Galerie

[Du contrôle des populations sous le PS] Les drôles de fiches de la mairie de Nantes : en 2006 tous les SDF de la ville de Jean-Marc Ayrault ont été illégalement fichés.

[MAJ du CLCA à 14h45 ] Au fait, on vient d’y penser, les verts qui sont à la mairie de Nantes, avec le PS, depuis fort longtemps, n’étaient pas au courant de cette affaire énorme?… Au vu de la manière dont les bureaucrates verts dénoncent très facilement les camarades squatteurs de la ZAD, qu’ils ont fermé les yeux durant de nombreuses années sur les expulsions continues et violentes de Roms sur Nantes… on ne s’étonne guère que le silence est d’or chez eux/elles !

Vu sur le point.fr, le 18/12/2012 :

Le Point.fr – Publié le 18/12/2012 à 11:44 – Modifié le 18/12/2012 à 12:57 Le Point.fr publie un listing informatisé qui prouve qu’en 2006 tous les SDF de la ville de Jean-Marc Ayrault ont été illégalement fichés.

Jean-Marc Ayrault à Nantes. C'est sous le mandat du Premier ministre maire de la ville de 1989 à 2012 que les SDF de la ville ont été fichés.

Jean-Marc Ayrault à Nantes. C’est sous le mandat du Premier ministre maire de la ville de 1989 à 2012 que les SDF de la ville ont été fichés. © Jean-Sébastien Évrard / AFP

Olivier consomme de l’alcool, consomme des drogues (dures et douces). Il a effectué une cure de désintoxication. Il a eu plusieurs problèmes avec la justice. Il a été condamné à 6 mois de prison ferme le 9 novembre 2005 à la suite d’une agression sur un ancien gardien d’immeuble.

Nom, prénom, date de naissance, surnom, antécédents judiciaires, toxicomanie, alcoolisme, fumant ou non du cannabis, vivant ou non en squat, problèmes psychiatriques… Le Point.fr a eu accès à un fichier illégal constitué par la mairie de Nantes sur ses SDF du temps où Jean-Marc Ayrault était maire de la ville. Il s’agit d’un document informatisé datant de 2006 et comprenant 129 noms. Les habitudes de chaque SDF sont consignées jusqu’aux moindres détails, même les plus intimes, y compris les relations homosexuelles. Le Point.fr vous propose de consulter deux de ces fiches individuelles: cliquez sur les liens pour découvrir la première et la deuxième. La rubrique « CCAS », pour centre communal d’action sociale, laisse supposer que des agents de cette structure ont enfreint le secret professionnel pour nourrir les fiches. De même, il semble que certaines informations sur les antécédents aient été puisées dans les services de police.

Ce fichage méthodique aurait été mis en place après l’arrivée à Nantes de Gilles Nicolas comme directeur de la réglementation et de la tranquillité publique. Lorsqu’il prend ses fonctions, en 2004, ce commissaire divisionnaire des RG est mis à disposition par le ministère de l’Intérieur. Proche de Jean-Marc Ayrault, le policier est repêché en 2008, à l’âge de la retraite, comme adjoint au maire chargé de la sécurité. Cette même année, il est remplacé à son poste par un autre commissaire lui aussi « prêté » par la Place Beauvau, Didier Fillion-Nicolet, alors directeur du renseignement intérieur dans le département. En 2011, un troisième commissaire, Lionel Edmond, ancien numéro deux des RG à Nantes, est à son tour détaché à la mairie. Trois anciens commissaires des RG dans une mairie, c’est unique en France ! Certaines municipalités font appel à des responsables venus de la sécurité publique pour diriger leur police ou leur service de sécurité, mais pas à des policiers venus du renseignement.

Inquiétude des opposants à Notre-Dame-des-Landes

Ce tropisme de la municipalité de Nantes pour des policiers issus du renseignement inquiète. « Qu’est-ce qui nous prouve qu’il n’y a pas eu d’autres catégories de la population nantaise fichées ? » s’interroge un fonctionnaire d’une collectivité locale qui souhaite conserver l’anonymat. Du côté des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, un projet défendu bec et ongles par Jean-Marc Ayrault, on se pose les mêmes questions… La présence à la mairie de deux ex-RG qui ont eu à traiter, lorsqu’ils étaient en poste dans le département, l’épineux dossier de l’aéroport est dénoncée comme un mélange des genres. « Je trouve cela choquant et ça m’interroge, affirme l’agriculteur Michel Tarin, très engagé dans la lutte contre le projet. Depuis le début, tout est très bien ficelé dans cette affaire. »

Interrogés par Le Point.fr, Gilles Nicolas et Didier Fillion-Nicolet jurent, eux, qu’il n’y a « aucun conflit d’intérêts » et que les turbulences autour de Notre-Dame-des-Landes ne rentrent pas dans le cadre de leur mission actuelle. « C’est une construction intellectuelle », affirme l’adjoint au maire Gilles Nicolas. Ce n’est pas la première fois que la police municipale de Jean-Marc Ayrault défraie la chronique. Récemment, des accusations ont été portées contre certains policiers municipaux qui auraient usé de violence illégitime. Par ailleurs, en 2009, une note de service avait intimé l’ordre aux policiers municipaux de faire des contrôles préventifs des Roms.

Pourquoi, alors, avoir embauché autant d’hommes du renseignement ? « J’ai recruté des compétences avant tout sur des problématiques de sécurité », s’agace Gilles Nicolas. Quant à ce fichage des SDF ? Didier Fillion-Nicolet se défausse sur son prédécesseur : « C’était avant que j’arrive. Depuis, tout a été rectifié et on a même un correspondant de la Commission nationale de l’informatique et des libertés en mairie depuis 2010. » Gilles Nicolas met en avant, lui, le fait que cette fameuse Cnil n’a jamais rien trouvé à redire lors de ses inspections. Au contraire, elle se serait même fendue d’un satisfecit… Mais ont-ils pris connaissance de ce fameux fichier ? Contactée par Le Point.fr, la Cnil n’a pas trouvé le temps de répondre à nos questions…

6 réponses à “[Du contrôle des populations sous le PS] Les drôles de fiches de la mairie de Nantes : en 2006 tous les SDF de la ville de Jean-Marc Ayrault ont été illégalement fichés.

  1. atroce ces fichages abusifs, mais qu’en est il des nombreuses personnes fichées aussi pour un verre de trop, ou ceux fichés pour juste avoir été en posséssion d’un ou deux bédos à l’entrée des festivals (corsept entre autre) et qui etaient, à la queue leuleu, pour se faire photographiés et relevé leur empruntes! sans pour autant avoir consommé au volant… l’anti-dépénalisation a bon dos, c’est un bon moyen de ficher toujours plus de gens!

  2. Pingback: Droit de réponse au collectif NDDL « les AZA

  3. L’infame canard…Il s’agit de l’hebomerdeux Le Point…Vous l’aurez deviné sans peine!

  4. (Pour servir de commentaire et de message)

    Les bruits de presse vont désormais de paire
    de même que celui des bottes
    _______________________

    Que l’infâme canard se saisisse de cette affaire pour taper sur le baudet Ayrault ne nous étonne nullement. Sans doute même, les journaleux émargeant au budget de cette Rédaction n’auront-il pas même eu à se creuser le ciboulot pour produire de l’intox et afficher ainsi leurs capacités de nuisances puisqu’ils en ont-là une belle occasion.

    Mais que le collectif de défense de NDDL fasse le coup de l’étonnement relativement au fait de pouvoir être mis en fiches par nos ennemis est assez cocasse….

    Ces « défenseurs » penseraient-ils, depuis une sincérité abyssale, pouvoir lutter contre ce monde sans que le système policier auquel ils se confrontent ne fasse son taf via les bureaucrades/flics qu’il emploi et qui en retour se doivent de justifier leurs pauvres salaires de pourris?

    Mieux, les membres du Collectif feignent (peut-être) de s’en offusquer, de s’alarmer, de glapir…

    A moins que ces considérations-ci ne soient nées spontanément sous la plume tapineuse des gratte-papier de cet « hebdomerdeur »…ce qui ne nous étonnerait pas.

    Il n’empêchera pas que c’est avec de tels « faux questionnements » que l’on verra des gens se couvrir de ridicule en défilant niaisement sous les fenêtres des ministères ou des commissariats pour mendier « la libération immédiate nos camarades emprisonnés »…

    Comme s’ils pouvaient être entendus et obtenir satisfaction à si peu de frais!
    ______________________________________________

    Bref l’affaire en étant là, il n’y a aucune raison de ne pas la relayer d’autant plus et mieux qu’elle ne nous surprend pas dans un pays où les ministres de l’intérieur deviennent Pestilent de la Raie Publique, les députés et magistrats deviennent Premiers Sinistres, rien en effet ne nous permet de douter de « la petite vérité » fagotée dans les arrière-salles de toutes les propagandes étalées dans les journaux, sans pourtant que ceci soit pour nous-autres rien de plus « qu’un non-évènement ».

    Compte tenu de la place qu’occupe le bonhomme, il ne nous déplait pas outre mesure de contribuer un peu à lui foutre le tarbouif dans son lisier.

    Nous insistons d’avantage sur l’étonnement joué/feint par le collectif…
    _______________________________________________

    Il y a beaucoup de gens dans ces collectifs, comme chez « les Indignés », et tous ne sont pas là pour soutenir la lutte (et son élargissement à toutes les sphères de la domestication de la vie quotidienne) contre l’Ayraultporc, nombre d’entre eux ont même été démasqués comme étant liés à des formations politicardes, des royalistes bretons par exemple, des récupérateurs bossant secrètement pour le MODEM et d’autres avec des types d’extrême droite s’offrant des plans infiltration!

    Voila-voilou. Ces lignes ne prétendent incriminer les gens de ce collectif, nous ne les connaissons pas; mais au moins attirer un peu l’attention des ZADISTES sur le sujet et sur le « comment » est abordé le sujet et à quelles fins…presque pas « troubles » …

    (Steph pour Nosotros.incontrolados) !

    ———- Message transféré ———-
    De : « blog du collectif de lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes »
    Date : 18 décembre 2012 14:35
    Objet : [Nouvel article] [Du contrôle des minorités, exclus et contestataires sous le PS] Les drôles de fiches de la mairie de Nantes : en 2006 tous les SDF de la ville de Jean-Marc Ayrault ont été illégalement fichés.
    À : nosotros.incontrolados@gmail.com

    • Salut à vous,

      les propos tenus dans le point ne viennent pas du tout de membres du CLCA qui n’auraient jamais parlé à ce journal, et se seraient encore moins étonné de ces pratiques du PS qui ne nous étonnent pas du tout, bien au contraire (rappellons-nous de ce que Miterrrand et les bureaucrates du PS avait fait dans les années 80).
      Ces propos proviennent de membres de l’ACIPA avec qui nous avons toujours eu de profonds différents politiquement et stratégiquement.
      Il faut savoir qu’il existe différentes composantes sur la lutte. De notre côté, nous nous battons pour une société sans état, pour une décroissance libertaire, l’autogestion, la solidarité conviviale et l’égalité de besoins et de moyens.
      Quand à savoir si les infos du point sont véritables, on verra bien plus tard. Mais effectivement cela ne peut déjà que foutre un peu de bordel ce qu’un journal de droite ne peut qu’assumer envers un gouvernement de « gauche ».

      En espérant que nos corrections et précisions parviennent à bon port,

      Camaradement,

      Des membres du CLCA

      P.S : notre seule point de vue est mis au dessus de l’article sur le blog (en N.B), à propos des verts envers lesquels nous dénonçons encore une fois leur hypocrisie et leur collaboration avec le PS, mais encore une fois, on n’en est pas étonné.

      • Nous saluons avec plaisir cette prompte réponse contribuant à liquider de possibles confusions.Gagner su elles c’est déjà reprendre du terrain à l’ennemi aussi grotesque, balourd,caricatural qu’il puisse être déjà. Voilà qui est fait.
        Bien cordialement aux côtés des occupantEs de la ZAD
        Steph pour les « incontrolados ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s