Galerie

« Allons, enfants de l’industrie… » « L’offensive doit être menée contre toutes les formes de vie »

Vu sur reporterre.net, le 22/03/2013 :

Frédéric Wolff

vendredi 22 mars 2013

Courage ! Il reste des zones à détruire, mais la guerre au vivant est en passe d’être victorieuse. Allons, enfants de l’industrie…


Il paraît que notre époque est au parler vrai, à la transparence, à la sincérité. D’ici peu, nous devrions donc entendre un grand discours de nos ministres de l’industrie, de l’agriculture, de la guerre et de l’écologie réunis.

Vous connaissez mon dévouement aux grandes causes nationales. J’ai préparé un brouillon de déclaration interministérielle, pour aider.

Après « Vive la crise » des années 80, « Vive la guerre » des années 2 000 !

Mes chers cons patriotes,

La guerre menée par les nations civilisées touche à sa fin. Les nouvelles du front sont excellentes : nous sommes sur le point d’anéantir notre ennemi héréditaire.

Ainsi, la plupart des sols agricoles sont biologiquement morts. Leur taux d’humus est au plus bas et toute trace de vie ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Les océans se vident, le climat se réchauffe beaucoup plus vite que prévu, la déforestation gagne du terrain.

Grâce au redressement productif et aux efforts sans précédent de notre industrie du cancer, nous avons réussi à empoisonner l’eau, l’air, la terre, les ours blancs, la rosée où vont boire les abeilles, les oiseaux, les poissons… La débâcle est générale, le succès quasi-total.

Le nombre de personnes souffrant de la faim a dépassé le milliard et, selon les dernières estimations, oscille entre 1,5 et 2,5 milliards d’humains. Ces chiffres sont un encouragement sans précédent à développer les bio-carburants, les élevages industriels et le bétonnage des terres agricoles.

Nous appelons chacun, chacune à intervenir en renfort auprès des autorités, pour soutenir tous les projets nuisibles : constructions d’aéroports, de zones commerciales, de routes, d’industries nationales et transnationales… en veillant à ce que soient détruites les dernières zones humides et agricoles.

L’offensive doit être menée contre toutes les formes de vie. L’arsenal de destruction massive s’est enrichi de nouvelles armes, au premier rang desquelles figurent les gadgets sans fil. Il est impératif que l’ensemble de la population en âge d’être mobilisée participe à l’effort national, en soutenant les dealers de nouvelles technologies. Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons éradiquer les derniers îlots
de résistance.

Les nano-technologies gagneront à être répandues dans l’ensemble des produits de première nécessité.

Grâce aux cyborgs de la nouvelle génération, l’homme supprimé 2.0. devrait être disponible très prochainement sur le marché.

Chacun, chacune est appelé(e) à produire plus pour consommer plus, conformément à l’Evangile de la croissance infinie. Il reste des zones à détruire, la victoire est au bout de l’industrie !

Nous avons bon espoir de vendre nos avions de guerre à l’Inde et à tous pays qui voudraient en faire bon usage. Il en est de même pour nos usines atomiques que nous comptons déployer sur la planète, afin d’offrir un avenir rayonnant au monde de demain !

Si ces mesures ne suffisaient pas à porter un coup fatal à la vie, un ultimatum serait lancé par les nations civilisées : chacun(e) sera enjoint à prendre ses responsabilités en participant au suicide collectif instantané. Le libre choix des moyens sera laissé aux citoyens, conformément aux grands principes démocratiques qui sont les nôtres.

Allons enfants de l’industrie

Le jour fatal est arrivé

Contre la vie la tyrannie

Le progrès sanglant est flatté

Le progrès sanglant est flatté

Etendez-vous au fond des bagnes

Mugissez travailleurs-soldats

Consommez-vous à tour de bras

Etouffez vos villes et vos campagnes

Aux armes citoyens

Faisons couler l’béton

Coulons coulons

Qu’une eau impure

Abreuve nos sillons

Qu’un souffle impur

Empoisonn’ nos poumons…



Source : Courriel à Reporterre

Photo : Crobardures

Lire aussi : Lettre ouverte à François Hollande sur la pollution électromagnétique

7 réponses à “« Allons, enfants de l’industrie… » « L’offensive doit être menée contre toutes les formes de vie »

  1. Rëvez-vous avec France2, Toutes les semaines, à 2àh ‘à environ, à l’heure de la soit-disant défunte publicité,, on nous présente un « rêve »: il s’agit toujours de fric ;ça alterne avec le loto. . Pas une seule fois je n’ai vu présenter un rêve qui engage autre chose que des masses de fric.
    c’est absolument écoeurant et révélateur.
    En ce qui concerne les ondes électromagnétiques, je ne prenais pas ça très au sérieux, mais j’ai rencontré une personne concernée et surtout j’ai entendu une émission scientifique et médicale à ce sujet. Les personnes informées prennent l’affaire très au sérieux. J’aurais eu tendance au vu de mon passé et de mon histoire, à renvoyer l’affaire vers la psychiatrie, la psychologie. Je crains qu’on ne se prépare des problèmes insurmontables au sens strict du terme, et ceci dans tous les domaines

    • Sarkozy n’as pas fini son travail, car il fallait ménager la chèvre et le chou: sauver le max d’emploi dans les métiers de la publicité, pardis !
      Et sauver l’audiovisuel public sans taxer lourdement le téléspectateur.
      Voilà.

  2. A propos de l’OURS BLANC, sachez (sachons) qu’un tour opérator (agent de voyage) organise des séjours pour chasseurs fortunés à la chasse à l’ours blanc.
    Oui,oui c’est vrai !
    (Source Europe 1, 5h00>6h30, Emmanuel Maubert, Chronique environnement)

    Alors ça prouve une énième fois que l’homme est un imbécile capable des pires inepties pour en tirer profit,fierté.
    Et là,c’est pas vraiment glorieux.

  3. Vous avez raison votre cause est juste on la soutient
    faites nous signe on sera la
    il faut recréer les emplois sur l agriculture et l artisanat
    les vrais metiers de toujours
    les hommes soient disant instruit ne font que detruire
    arretons les c est tres urgent

  4. Merci de résumer aussi clairement notre horrible situation. La destruction de la nature passe d’ailleurs par celle de notre sensibilité, de notre capacité à aimer les autres. La télé qui nous enjoint d’être « normaux », la pub qui nous formate par la frustration, les ondes qui nous bousillent le sommeil et les rêves, font de nous des petits robots sans âmes, obéissants voire même serviles, pour quelques miettes que les gros bonnets savent distribuer. Ils savent nous opposer les uns aux autres, nous transformer en chiens de combats dans une arène, asservir nos vies à la compétition jusqu’à la mort. Oui, tous des chiens affamés de gadgets et d’apparences trompeuses au service d’une industrie qui n’a plus comme finalité que sa propre extension à l’infini, détruisant tout ce qui résiste à l’uniformisation.

    • Lucine bonjour,

      Oui, entièremnt d’accord avec vous.On vit dans une société de consommation débridée !
      Cela s’appelle l’OBSOLESCENCE PROGRAMMEE !
      (appareils,ustensiles,vêtements,etc… à durée de vie très très raccourcie) volontairement.
      ARTE TV l’an passé a diffusé un doc très explicite en 2012.

  5. Jean-Luc Collieux

    Bravo! Eh oui déjà Balladur « vendait » une centrale nucléaire à la Chine, en réalité l’échangeait contre du miel chinois, ruinant les apiculteurs français; alors les chinois ont développé leur apiculture à marche forcée, ce qui n’a duré qu’un temps vu que le surnombre des ruches a favorisé les épidémies qui, à leur tour, ont ruiné l’apiculture chinoise. Résultat : L’apiculture française s’est intensifiée pour survivre, favorisant la dissémination des maladies et autres varroas nécessitant moultes traitements, l’apiculture chinoise est redevenue ce qu’elle était, et la Chine dispose de magnifiques centrales nucléaires grâce à la technologie et aux brevets français, ce qui leur permet l’industrialisation qu’on leur connaît, qui elle-même leur permettra bientôt d’acheter la pompe à fric Vinci (comme Mittal a acheté Arcelor) pour financer leurs retraités vu que leur pyramide des âges va les contraidre bientôt à s’en occuper. Résultat : Les français, après avoir financé les fonds de pension américains quelques décénnies durant, financeront les retraités chinois, toujours avec la complicité de leurs dirigeants. Tant que ça dure…!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s