Archives de Tag: autonomie

[Stop THT Cotentin-Maine !] Que de gendarmes pour une simple haie d’arbres !

Vu sur le jura libertaire, le 06/05/12 :

Compte-rendu d’une matinée dans les champs

Ce samedi matin, 5 mai 2012, une vingtaine de personnes sont allées joyeusement planter une centaine d’arbres et d’arbustes à Bréal-sous-Vitré, en Ille-et-Vilaine.

https://i1.wp.com/pix.toile-libre.org/upload/original/1336245865.jpg

Bien que hautement symbolique, cette action a aussi pour but de mettre mal à l’aise RTE et ses sous-traitants. Vont-ils arracher sauvagement cette haie qui théoriquement empèche un chemin d’accès de se construire ? Vont-ils suivre la loi et refaire une enquête de servitude ?

En tout cas, nous étions très surveillés pour cette activité terreau-riste !

https://i0.wp.com/pix.toile-libre.org/upload/original/1336245891.jpg

https://i0.wp.com/pix.toile-libre.org/upload/original/1336245994.jpg

https://i0.wp.com/pix.toile-libre.org/upload/original/1336246036.jpg

Des motos de gendarmes qui démarrent en trombe au risque de provoquer un accident, des fourgons de gardes mobiles stationnés à quelques kilomètre de peur qu’on prenne goût à ces armes biologiques…

À noter aussi que les gendarmes surveillent désormais les chantiers avec des jeeps militaires avec l’uniforme qui va avec. Bientôt le fusil d’assaut en bandoulière ? C’est la guerre nucléaire pour vous ?

Nous, en tout cas, on ne veut pas de champs de bataille, mais des champs avec des paysans dedans, et sans pylône THT s’il vous plaît !

https://i1.wp.com/pix.toile-libre.org/upload/original/1336246125.jpg

Stop-THT, 5 mai 2012

[Au val di susa, la LGV ne passera pas !] Paris le 10 mai 2012– Repas de soutien à la lutte NO TAV

Reçu par mailing, via le blog notavfrance.noblogs.org/ :

repas 10 euros
entree – plat – dessert
service à 19h30, 20h30 et 21h30

« En Italie depuis plus de 20 ans un mouvement s’oppose à une œuvre inutile et nuisible au territoire. L’histoire No TAV est celle d’un petit groupe d’irréductibles qui, grâce à son entêtement et à la force de ses idées, devient toujours plus grand et décide de mettre en échec les plans des gouvernements consacrés à la spéculation financière, totalement myopes envers les exigences des populations.Le mouvement No TAV a su sortir des vallées et parler au pays entier.

Il a pu prendre une telle ampleur car le No TAV raconte le gaspillage de l’argent public en déclinant cette dénonciation à l’intérieur du débat actuel sur la dette et la crise financière. Le TAV est le symbole matériel de la volonté de faire payer la crise à ceux qui sont au plus bas niveau de la hiérarchie sociale, pour protéger les intérêts des élites et des lobbys.

No TAV est la réponse donnée à ces milieux politiques incapables de nous représenter. C’est la réaction positive à ceux qui, en Italie comme en Grèce et en France, ne font que parler d’austérité et de sacrifices à faire, en nous disant qu’il n’y a pas d’alternatives à cela. »

http://notavfrance.noblogs.org

Pour aller à la Rotisserie :

http://www.demosphere.eu/node/30302

[Réappropriation de la ZAD et autonomie alimentaire] La ferme du Sabot et la Chèvrerie du Petit Bois vous invitent à fêter leur 1er anniversaire le 12 et 13 mai

Vu sur le site des occupant-e-s de la ZAD, le 22/04/12 :

Il y a un an nous occupions ensemble des terres situées sur la zone du projet d’aéroport pour y installer une ferme maraichère (et plus discrètement une chèvrerie). Aujourd’hui la lutte continue, nos activités aussi.
Nous vous invitons à repasser un week-end ensemble dans la bonne humeur.

Samedi 12 mai:

15h: AG pour préparer en cas d’expulsion la Manif de réoccupation (à la vache rit)
19h : Retrouvailles, Apéro, Discussion, Bouffe, Musique…

Dimanche 13 mai:

10h : Visites et Travaux des champs
13h : Repas champêtre
à partir de 14h30 : Visites et Travaux des champs
Discussion sur la mise en place d’une cantine populaire et autres réflexions…
Jeux, peinture sur route, bourse de graines, sieste…
Soirée : Projection, Bouffe

Possibilité de camper sur place. Des petits outils peuvent être utiles.
Itinéraire : à la Paquelais prendre la D281 dir Fay de Bretagne puis 1km plus loin chemin fléché sur la droite.

[Vinci dégage !] Quand Vinci se fait « mécène » et propose des terres de la ZAD à des agriculteurs/trices en voie d’expropriation

Voici une lettre d’AGO et de la Chambre d’agriculture 44 qu’ont reçus l’ensemble des agriculteurs/trices de la ZAD en mars 2011 :

La lettre en PDF : lettre AGO-Vinci

Un article donnant plus d’explications sur cette lettre, le contexte qui l’entoure et les questions qu’elle soulève est en préparation.

En attendant, voici une petite ébauche de l’article, nécessaire pour mise en contexte de la lettre. Nous publions maintenant cette ébauche car les terres seront très bientôt cultivées par les agriculteurs/trices de la ZAD (nombreux/ses) qui ont accepté l’offre, entrainant un risque d’expulsion de certain-e-s occupant-e-s de la ZAD :

AGO et la CA44 proposent aux agriculteurs/trices de prendre 95 ha de terres agricoles sur la ZAD (zone du projet). Terres « libérees » par des agriculteurs/trices à Vinci lors des procédures d’expropriation à l’amiable.

De nombreux agriculteurs/trices de la ZAD ont accepté l’offre pour des raisons diverses. Mais qu’elles soient sincères ou non, cela justifie-t-il le fait d’accepter une offre de la multinationale qui va bientôt bétonner ces mêmes terres ?

Ce « geste » de Vinci et de la CA étant un simple prêt qui n’empêche pas du jour au lendemain que l’agriculteur/trice se retrouve privé de la terre qu’on a bien voulu « généreusement » lui accorder.

On sent bien derrière ce geste de « bonne volonté », une volonté plus conséquente de se mettre quelques agriculteurs/trices dans la poche, de créer des dissensions entre les habitant-e-s mais aussi de chasser les occupant-e-s de la ZAD via certain-ne-s agriculteurs/trices de la ZAD.

Une clause, dans le « bail plus que précaire » de Vinci, stipule expressément que la terre reprise devra être cultivée et ne comporter aucune forme d’habitation…ou comment faire des agriculteurs/trices de la ZAD les bras-droit de Vinci pour les expulsions, consciemment ou non.

Certains terrains qui seraient « re-cultivées » sont ainsi devenues, pour quelques-un-e-s des occupant-e-s de la ZAD venues prêter main forte à la résistance contre le projet, des lieux de résistance, d’habitation et d’autonomie alimentaire (culture et élevage d’animaux).

Quand on sait que des terres qui étaient en prairie depuis de nombreuses années deviendront des champs de mais arrosées de pesticides…on peut de plus se demander quel est l’intérêt pour la biodiversité de la ZAD et pour la santé de tous/toutes d’accepter l’offre de Vinci…

Un geste fort de la part des agriculteurs/trice-s de la ZAD aurait pu être d’annoncer la réappropriation collective de la ZAD, de mettre en commun les terres avec les occupant-e-s de la ZAD et de réfléchir collectivement à son utilisation !

Le « Vinci dégage! », que l’on entonne avec joie et rage, dans la lutte aurait alors pris son véritable sens !

Un texte avec plus d’infos, de compléments et surtout d’interrogations sera bientôt publié. En attendant, une question se pose déjà : que fait le bureau de la confédération paysanne 44 qui n’a pas émis un seul mot sur cette offre cynique de Vinci, et sur la probable expulsion, par ce biais, d’occupant-e-s et résistant-e-s de la ZAD ?

Le collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL.

[Solidarité face à la répression] Le 3 mai à Nantes, montrons notre soutien aux inculpé-e-s du square mercoeur !

Vu sur le blog du comité de soutien aux inculpé-e-s anti-aéroport , le 24/04/12 :

Le 3 mai à midi au square Mercoeur à Nantes, appel à un rassemblement de soutien à des camarades inculpé-e-s dans le cadre de la lutte contre l’aéroport de NDDL.

Rappel des faits :

Vendredi 2 septembre, square Mercoeur
(en face du Bouffay à Nantes) :

Une dizaine de personnes se sont perché-e-s dans les arbres, soutenu-e-s par d’autres militante-s resté-e-s au sol AFIN DE protester contre les projets d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et de de destruction du parc Mercoeur, et contre le bétonnage
d’espaces de vie et de partage en général.
Alors que les opposant-e-s préparaient un pique-nique, chantaient des chansons ou des slogans ou diffusaient des tracts, les policiers ont procédé à des
arrestations particulièrement violentes, sous prétexte de contrôle d’identité : coups de matraque, strangulations, usage de lacrymogènes à bout portant, tazer,
insultes, menaces de coups et de viol, coups divers et torsions des membres, menottages trop serrés, etc.
Parmi la vingtaine emmenée au commissariat, plusieurs personnes sont
accusé-e-s de “rebellion” (c’est-à-dire d’avoir “résisté avec violence” lors de
leur arrestation) et passeront en procès (risque d’amende et de peine de
prison). Certain-e-s portent plainte contre la police pour coups et blessures.
Le C.S.I.A. tient à manifester son soutien sans réserve aux inculpés du
square Mercoeur comme il l’a apporté à certain-e-s victimes récentes de
la répression en région nantaise (jeune lycéen victime d’un tir au flash
Ball par exemple).

La relaxe est une évidence, les inculpes ont été pris
au hasard, arrêtés et seront jugés dans le seul but d’intimider les
opposants à l’aéroport et leurs soutiens.
Le simple fait d’être présent lors d’une action de solidarité expose
dorénavant à une répression policière et éventuellement judiciaire.               Nous affirmons le droit d’occuper collectivement l’espace public.
Vous êtes donc invité-e-s le jour de leur procès à
soutenir les inculpé-e-s en participant au
PIQUE-NIQUE, LE 3 MAI, A MIDI, AU SQUARE
MERCOEUR.
Le comité de soutien aux inculpé-e-s anti-aéroport
http://soutieninculpeesnddl.wordpress.com     contact : csia@riseup.net

Pour soutenir les inculpé-e-s dans le cadre de la lutte contre l’aéroport de NDDL, vous pouvez aller ici :

http://wp.me/p27Pgv-3Y

Le tract en PDF :

tract3mai-1

[Autonomie alimentaire] 11ième jour de la grève de la faim de 2 agriculteurs de NDDL : marché fermier des paysans sans terre 21 avril 2032

Vu sur le blog paroles de campagnes, le 22/04/12 :

 
Un marché animé cet après midi à Nantes avec 40 producteurs fermiers reconstituant ce que pourrait être un marché fermier en 2032.
 
Mais que peuvent-ils se dire ? Echanger sur l’évolution du CAC40 ? S’interroger sur la rentabilité des nouveaux placements au crédit Agricole ?
Mais non ! Ils se demandent tout simplement ce qu’ils vont manger ce soir…alors que leur panier reste désespérément vide sur ce marché aux étals vides !
A trop avoir gaspillé notre richesse terre, nous n’en avons plus assez pour nous nourrir.
Et sans terre, pas de paysans, pas de produits, des paniers vides et ce sera la fin de l’agriculture de proximité !
Alors quand on sait que les grandes nations (Chine notamment) investissent dans d’autres pays pour acquérir de la terre afin de produire ailleurs les denrées qui les nourriront, nous devons nous interroger sur nos liens à la terre et notre manière de l’utiliser. N’est-ce-pas un capital inestimable dont nous aurons besoin demain?
Alors, arrêtons de la gaspiller pour des projets inutiles …
Une vidéo d’anticipation filmée à cette occasion :

« Introuvables » from Résistances nddl on Vimeo.

[Bure en Résistance] Le 28 avril 2012 à Bure, pique-Nique commémoratif du 26ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl

Le blog de la maison de Bure : http://burezoneblog.over-blog.com/

Reçu par mailing :

Rendez vous à la Maison de la résistance

le samedi 28 avril à 11h

pour un départ groupé vers le laboratoire

de l’ANDRA vers midi.

(ou directement au laboratoire si arrivée tardive)

Au programme :

Partage d’un repas collectif (chacun ramène un peu)

Chaîne humaine

Jeux divers

Musique (à confirmer)

Promenade récréative et pédagogique autour du labo

Pour plus d'information sur ce rassemblement, 
contactez la Maison de Bure :
Tél : 03 29 45 41 77. Mail : leherissonvengeur@gmail.com


Autres dates à retenir dans la région :

Deux rendez-vous à METZ avec les associations SORTONS DU NUCLEAIRE MOSELLE, CACENDR et CATTENOM NON MERCI !

JEUDI 26 AVRIL , 19 H , PLACE D'ARMES (Hôtel de Ville) 
Pour un HOMMAGE aux VICTIMES et aux " LIQUIDATEURS ". 
(apporter des bougies) 
VENDREDI 27 AVRIL , 17H COLONNE DE MERTEN (rue Serpenoise)
MOBILISATION POUR DIRE STOP A LA FOLIE NUCLEAIRE ! ARRÊT IMMÉDIAT DE CETTE INDUSTRIE MORTIFÈRE !
(participation musicale des groupes "Stop Bure Brothers" et "Banquette arrière")
Venez avec vos slogans, pancartes et pour se faire entendre 
apporter de quoi faire du bruit : boites,casseroles, percussions,cymbales, tambourins..

Samedi 28 Avril, CHAUMONT, 11H Place de la mairie

Appel à l’initiative du CEDRA 52.

Øsortir de la folie nucléaire

Ø ne plus produire de déchets radioactifs, surtout ne pas les enfouir !

Ø plein cap sur une politique énergétique de bon sens

[Stop THT Cotentin-Maine] Agenda anti-THT après l’assemblée du Chefresne du 15 avril et autres RDV

Les deux sites internet pour avoir des infos sur cette lutte :

http://valognesstopcastor.noblogs.org/

http://www.stop-tht.org/

Reçu par mailing :

Suite à l’assemblée du Chefresne qui s’est déroulée le 15 avril 2012,
différents rendez-vous ont été pris pour perturber l’avancée des travaux
sur la ligne THT et renforcer la résistance à cette ligne.

* Tous les dimanches à 12h, ancien château d’eau du Chefresne :
Pique-nique puis après-midis de travaux, de préparation, de discussions,
etc, en fonction des besoins.

* Le WE des 21 et 22 avril à 14h, bois de la Bévinière, le Chefresne (50) :
Initiation à la grimpe afin de mulitplier les possibilités de défendre les
arbres en hauteur.

* Mercredi 25 avril à 7h, parking de l’HyperCasino à Villedieu (50) :
* Mercredi 9 mai à 7h, parking du CentreLeclerc à coutances (50)
RDV pour aller perturber les chantiers en cours.

* Samedi 28 avril à 14h, devant la mairie du Pertre (35) :
RDV pour une randonnée sous les pylônes avec clés à molette ou à cliquet.

* Dimanche 13 mai à 10 h, au Chefresne :
Prochaine assemblée du Chefresne

* Du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin, le Chefresne (50) :
WE de résistance à la ligne THT
Ce WE est en préparation, toutes les soutiens et les bonnes volontés sont
les bienvenus. Contacter pylones at riseup point net à ce sujet.

Autres RDV :
A Avranches (50), le samedi 21 avril 2012 à 20h30 – salle Ernest Lenoél
(près du marché) : Projection débat sur la thématique des déchets
nucléaires à l’initiative de Changeons d’ère.

A Diélette/Flamanville (50), le jeudi 26 avril 2012 à 18h – stèle des
irradiés inconnus : Rassemblement à l’appel du CRILAN avec le soutien de
la coordination antinucléaire régionale pour rappeler notre solidarité aux
victimes du nucléaire, d’ailleurs et d’ici d’une part et de manifester la
solidarité aux militants et riverains qui s’oppose à la ligne
Cotentin-Maine en réaffirmant qu’elle est directement liée à la
construction de l’EPR, d’autre part.

A Coutances (50), le vendredi 27 avril 2012 à 20h – FJT, 162 rue Régis
Messac : Présentation du livre « Oublier Fukushima » en présence des
auteur-e-s. Point sur la politique de l’oubli des accidents nucléaires et
sur les luttes antinucléaires locales, en particulier la résistance à la
ligne THT Cotentin-Maine.

A Montreuil (93), le 29 avril 2012 à 17h – à la Parole Errante, 9 rue
François Debergue (M° Croix de Chavaux) : Organisée  par l’assemblée
francilienne contre le nucléaire, une discussion publique au cours de
Atome, quanta et résistance en présence de Yuri, auteure et traductrice
sur la situation au Japon ; Christian, cheminot sur les transports de
matières radioactives dans l’industrie nucléaire ; Max, de la Maison de
Bure sur l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure ; Quelqu’un-e de et
sur la lutte contre  la ligne THT Cotentin-Maine.

A Rouen (76), les 19 mai et 9 juin 2012 à 18h – à la Conjuration des
Fourneaux, 149 rue St-Hilaire : Réunions publiques de mobilisation pour le
WE de résistance à la ligne THT.

A toute de suite sur le tracé.

[Automedia] Détournement de l’émission de france culture par des occupant-e-s de la ZAD

Vu sur le site internet des occupant-e-s de la ZAD, le 19/04/12 :

En Novembre, un journaliste de France Culture est venu sur la ZAD avec ses micros, ses questions et ses motivations. Des quatre de rushes enregistrées le comité central de la propagande de la radio publique en a fait une émission de 45minutes (http://www.franceculture.fr/emissio… ). Celle-ci s’est focalisée sur le mode de vie des occupant-e-s, sur l’alternative, sur les trajectoires de vie, etc.. Plus rien sur Vinci, plus rien sur notre rejet des médias…

Ces rushes on les a récupérés, et avec la même matière nous avons monté un nouveau monstre, un nouveau savoir sur la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, sur le mouvement d’occupation de la ZAD, sur notre opposition à l’aéroport et son monde.

Il faut écouter ce son en considérant qu’il a été sciemment monté dans l’intention de nuire à la société spectaculaire.

Bonne écoute !

1ère partie : Notre rejet des médias mainstream, notre intérêt pour l’automedia :

zad automedia : 1ère partie

2e partie : De l’autonomie, ce n’est pas seulement manger les poubelles du Super U :

zad automedia : 2ème partie

3e partie : Une Zone en lutte contre un projet d’aéroport :

zad automedia : 3ème partie

[Vinci dégage !] Quand les paysans de la ZAD sont prêts à collaborer avec la multinationale qui va bétonner leurs terres !

Voici une lettre d’AGO (filiale aéroportuaire de Vinci en charge du projet d’aéroport de NDDL) et de la chambre d’agriculture 44 qui propose, aux agriculteurs/trices qui ne sont pas encore parti de la ZAD, une offre alléchante. Enfin, pour qui est prêt à collaborer avec Vinci…ou pour qui cette offre représente une opportunité si le projet ne se fait pas, car ce seront toujours des terres en plus…

Où est passé l’esprit de résistance ?!

En effet, AGO et la CA44 proposent aux agriculteurs/trices de prendre 95 ha de terres agricoles sur la ZAD (zone du projet). Terres « libérees » par des agriculteurs/trices à Vinci lors des procédures d’expropriation à l’amiable.

De nombreux agriculteurs/trices de la ZAD ont accepté l’offre pour des raisons diverses. Mais qu’elles soient sincères ou non, cela justifie-t-il le fait d’accepter une offre de la multinationale qui va bientôt bétonner ces mêmes terres ! Il manque dans nos chants de lutte, cette phrase des paysans d’Atenco et du Chiapas : la terre ne se vend pas ! Elle s’aime et elle se défend !

Ce « geste » de Vinci et de la CA étant un simple prêt qui n’empêche pas du jour au lendemain que l’agriculteur/trice se retrouve privé de la terre qu’on a bien voulu « généreusement » lui accorder. Ce qui sera surement le cas puisque le prêt n’est prévu que pour l’année 2012 (le début des travaux pour la contournant routière de l’aéroport commençant début 2013, les expulsions le précédant) … Vinci est si bon…

On sent bien derrière ce geste de « bonne volonté », une volonté plus conséquente de se mettre quelques agriculteurs/trices dans la poche, de créer des dissensions entre les habitant-e-s mais aussi de chasser les occupant-e-s de la ZAD via certain-ne-s agriculteurs/trices de la ZAD.

Une clause, dans le « bail plus que précaire » de Vinci, stipule expressément que la terre reprise devra être cultivée et ne comporter aucune forme d’habitation…ou comment faire des agriculteurs/trices de la ZAD les bras-droit de Vinci pour les expulsions, consciemment ou non.

Certains terrains qui seraient « re-cultivées » sont ainsi devenues, pour quelques-un-e-s des occupant-e-s de la ZAD venues prêter main forte à la résistance contre le projet, des lieux de résistance, d’habitation et d’autonomie alimentaire (culture et élevage d’animaux).

Quand on sait que des terres qui étaient en prairie depuis de nombreuses années deviendront des champs de mais arrosées de pesticides…on peut de plus se demander quel est l’intérêt pour la biodiversité de la ZAD et pour la santé de tous/toutes d’accepter l’offre de Vinci…

Un geste fort de la part des agriculteurs/trice-s de la ZAD aurait été d’annoncer la réappropriation collective de la ZAD, de mettre en commun les terres avec les occupant-e-s de la ZAD et de réfléchir collectivement à son utilisation !

Le « Vinci dégage! » tant entonné dans la lutte aurait alors pris son véritable sens !

Ne laissons pas Vinci faire ses petites magouilles en silence !

Démontrons-leur que la ZAD appartient à ceux/celles qui l’habitent, la cultivent et y vivent tout simplement !

Un texte avec plus d’infos, de compléments et surtout d’interrogations sera bientôt publié. En attendant, une question se pose déjà : que fait le bureau de la confédération paysanne 44 qui n’a pas émis un seul mot sur cette offre cynique de Vinci, et sur la probable expulsion, par ce biais, d’occupant-e-s et résistant-e-s de la ZAD ?

Des membres du collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL.