Galerie

[La lutte continue ! Que crève le pouvoir !] C’est vous les morts ! Ou pourquoi on a déjà beaucoup gagné ! A propos de Notre Dame Des Landes et de la lutte qui s’y mène.

Vu sur le site internet des occupant-e-s de la ZAD, le 08/12/2012 :

Je voudrais par ce texte faire partager quelques ressentis et reflexions qui j’éspère contriburont à renforcer la détermination dans ce large combat.. Je fais partie de ces personnes pour qui le fait que ce projet soit un aéroport ait très peu d’importance, ce n’est pas ce qui m’a fait rester vivre sur la Zone A Defendre..C’est une lutte contre le systême dans lequel l’aéroport s’inscrit, ca aurait pu être la construction d’une centrale nucléaire, d’une prison ou d’une autoroute, je serais resté quand même. Même si, j’en convient, la symbolique de l’aéroport permet une convergence, des communs qui auraient surement été moins présents avec la construction d’une prison..

Ce qui m’a fait resté c’est cette ambiance, cette expérimentation d’autres modes de vie, d’autres types de relation inter-individuelles, c’est tout ce que l’on y apprend sans passé par les institutions le maraîchage, la construction et j’en passe, la liste est longue… C’est parce que sur la ZAD, le quotidien était un mélange de pratiques alternatives, de connaissances pour l’autonomie au sens large, d’expérimentation d’autres modes d’organisation et d’action directe. Ce qui m’a permis d’être plus en harmonie avec mes idées politiques, de réduire le fossé entre théorie et pratique et donc d’en minimiser mes contradictions personnelles.

Pour préciser avant la médiatisation et le large soutien qui sont apparus avec les expulsions et que l’on esperait pas de cette ampleur, il m’est arrivé de me dire que peut importe si ce projet ce faisait que ce qui comptait c’était toutes ces connexions faites avec d’autres luttes, tous ce que l’on a apprit et vécus entres « résident-e-s » et aussi avec toutes ces personnes venues 2 jours ou 2 mois, la richesse des rencontres avec toutes sortes de gens du paysans local au punk irlandais, la démocratisation de l’action direct, et le fait de contribuer à ce petit vivier expérimental qui s’aligne moins à la pacification sociale ambiante et cher à notre petit pays depuis les émeutes de 2005. Car tout ca serait transposé ailleurs par les allers-retours ou voyages car c’est gravé dans la tête, dans le coeur, c’est vécu et indestructible.

Je raconte cette anecdote car aujourd’hui encore j’ai envie de voir autrement que par l’équation victoire = arrêt et défaite = réalisation. Et c’est dès que l’on sort de ce rapport que le combat non pas contre l’aéroport mais contre le systême dans lesquel il s’inscrit, s’illustre. C’est aujourd’hui tout ce qui donne cette ampleur, tout ce qu’il se passe et que je trouve formidable..

La répression a donné la médiatisation qui a participé a augmenté l’ampleur de la mobilisation, elle a initié un réveil de plus en plus grand dans le sommeil pacifié..chacun-e-s voyant l’illogisme de ce projet ou plutôt la logique induite.

Dès le début des expulsions ,des milliers de personnes sont venues apporter directement en solidarité et en supprimant ainsi tout les intermédiaires nourritures, argent, matériel non pas a l’appel de quelconques associations ou partis mais à l’appel du coeur par sympathie ou rage..et ca c’est une victoire. Des centaines de personnes de toutes sortes sont venues nous aider à faire et a tenir barricades, à creuser les routes..des jeunes et des vieux-illes brisant ainsi les rapports standardisés de déradicalisation des mentalités et des pratiques avec l’age..vous savez par exemple ce fameux : « maintenant j’ai 40 ans, c’est normal a ton âge j’étais enragé aussi..et ça c’est une victoire !

C’est un peu comme ce clin d’oeil dans le texte adressé aux représentants des verts pour la manif du 17 novembre ou il est précisé aux adhérent-e-s qu’illes sont les bienvenues et que ces moments passés avec eux et elles sur les barricades étaient super chouette et ca c’est une victoire.. C’est tous ces citoyen-e-s écolos modèles qui trient leur déchets et coupent l’eau pour se brosser les dents qui se rendent aujourd’hui compte de l’hypocrisie de l’écocitoyennisme à la sauce étatique et que ses seuls buts sont de faire de la thunes et nous faire sentir personnelement responsable par nos actes quotidiens de l’état de la planête plutôt de regarder et remettre en cause le sysême productiviste qui nous a amennés la. et ca c’est une victoire !

La victoire c’est aussi, toutes ces personnes qui ont voté socialiste ( ou autre ) et qui voient aujourd’hui avec la repression le vrai visage de la démocratie française et qui se rendent compte que rose ou bleu la matraque est la même et que les Roms et les sans paps sont expulsés et enfermés de la même manière.

C’est aussi toutes ces personnes qui consternées disent qu’elles ne voteront plus jamais et ou qui ont brulés, déchirés,renvoyés aux décideurs leur cartes d’adhérent-e-s ou leur cartes éléctorales. La victoire c’est toutes ces personnes pacifistes et non violentes convaincues qui avaient du mal à accepter d’autres modes d’actions et qui aujourd’hui après avoir gouté aux lacrymos, vu de leurs yeux ce qu’était la repression et d’ou venait la violence cautionne (et/ou pratique) maintenant d’autres modes d’actions et ne considere plus comme violent le fait de s’attaquer a des pelleteuses (voir a des flics surarmés). Et cela de fait et non pas initié par une quelconque propagande ou prêche insurectionaliste.

La victoire c’est aussi toutes ces personnes qui n’avaient jamais vécus de telle situation, qui ne savaient pas trop comment aidés une fois sur place et qui ont trouvés leur place en bloquant de facon pacifiste ou non les engins de chantier ou en faisant chiez un barrage de flics et qui sont repartis se sentant renforcés avec le sentiment d’avoir apporter une pierre à l’édifice et avec une energie et une motivation nouvelle.

C’est de voir et d’entendre sur place ou ailleurs, dans les messages de solidarités sur internet que leur stratégie de division médiatico-policière entre violent-e-s anarchistes étranger-e-s et opposant-e-s historiques ne marchent pas et a même les effets inverses que ceux escomptés. La victoire c’est aussi que ca fasse mal au coeur ou colère aux habitantes qui résistent lorsqu’elles entendent des personnes, parfois des « zadistes » qui utilisent encore du vocabulaires catégorifiant comme je viens de le faire car pour eux et elles : NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES HABITANT-E-S QUI RÉSISTENT !

C’est aussi tous ces moments de partage lors des réouvertures festives de maisons expulsées sachant qu’elles seront détruites de toutes facons. C’est le renforcement des liens existants et la nouvelle vague de solidarité faîte avec les paysans venus parfois de loin depuis la destruction du Rosier et qui ont encore grandit avec l’opération de répression sur les lieux de reconstructions de la Chateigneraie, merci encore a eux.

Le fait que des milliers de personnes participent dans plus de quarantes localitées à leurs manières et de facon spontané a exprimer leur soutien contribuant ainsi a nationaliser la lutte est une victoire, et surtout un fait d’une ampleur jamais vu qui donnent de l’espoir pour la suite.

La victoire c’est aussi que d’autres luttes ailleurs se renforcent grace à l’écho qu’a celle-ci et vice versa, et que la détermination et l’énergie de toutes ces personnes soit renforcé pour leurs combats ailleurs. Halkidiki (mine d’or en Grèce ) , Khimki ( autoroutes en Russie ) , NO TAV ( LGV Lyon/Turin ) , ligne THT ( cotentin, mayenne ) C’est ce qui se joue actuellement à NDDL et partout et qui dépasse largement l’aéroport laisse percevoir un élan nouveau et des perspectives nouvelles. C’est ce qui fait qu’en quelques sortes on a déjà beaucoup gagné.

Le gouvernement est de mon point de vue dans une impasse : toutes les stratégies et méthodes employées n’ont fait qu’accroitre la médiatisation et la mobilisation sur place et partout en france, la répression succite émoi, indignation et ne fait que renforcer la détérmination. Plus le pouvoir continura dans ce sens plus la mobilisation s’élargira et plus elle se renforcera mais si le pouvoir se décide à céder et renoncer ou mettre un moratoire sur le projet il montrera par la même un signe de faiblesse qui pourrait renforcer la détérmination d’autres luttes car à NDDL la lutte « aura payé »..

Et à la fois un moratoire représente pour eux une chance qu’a moyen terme la pacification revienne, que les gens reprennent leur petites vies, que la médiatisation et la mobilisation s’estompe car le projet est gelé…alors gardons bien en tête qu’un moratoire sur ce projet ne serait qu’une victoire ponctuelle contre l’aéroport, une petite claque au systême capitaliste dans lesquel il s’inscrit mais qu’il nous faudra rester vigilant-e-s,déterminé-e-s et profiter de cette energie et de toutes ces connexions pour lutter contre les autres projets : centrales nucléaires, LGV, prisons, gaz de schiste, incinérateurs…

Continuons à nous battre pour un autre choix de société que cette mascarade démocratique totalitaire et sécuritaire qui permet au systême capitaliste de ce maintenir debout, ce systême qui survit grâce à notre résignation, ce systême basé sur la domination : oppression des peuples, domination patriarcale, enfermement, contrôle du territoire, gentrification, fichage commerciaux et policier, impositions et gestion de nos vies (alimentation, production d’énergie, salariat, types d’habitats, aménagement du territoire…).

On en veut pas !

LA LUTTE CONTINUE ! QUE CREVE LE POUVOIR !

Un-e zadiste/un-e Camille

 

10 réponses à “[La lutte continue ! Que crève le pouvoir !] C’est vous les morts ! Ou pourquoi on a déjà beaucoup gagné ! A propos de Notre Dame Des Landes et de la lutte qui s’y mène.

  1. Sans prisons, que ferons-nous des Ayrault, Valls, dirigeants de Vinci et autres exploiteurs du peuple?
    (Par pitié pour vos lecteurs faites plus court et faites corriger vos fautes d’orthographe)

  2. Je réagi à ce propos: « La victoire […] C’est aussi toutes ces personnes qui consternées disent qu’elles ne voteront plus jamais… »
    C’est une lutte contre un l’aéroport, pas pour faire fuir du monde…Par ailleurs je propose à ce journaliste d’aller faire un tour dans les pays où il n’y a pas le droit de vote…là bas ils goûtent à autre chose que des lacrymos!

  3. lemétayer thierry gv642421

    salut, c’est le plus beau texte que j’ai lu depuis que je suis votre combat. ça ne change rien à ma motivation mais cela fait plaisir ! ce combat est la preuve que ce pays a changé. qu’élire un socialo ne lui suffit pas, que aujourd’hui chaque projet imposé par les élites, ou plutôt les tocards qui se prennent pour des élites, est examiné à la loupe. et qu’on ne laisse rien passer si c’est juste pour faire de l’oseille du béton ou de l’atome en chaleur.
    bizs à vous,

    votre combat en inspire d’autres…
    tlemet22

  4. Je suis de tout coeur avec vous pour la lutte, je me sens concernée, et pourtant je suis à environ 600 km de chez vous. Le gouvernement est super endetté, alors stop aux superflus, nous, citoyens, nous sommes obligés de faire des choix dans notre pouvoir d’achat, alors que le gouvernement fasse pareil et qu’il ne délapide pas notre agent pour des projets que les citoyens ne veulent pas et que peut-être, dans quelques années, on s’apercevra que cet aéroport ne sera pas rentable.
    Halte aux conneries…… donnons la parole au peuple, certainement plus réaliste, que nos élus, très loin de la réalité de ce que nous vivons tous les jours.
    Ce n »est pas une poignée de personnes qui doit décider de tout!
    Maryjoe, Franche Comté

  5. Actuellement, une pétition nationale, contre l’Ayraultport, est lancée par contribuables associés ; à titre personnel, je l’ai signée, et me fait un plaisir de la diffuser à tous mes contacts, et je la glisse volontiers lors de commentaires d’articles de presse, sur internet.

    Voici le lien : http://www.contribuables.org/2012/12/05/non-au-projet-daeroport-a-notre-dame-des-landes-3/

    A titre personnel, je suis domicilié sur le Médoc, et suis de tout coeur avec vous.

  6. AVIS AUX COMMERÇANTS LOCAUX ! Nous avons pu entendre dans un reportage, les commerçants n’osaient rien dire par faute de représailles des manifestants. En effet, ces pleutres attendent cet aéroport, soi-disant, pour développer leurs entreprises. Accepter de recevoir en réponse Mesdames et Messieurs de tout horizon de commerces locaux. Il est suggérer, si tel est le cas, vous dites que vous n’arriver pas, en fait, à vivre de votre travail et vous attendez l’arrivée de l’aéroport. Nous constatons qu’avant, vous viviez sans vous plaindre et si vous attendez cela, un conseil, si votre commerce n’est pas rentable, fermé et mettez la clef sous la porte. Si cela ne marche pas, vous vous trompez de cible, c’est bien le gouvernement qui vous étrangle, pas de charges sociales c’est totalement faux mais, bien d’impôts et qui paie ses impôts à tout au moins de quoi payer !, et non les manifestants qui, entre parenthèses, achètent actuellement dans vos commerces. Un conseil, taisez-vous et soutenez plutôt ceux qui vous font travailler actuellement et surtout, il faut défendre leurs pouvoirs d’achats et force est de constater, vous vous en rendez compte pour affirmer que vous commerces vont mal mais, ce n’est pas de la faute des gens mais bien du gouvernement qui nous étrangle tous, NOUS « Les vaches à lait » de notre démocratie, les futurs esclaves économiques. Et dernier conseil, la prochaine fois, ne le dites pas trop fort, car il existe d’autres commerces un peu plus loin de chez les personnes qui vous matraquez parce qu’ils veulent préserver leur environnement. Avez-vous compris ou il vous faut un plus beau tableau de votre égoïsme profond ! Un observateur de très loin mais solidaire des revendications locales contre cet aéroport qui sert à quoi exactement ? Et moralement dans leur combat. Parce que, si vous saviez les réelles raisons de son implantation, toutes études falsifiées pouvant apporter des hypothèses, vous seriez surpris des milliards investis pour rien à l’avenir.

  7. bonjour à tous
    Aujourd’hui samedi 8 Décembre
    Un témoignage d’une maman dont le fils vit sur la zad. Je vais tous les week-end depuis deux mois les soutenir. Comment vous dire, une bouffée d’air pur de solidarité, des gens de toutes générations, de classes sociales diverses, un mélange de culture,etc…. j’ai marché dans la boue avec mon sac à dos, passé les barricades qui les protège pour les rejoindre, leur apporter mon soutien, ma présence, quelques vivres basique, j’ai dû « avec ma voiture »tourné et viré dans les rues, chemins, départementales, pour pouvoir accéder malgré les barrages de polices mobiles ou fixes passer devant eux sans savoir s’il vont m’arrêter, m’empêcher de passer, je les ai vu tourner autour de ma voiture, relever ma plaque d’immatriculation: pour quoi faire? .J’y suis arrivée, j’ai pu rejoindre le village, et voir toujours et encore cette détermination à ne pas lâcher, ce sens de l’organisation, de coordination, un exemple à prendre et de grande ampleur. Ce courage de tous ces gens, ce vieux messieurs avec sa canne qui à du mal à s’asseoir sur ce petit banc étroit installé au milieu du village qui autour du feux me raconte que lui vient soutenir son fils « comme moi » agriculteur car il y a quelques années il à été lui même exproprié avec ses parents. c’est magnifique ces rencontres. Comment peux-t-on en arriver là avec un gouvernement de gauche. Aujourd’hui, pour moi c’est finit comment peut-on adhérer à un parti qui cautionne ces projets faramineux financièrement, alors que nous sommes en pleine crise économique avec des gens « enfants » qui dorment dans la rue, qui crèvent de faim, etc ……………………

  8. texte intéressant, dommage tout de même d’y trouver 3 fautes par ligne…

  9. Régis Guérin

    Ayrault piétine la rose. Normal qu’il ait des épines dans le pied. J’ai de la compréhension pour les indépendantistes corses lorsqu’ils plastiquent des résidences secondaires : cette folie bétonnière qui ne profite qu’aux riches et qui porte atteinte au patrimoine naturel de l’île.

  10. Oui, que crève le pouvoir ! Que crève le régime dictatorial de Bruxelles, rouleau compresseur des nations et fossoyeur des peuples !
    Vive Notre Dame des Landes et Vive la résistance de la ZAD !
    Qu’elle serve d’exemple aux Français des autres départements et aux européens confrontés aux mêmes problèmes d’expropriations pour satisfaire les appétits insatiables des multinationales qui bénéficient de la complicité perfide et de la collaboration renégate des politiques qui n’en sont plus à une trahison près.
    Vive la ZAD et son juste combat !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s