Galerie

[Réapproprions-nous les espaces publics! Place au pouvoir collectif et direct!] De Notre-Dame-des-Landes à Forcalquier…Occupation !

Vu sur haute-province.info, le 27/01/13

La place du Bourguet est occupée depuis jeudi soir par un « collectif de soutien aux opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ».

De Notre-Dame-des-Landes à Forcalquier...

Jeudi 24 janvier, sur les coups de 18h30, un tracteur est venu jusque sur la place du Bourguet. Jusque là, rien de trop anormal pour une place qui accueille alors le marché des producteurs locaux. Mais il s’avère que le dit véhicule en cachait plus dans son moteur puisque, en un clin d’oeil, une baraque, des braseros, de la musique et des slogans envahissaient la place.

Un mouvement de solidarité envers les opposants à l’aéroport censé s’inscrire dans « un refus du monde comme il va », du projet Iter jusqu’aux lignes de TGV.

Dans une ambiance bon enfant, « l’occupation » de la place du Bourguet est prévue jusqu’à lundi… sous l’oeil attentif de la maréchaussée.

 

Vu sur Huteprovence.info, le 27/01/13 :

La place du Bourguet en ébullition

L’occupation de la place centrale de Forcalquier se poursuit « en soutien à l’opposition à l’aéroport de Notre-Dame des Landes ».

La place du Bourguet en ébullition

L’occupation de la place du Bourguet en soutien à la « Zone à défendre » de Notre-Dame des Landes se poursuit sous le soleil de ce vendredi 25 janvier.

« Pas mal de gens du coin sont montés dans le bocage nantais, alors on s’est demandés ce que l’on pouvait faire nous, ici, pour permettre à ceux qui ne peuvent y aller d’exprimer leur soutien ou tout simplement de s’informer » nous explique-t-on à l’ombre du camion de la radio locale. « On ne parle pas au nom du peuple, on l’invite à venir s’exprimer sur des projets (aéroport, Iter, TGV…) montés sans concertation et dont le coût est invraisemblable« .

Et les motifs d’insatisfaction s’enchaînent avec plus ou moins de justesse mais toujours avec ce regret de ne pas voir l’humain au centre des préoccupations : « On veut transposer ici la solidarité qui existe à Notre-Dame-des-Landes , en privilégiant l’échange, le partage et la confrontation des opinions« . D’où le stand d’information où fleurissent tracts et journaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s