Archives de Tag: atenco

[Convergeons nos luttes !] De la ZAD de NDDL: message de solidarité envoyé aux communautés en lutte du Chiapas

Vu sur Indymedia Nantes, le 10/08/12 :

Dans quelques jours va se tenir une rencontre au Mexique autour des grands projets inutiles organisés localement. C’est l’occasion pour nous d’envoyer un message de soutien et de répondre ainsi aux différents groupes qui nous ont écrit et envoyé des messages vidéo pour nous assurer de leur solidarité dans notre lutte contre le projet d’aéroport. La lutte est partout, fédérons nos résistances !!!

Message d’ occupant.e.s des terres menacées par le projet d’aéroport international à Notre Dame des Landes, France, aux compagnon.e.s en lutte au Mexique :

Hola compagnon.e.s d’Atenco, d’Acteal, de Las Abejas, des Caracoles du Chiapas et des autres communautés qui luttez pour une vie juste sur cette Terre.
Les messages de soutien que vous nous avez envoyés nous ont beaucoup touchés ici sur la ZAD. Merci pour votre attention aux autres et à ce qui se passe autour de vous.
Pour répondre à vos messages de solidarité, nous avons constitué une commission composée de personnes qui occupent et cultivent les terres sur l’emplacement du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.
Nous ne sommes pas représentants « officiels » de cette lutte, nous parlons en notre nom en tant que personnes qui avons choisit d’engager notre vie pour préserver ce territoire.
Ce que nous exprimons ici est un spectre des raisons de notre engagement, parmi la pluralité des visions des compagnon.e.s avec qui nous occupons les terres.
L’occupation des terres à commencé il y a 3 ans à la suite d’un Camp Action Climat.
Depuis, nous essayons de nous organiser localement à petite échelle, horizontalement pour que chacun.e puisse exprimer ses idées, pour que nos réflexions s’enrichissent des visions des autres, et que les décisions soient prises ensemble au consensus. De façon naturelle notre mode d’organisation doit rester ouvert.
Le groupe des occupant.e.s est très évolutif. Les gens viennent d’horizons lointains pour participer à cette lutte, certain.e.s restent, d’autres continuent leur route, certain.e.s reviennent…
On pourrait considérer la ZAD comme une zone de culture internationale, une base comme les vôtres aux Mexique, qu’il faudrait connecter à d’autres bases dans le monde pour créer un réseau de lutte enraciné et nomade, pour fissurer les fondations du système.

Au delà du projet d’aéroport qui est le symbole d’un projet insensé, imposé par des instances qui se considèrent supérieures, pour permettre à une minorité, l’élite économique, de s’accaparer les ressources planétaires, de continuer à polluer, et de planer au dessus des réalités, c’est plus globalement contre le système économique capitaliste dévastateur que nous luttons.
Nous savons depuis la fin des années 60 que le « modèle occidental » n’est pas soutenable, que la croissance économique est une illusion suicidaire.
Nous sommes aujourd’hui 7 milliards d’humains, bientôt 10 et la destruction des écosystèmes, des terres arables, des océans, de l’atmosphère, du climat… de nos conditions de vie, s’intensifie chaque jour d’avantage avec le développement technologique.
La 7ème extinction de masse des espèces vivantes a lieu sous nos yeux, elle est la conséquence de l’activité humaine, alors il est grand temps de changer nos modes de vie.
Nous sommes un certain nombre à avoir conscience d’être les descendants d’une civilisation qui a contribué à dévaster le monde par les guerres, la colonisation, la domination économique, le pillage des ressources naturelles, l’incompréhension des équilibres écologiques et nous sentons la responsabilité de devoir stopper ce système avant qu’il ait détruit la planète.
Nous sommes un certain nombre à penser que nos comportements individuels et collectifs doivent changer en profondeur sur de nombreux plans.
Entre autre nous luttons simultanément contre le racisme, le sexisme, l’autoritarisme, le nationalisme, les frontières artificielles qui divisent les peuples, la compétition puérile et destructrice entre les humains, le contrôle l’exploitation et la destruction du vivant…
Nous ne sommes pas propriétaires des terres et nous refusons cette logique d’appropriation des ressources naturelles.
Nous sommes conscient.e.s des pollutions engendrées par le sois-disant « progrès moderne » et nous pensons qu’il est urgent d’expérimenter d’autres modes de vie.
Nous espérons tendre vers une plus grande autonomie alimentaire et énergétique par rapport au système consumériste global.
Nous essayons de vivre mieux et joyeusement avec plus de simplicité. Nous sommes un certain nombre à souhaiter que notre empreinte sur l’environnement devienne positive.
Nous n’avons pas confiance dans les discours politiques ni dans la propagande capitaliste.
Nous sommes un certain nombre à lutter contre la notion de pouvoir, contre la personnification et la centralisation de ce pouvoir et contre la standardisation imposée aux esprits.
Nous pensons que la représentation politique et que les systèmes hiérarchiques, sois-disant « démocratiques », sont généralement des hypocrisies qui occultent la réflexion, trompent les humains, les déresponsabilisent, les rendent passifs et engendrent des conséquence néfastes sur l’ensemble du vivant.
Nos propres discours sont nécessaires mais ne sont pas suffisants, il faut nous organiser concrètement, passer à l’action localement, expérimenter sur le terrain, nous affranchir réellement d’un système corrompu par la soif du pouvoir par l’égoïsme et par la dépendance à l’argent.
En France Jean Marc Ayrault, ex-maire de Nantes, principal promoteur du projet d’aéroport est devenu premier ministre du gouvernement. Nous demandons au nom de la simple raison qu’il renonce à ce projet désastreux, ruineux qui appartient à un temps révolu.
Nous n’avons plus besoin d’infrastructures polluantes, nous devons apprendre à nous passer du pétrole dans notre vie quotidienne et prendre le temps de voyager sans polluer pour créer un véritable réseau d’échange humain.
Qu’on laisse aux gens qui le souhaitent, le d’enrichir et de cultiver la Terre plutôt que de continuer à la dévaster par millions d’hectares.
Nous savons qu’il y a quelques années, Penianieto a réprimé les populations autour du projet d’Atenco, et qu’à présent il a volé l’élection présidentielle au Mexique. En toute humilité face à votre courage, nous vous soutenons dans votre lutte et nous appelons les peuples du Mexique à s’insurger contre cette dictature.
Depuis les années 90, le Chiapas est un modèle de résistance populaire pour le monde entier, vous représentez l’espoir d’un autre futur que l’agonie programmée d’une humanité lobotomisée.
Dans nos pays la révolution n’a jamais été finie, ces derniers temps d’autres peuples ont eu le courage de se soulever, nous appelons les groupes et les individus conscients de la situation planétaire, à prendre le temps de s’organiser localement pour préparer une révolution internationale.
Nous sommes fier.e.s de lutter à vos côtés contre la destruction de la vie et pour une véritable justice entre les humains.

Lettres de soutien depuis atenco, mexique (zone en lutte contre un projet d’aéroport et son monde)

Reçu par mailing, et ces lettres font chaud au cœur :

Quelques infos sur la lutte menée à Atenco : http://wp.me/P1hwU8-ih

San Salvador Atenco , Etat de Mexico, 20 mars 2012

Amis de Notre- Dame- Des- Landes :

Recevez une salutation fraternelle du Front en défense de la terre FPDT
Nous avons reçu des nouvelles de vous à propos de la lutte et de la
résistance que vous maintenez pour la défense de la terre et contre
l’imposition par les pouvoirs factices d’un projet  d’aéroport à des fins
commerciales et uniquement pour les bénéfices des transnationales.
Nous savons qu’il y a de grandes différences entre vous et nous, comme la
situation géographique, la langue, la couleur de la peau, la culture, le
contexte historique, etc .etc.

Cependant ce qui nous unit est plus fort : la conscience que nous avons
que c’est aujourd’hui qu’il faut agir, avec responsabilité et courage face
à l’abus de pouvoir de ceux qui accumulent toutes  les richesses, celles
qui appartiennent aux peuples, car ils veulent tout transformer en
marchandise et les vendre au plus offrant.

Ici et là-bas c’est le même néo-libéralisme, qui à travers
l’expropriation, le mensonge et la violence prétend soumettre les peuples
dans n’importe quel partie du monde.

Aujourd’hui la dignité et la rébellion nous unit, la lutte ne fait qu’une.
Aujourd’hui nous sommes unis plus que jamais, dans la même espérance, pour
que notre voix soit entendue et nos actions efficaces, dirigés vers des
objectifs communs, car l’ennemi est le même ici ou là-bas .

Continuez a lutter depuis votre tranchée et nous continuerons ici à lutter
ferme sans baisser la tête . Nous continuons unis dans cette lutte
pacifique et énergique.Tous les peuples unis dans un même idéal de terre,
liberté et justice.

Durant l’année 2010 j’ai eu l’opportunité de venir vous voir et connaitre
ces terres que vous défendez et je me suis rendu compte de l’organisation
et de la force que vous avez. J’ai pu me promener librement  sur la douce
terre et sentir sur mon visage la pluie froide et belle, le vent fort mais
en même temps subtil. Amie, Ami , je t’ai vu, je t’ai regardé droit dans
les yeux et j’ai pu ressentir  ton assurance  et ta conviction.
Nous vous envoyons à votre lutte toute notre solidarité et admiration.
Nous désirons sincèrement que vous ne vous laissiez pas vaincre par le
désespoir. Ici à Atenco nous avons appris que quand tout paraît difficile
c’est que la victoire est encore plus probable.

Nous vous réaffirmons notre engagement à continuer la lutte et à ne pas
nous rendre , pas tant qu’existeront le droit et la raison.
Zapata est vivant ! La lutte continue !
Le peuple uni ne sera jamais vaincu !

La terre ne se vend pas …   elle s’aime et se défend !  Martha Perez
Pineda FPDT

——

LETTRES DEPUIS SAN SALVADOR ATENCO, MEXIQUE
ADRESSEES A LA LUTTE DE NOTRE-DAME DES LANDES

Le dimanche 18 mars 2012, au cours d’une discussion collective où étaient
présents des compagnons d’Atenco venus apporter la nouvelle d’une récente
libération de prisonniers politiques chiapanèques, fut évoquée la lutte de
Notre-Dame des Landes. Voici la traduction de quelques lettres qui furent
écrites alors, en clin d’œil à la manifestation du 24 mars :

San Salvador Atenco, Etat de Mexico, 18 mars 2012.

Aux compagnons de Notre-Dame-des-Landes
Aux gens de France
A tous les villages et les peuples en résistance

Lors d’une réunion à Atenco de compagnons de différentes résistances du
Mexique, nous avons écouté une discussion sur votre lutte contre notre
ennemi commun, le capitalisme, qui cherche à implanter un aéroport
inutile,têtu et hostile, qui ne signifie rien d’autre que la déprédation
et la marginalisation… un langage que nous connaissons à Atenco, vu qu’ils
prétendent aussi nous imposer un projet dont nous n’avons nul besoin et
qui obéit à d’autres intérêts.

Les personnes mentionnées plus bas vous envoyons un salut cordial et
combatif, avec l’espoir de pouvoir entremêler nos luttes et nous épauler,
coude à coude, au-delà des distances et des langages, parce que votre
lutte et la nôtre sont les mêmes, parce qu’à Atenco ils cherchent à nous
imposer tout comme à vous leur projet d’aéroport.

Le peuple uni ne sera jamais vaincu !
La terre ne se vend pas, elle s’aime et se défend !

Compagnons de Notre-Dame des Landes. La terre appartient aux gens, aux
citoyens, pas au gouvernement, mais il faut s’unir pour pouvoir obliger le
gouvernement à respecter les décisions du peuple et pas ceux des intérêts
capitalistes ou des transnationales, pour cela que nous vous conseillons
de vous unir pour lutter contre le gouvernement.

Depuis Atenco nous vous envoyons une embrassade fraternelle.
Zapata est encore en vie, la lutte continue !

Gonzalo Colorado D., du Front des villages en défense de la terre.

Au village de Notre-Dame des Landes :

Bonne après-midi compagnons nous vous envoyons un remerciement et une
embrassade sincère, car vous vous êtes une expression de plus de la lutte,
la résistance et l’organisation, parce que le peuple uni ne sera jamais
vaincu.

Une fois de plus le gouvernement a démontré que seul l’argent l’intéresse,
car sinon il n’y aura pas toutes ces sortes de projets ( dans ce cas-là
l’aéroport), et c’est avec une profonde tristesse que j’ai vu cela au fil
des ans ; mais je suis fière et contente de savoir qu’il n’y a pas qu’à
Atenco et au Mexique que nous sommes disposés à la lutte… j’espère que
votre lutte puisse remporter la victoire ; et que vous sachiez que nous
serons là pour vous soutenir en ce que vous nous proposerez, parce que
comme le gouvernement peu importe où que vous soyez, la lutte est la lutte
et les différences sociales seront toujours présentes ; et nous seront
toujours avec vous.

Merci de votre résistance.

Lizeth, depuis San Salvador Atenco, Mexique, 18 mars 2012


Aux valeureux compagnons et compagnes de Notre-Dame : Recevez de fortes et
fraternelles salutations depuis les dignes terres de San Salvador Atenco,
Etat du Mexique, Mexique.

Tout comme vous, les villages d’Atenco se sont vus obligés à défendre avec
courage et valeur leurs jolies terres héritées de leurs ancêtres, face aux
tentatives de spoliation qu’un groupe de puissants voulait tenter, pour
pouvoir construire un aéroport.

La ferme rébellion d’une multitude d’hommes et de femmes, de vieux et
d’enfants de différents villages fut capable de mettre en échec les
intérêts économiques et politiques cachés derrière ce projet d’aéroport.
Pour cela nous vous disons que nous sommes avec votre lutte, que nous vous
respectons et que nous vous soutenons, et que nous acclamons votre
conviction décidée à défendre votre terre.

Ici les gens disent que la terre n’est pas à vendre, elle est à aimer et à
défendre, et pour cela nous disons que votre lutte est une lutte digne.
Sergio Orales Ventin

San Salvador Atenco, Etat de Mexico, 18 mars 2012

(depuis) San Salvador Atenco et Texcoco,

Recevez une salutation cordiale du front des villages en défense de la
terre ( les peuples et villages unis ne seront jamais vaincus). Luttez
pour vos villages parce que les gouvernements sont corrompus et ils ne
réalisent jamais ce qu’ils promettent, et les pauvres c’est ceux qui se
font le plus avoir. Les citoyens de tous les villages et les peuples nous
sommes en lutte depuis 11 ans, ont a été emprisonnés mais la lutte reste
debout.
Jusqu’à la victoire compagnons

Hilario Yescas

San Salvador Atenco, Mexico (20 mars 2012)

Peu importe la distance et la langue, l’important est que nous soyons
unis dans cette lutte contre les projets qui détruisent la nature et
empoisonnent tout ce qu’ils touchent, mais tant que nous sommes unis et
réellement convaincus de défendre la terre et l’écologie en général si, il
y a toujours la possibilité qu’on gagne et que nous puissions vaincre le
monstre de la mondialisation qui tente de nous détruire. Restons unis, le
Front en Défense de la Terre s’unit à la lutte contre la construction d’un
aéroport sur les terres de Notre-Dame des-Landes.

« En avant, en avant, car la lutte est de tous les instants »
Avec notre affection :
Saul Rios R. , membre du FPDT
« Zapata est encore vivant, la lutte continue ! »
(cipsaro00_yahoo.com)

San Salvador Atenco, « Terre et liberté »

18 mars 2012

Nos saluts combatifs aux compagnons qui luttent contre l’aéroport de
Notre-Dame des Landes

C’est pour nous important de connaître votre lutte combative et
exemplaire, connue de tous, les déplacés, les réprimés, les incarcérés,
etc.. Dignité et justice sont les uniques moyens qu’il nous reste pour
conserver les héritages de vie dont nous avons hérité. Pour nous « le
futur », le véritable, celui que sans aucun doute il nous incombe de
défendre des groupes économiques prédateurs qui accordent un prix à ce que
la vie nous donne.

Il ne suffit pas de rêver d’un monde meilleur ou de lutter ; il nous faut
construire, et semer, tous ici et partout parce que nous sommes tous
emprisonnées et parce qu’il dépend de tous d’atteindre et de partager la
justice, la liberté, la dignité de notre lutte et notre résistance lève la
voix, exigeant que soient respectés notre terre, l’air, l’eau, la flore et
la faune. Mais l’écho s’étend à la face de la terre entière, pour elle,
pour nous, pour vous, et pour tous ceux qui viennent ensuite.

Les frontières nous séparent mais la soif de justice nous unit. Les
distances nous séparent mais ce qui nous unit c’est un objectif. En avant
compagnons, pas un pas en arrière, avec détermination nous disons : «
Atenco est en vie, la lutte continue ! », aujourd’hui pour nous,
aujourd’hui pour vous. Non à l’exploitation de l’homme et de la terre.
Avec attention, Liz , FPDT Atenco.

« La racine de la lutte est en nous tous, la paix en est le fruit»


18 mars 2012, San Salvador Atenco, Etat de Mexico

A l’attention de la France et de « NotriDami ». Mes ancêtres mexicas dignes
des présages, le 6e sol arrive le 21 décembre de l’année qui vient, et
arrive le changement mondial, car va s’écrouler le gouvernement, celui qui
a manipulé le monde, et dire gouvernement c’est (dire) manipulation
Avec créativité, dédication et j’espère que nous changerons le monde, avec
tendresse (vers) la préservation humaine.

Votre ami, Juan Valarza Dias, paysan.

Dimanche 18 mars 2012

San Salvador Atenco et Texcoco, aux compagnons de France, on vous envoie
une salutation fraternelle, nous sommes avec votre lutte non à l’invasion
des aéroports, ils fonctionnent seulement pour (servir) les trafics des
gouvernements. Ensemble ne laissons pas (passer) la guerre du système de
quelques uns. Nous d’Atenco et de Texcoco nous sommes avec vous.

Aniceto Rodriguez

A la France, Notre-Dame

Recevez un salut chaleureux et combatif depuis ces terres mexicaines de
San Salvador Atenco.

Ne vous rendez pas, et nous lutterons toujours unis jusqu’à la victoire.
Le peuple uni ne sera jamais vaincu. Nous nous luttons et il y a eu des
morts, des prisonniers et des personnes pourchassées mais nous ne nous
rendons pas, et nous continuons à lutter jusqu’à aujourd’hui. En lutte
contre le gouvernement capitaliste, il y eu beaucoup d’opression, mais
toujours en avant compagnons, ne vous rendez pas. Il y aura des obstacles
de tous genres, il y aura des moments où vous vous sentirez abattus et
désanimés, mais en avant ! et au final le peuple uni sortira vainqueur.
Bien du courage compagnons, ne vous rendez pas.

Nous nous quittons en frères
Front des villages en Défense de la Terre, ATENCO

Le peuple uni ne sera jamais vaincu
Liberté pour les prisonniers politiques

Abel Aguilar Lopez, « el cocos ».

Notre-Dame est là

Au peuple frère de France

Nos saluts combatifs de la part du Front des villages en défense de la terre
Compagnons engagés à lutter tous unis et partout dans le monde contre les
projets ambitieux et néo-libéraux, qui ne bénéficient qu’aux puissants et
qui mettent le peuple en esclavage, l’appauvrissant et le marginalisant.
Compagnons votre lutte est notre lutte, on cherchera ensemble les formes
les plus adéquates et engagées de tous les secteurs. Pas un pas en
arrière!

La terre s’aime et se défend
Pedro Cervantes Montoya.

Nous, membres de la « coordination nationale Plan d’Ayala  Mouvement
national (CNPA-MN), nous saluons la lutte tenace des compagnons de la
région de Notre-Dame-des-Landes afin de préserver leur culture et leur
territoire des intérêts politiques et économiques, des transnationales qui
tentent de vous dépouiller de votre territoire pour le convertir en un
aéroport. Nous espérons que l’unité de cette lutte donne ses fruits, pour
votre bénéfice et celui de vos familles.

Le peuple uni jamais ne sera vaincu !
Unis et organisés, nous vaincrons !

CNPA-MN

Recevez un salut fraternel nous embrassons votre lutte, car votre lutte
est aussi la nôtre. Parce que la fraternité n’a pas de limites ni de
frontières, en espérant que votre résistance est chaque fois plus de
force, d’enthousiasme et de persévérance.

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, nous continuerons la lutte, quel qu’en
soit le prix !

MOCRI-CNPA-MN-Chiapas.

Dimanche 18 mars 2012

Depuis San Salvador Atenco, nous vous envoyons une salutation fraternelle
et combative. « atrade » Notre- Dame- Des- Landes et tous les peuples qui
luttent pour leurs droits les plus élémentaires ,  parce que en tant
qu’être humain nous méritons le respect et une vie digne parce que nous
sommes les racines qui maintiennent l’identité de notre « race » et que tous
unis nous ne serons jamais vaincus, parce que les peuples silencieux ne
serons jamais entendus, et n’oubliez pas que la résistance est la meilleur
arme pour vaincre les mauvais gouvernements.  Unis, nous vaincrons
toujours

Pas un pas en arrière  jusqu’à la victoire, toujours.

Bonifacio Ruiz Ayala

Aux compagons de la ville  région de Notre- Dame- Des- Landes

Depuis ces lieux, nous vous envoyons une salutation combative et
solidaire, pour votre résistance en lutte.  Nous avons appris ce qui ce
passe chez vous et votre rébellion nous inspire et nous encourage à ne pas
nous rendre ; cela nous remplit de joie de savoir que l’amour de la terre
nous unit comme l’amour du vent et de sa lumière, l’amour de vos racines,
l’amour de votre « patrie », l’amour de vos frères et sœurs. A l’union de
votre identité qui est celle de tous et de cette patrie qui est la nôtre.
Quand on nous a raconté toutes vos activités nous nous somme senti fiers
de savoir que la rébellion n’a pas de frontière et qu’au final elle vient
comme une renaissance lumineuse pleine d’espoir et de joie.

La terre ne se vend pas elle s’aime et se défend ! Pas  un pas en arrière
! Zapata est vivant ! La lutte continue !
Nacho, Front des Peuples en défense de la Terre
Vive la lutte de Notre- Dame- Des- Landes !

18/03/2012

Dimanche 18 mars 2012
San Salvador Atenco Mex.

Compagnons de Notre- Dame- Des- Landes recevez une salutation cordiale et
un remerciement pour votre lutte exemplaire de résistance a ce que vous
impose le gouvernement capitaliste  en voulant mettre un aéroport  et dont
les  bénéfices et opportunités irons uniquement à  la bourgeoisie,
laissant sur son passage marginalisation et extrême pauvreté.

Cela nous fait plaisir que sur d’autres continents et d’autre pays, loin
du nôtre, on trouve une lutte identique a celle que nous avons vécu à
Atenco, où de la même façon le gouvernement a voulu nous imposer un
aéroport . Grâce à l’opposition du peuple, son organisation et sa force il
a été possible de mettre à terre le décret d’expropriation. C’est grâce
aussi à ce que nous crions fièrement et avec dignité : Le peuple uni ne
sera jamais vaincu !

La patrie ne se vend pas, elle s’aime et se défend !
Front des peuples en défense de la terre !
San salvador atenco ! pas un pas en arrière !

Marcelo Salazar

Coordinateur National Plan Ayala  Mouvement National
Cnpa-mn

Compagnons de Notre- Dame- Des- Landes

Recevez une salutation combative de la part de notre organisation. Depuis
le Mexique, nous souhaitons que votre lutte contre l’aéroport et aussi
contre la perte de vos terre, de votre culture, de vos traditions et de
votre unité,  soit couronné par la victoire. Nous espérons que l’unité de
tous soit la base de votre triomphe .

Nous espérons que vous continuerez à informer autant que possible tous les
mouvement du monde et que la dénonciation soit un outil pour défendre
votre problématique.
Nous espérons venir vous voir bientôt et nous soutiendrons  votre lutte.
Sincérement

Wilfrido Hernandez Jarquin
CNPA-MN