous que l’opposant au projet Mikhaïl Beketov a été si gravement tabassé qu’il demeure, quatre ans après les faits, lourdement handicapé ? Que Konstantin Fetissov, un autre militant, a été attaqué à coups de batte de base-ball ? Que tant d’autres sont menacés chaque jour ? Ô bien entendu, les beaux messieurs de Vinci ne sont pour rien dans de telles horreurs. Pensez donc. Mais il est bon de garder certains faits dans un coin de la tête.

Comme l’exemple du désastre général des aéroports de province espagnols. Une nouvelle fois, qui veut savoir, sait. Il existe là-bas, en partie grâce aux amis locaux d’Ayrault, socialistes comme lui, une cinquantaine d’aéroports, le plus souvent gérés par des structures publiques. Le bilan en est infernal.. Huesca, dans les Pyrénées ? Vide. Lérida, Cordoue ? Vides. Ciudad Real, qui devait concurrencer Madrid-Barajas ? Un désert qui aura coûté pour commencer 500 millions d’euros.. Castellon, à 50 kilomètres de Valence ? Pas un chat, mais un coût de 150 millions d’euroS.Voilà ce qui se prépare à Notre-Dame-des-Landes.

Un politicien du passé, Ayrault, , veut nous lancer dans une aventure stupide, morbide. Pour faire décoller des avions qui ne décolleront pas, il entend faire disparaître 2 000 hectares d’une terre miraculeusement préservée, où les animaux et les hommes qui la peuplent ne demandent rien à personne. En défendant un mode de vie criminel, qui permet à une infime minorité d’utiliser un engin destructeur du climat. Nous ne pouvons lui pardonner.

Nous ne pardonnerons pas, ni aujourd’hui, ni demain, ni jamais à tous ceux qui osent soutenir, de près ou de loin, cette terrible agression contre la beauté de la vie. En attendant la victoire, que nous espèrons de toutes nos forces, nous pleurons un endroit qui pourrait disparaître. Si les machines finissent par gagner la partie, les larmes de crocodile couleront à flots. Il est si bon de pleurer sur le sort des Indiens de l’Amazonie ou des Bushmen du Kalahari. Les bonnes consciences n’hésitent jamais à donner de la voix pour faire croire qu’elles pensent aux autres. Mais nous, nous refusons leur sainte pitié.

Nous réclamons la solidarité. Nous appelons au combat. Nous voulons vivre ici.

Le soutien de nos compagnons de lutte venus de tout horizon nous donne la force de nous battre.Qu’ ils en soit ici remercié.. La bataille continue, et nous nous ne pouvons pas la perdre.

Seulement, il faut se lever. Et pas à moitié.

Il faut s’unir, et sortir nos étendards . Il faut empêcher la construction de cet aéroport de la mort.

[Stop THT Cotentin-Maine] A Chefresne, c’est maintenant qu’il faut y aller !

Reçu par mailing, le 04/04/12 :

N.B : pour plus d’infos sur la résistance à la construction de la Ligne à Très haute Tension Cotentin-Maine (liée à la construction de l’EPR de Flamanville) vous pouvez aller ici :

http://stop-tht.org/

et ici :

http://valognesstopcastor.noblogs.org/

Bonjour à tou-te-s,

Cela fait maintenant une semaine que le camp est officiellement établi au
bois de la Bévinière sur la commune du Chefresne.

Cette résistance qui faut suite à la délivrance de l’arrêté permettant la
mise en route de travaux y compris chez celles et ceux refusant le
chantier de la THT, a vu sa première mise à l’épreuve jeudi 29 mars 2012.

Le déploiement important des forces de l’ordre venu accompagner les
élagueurs qui devait disposer du petit bois a du se contenter de permettre
à des géomètres de faire des relevés… sur les emplacements

Depuis, malgré des intimidations régulières des forces à leurs ordres, le
camp se renforce mais il a toujours besoin de sang frais.

Soyons prêt-e-s et continuons autant que nous le pouvons à préparer les
actions et réactions qui empêcherons RTE et consorts de pénétrer la
commune.

Continuons donc à renforcer tous nos points forts : château d’eau, petit
bois, blocage des accès et autres nuisances tout au long de la ligne.

Sur le camp, il est important de pouvoir compter sur des personnes qui
puissent passer une nuit (ou plusieurs) sur le camp ou à proximité afin de
faire tourner. Merci de vous faire connaître en indiquant la/les nuit(s)
de présence possible.

Il y a aussi toujours besoin d’un peu de matériel :

* Outillage and co :

– Lampes torches de forte puissance
-Perçeuse à percussion mandrin auto serrant
-Visseuse électro portative + batteries + chargeur
-Meuleuse d’angle diam 125 mm + disques matériaux
-scie circulaire
-Scie sauteuse
-forêt métal titane (diam 3 à 12mm)
-tournevis cruciforme toute taille
-disque diamètre 125 multi matériaux pour petite meuleuse
-seaux (5 à 20l) et/ou bac de rangement
-rappe à bois
-un merlin pour fendre le bois
-lames de scie sabre pour le bois
-panneaux solaires
-batteries pour stocker l’énergie
-Des rallonges électriques, type enrouleurs 40m)

* matériaux
– de l’isolant mince, type multicouche en paguaille !
– de l’isolant liège en panneaux
– De la gaine de drainage(petit diamètre)
– des boulons de toutes longueurs et diamètres
– Des verrous
– charnières solides
– du ciment
– du sable
– du gravier
– De la peinture pour mur extérieur de couleurs pour repeindre le chateau
d’eau
– des pigments
– De la moquette en quantité
– Des tapis
– des filets

* aménagements et vie sur place :
– des matelas/tapis de sol/mousse
– des couvertures / sacs de couchage
– des draps
– des oreillers
– des grosses gamelles (poeles, cocottes…)
– une théieire
– deux grandes passoirs pour égoutter le riz, patte…
– Une chaine hifi (ou même lofi)
– De la lecture pour la bibliothèque
– une table pour le chateau d’eau
– porte manteau
– Des ampoules basses conso, led

* matosse d’escalade
– poulies,
– sangles,
– cordelettes,
– cordes statiques,
– maillons rapides,
– baudriers…

* Les indispensables
– Des bottes
– Des cirets
– Des gilets jaunes

Mais surtout : venez ! AGISSEZ !

THT NO PASARA !!