Galerie

[Notre-Dame-des-Landes/Cajamarca] Manuel Valls ou la continuité de l’État : l’exportation du maintien de l’ordre Français

Vu sur le jura libertaire, le 05/12/2012 :

Après Notre-Dame-des-Landes, le maintien de l’ordre public français s’exporte à Cajamarca

À défaut d’exceller dans la mise en œuvre d’une véritable transition énergétique, la France excelle dans un domaine bien particulier : le maintien de l’ordre public. Les résistants de Notre-Dame-des-Landes ont pu le vérifier à leur dépens, eux qui luttent contre un projet climaticide.

Les habitants du Pérou pourraient bientôt tester ce savoir-faire tricolore dont s’enorgueillissent ceux qui nous gouvernent… Le 5 novembre dernier, des militaires français spécialistes de l’ordre public se sont envolés de France en direction de ce pays andin.

https://i0.wp.com/juralib.noblogs.org/files/2012/12/036.jpg

Objet de ce voyage ? Former la police péruvienne aux techniques d’usage graduel de la force… Un beau programme qui prend encore plus de relief quand on sait que la destination précise de cette mission n’était autre que Cajamarca.

Cette province située sur les hauts plateaux andins du nord du Pérou est un lieu symbolique pour les défenseurs de l’environnement : depuis plusieurs années, la population locale lutte contre le projet d’une multinationale péruvienne-états-unienne qui envisage d’exploiter, à Conga, tout près de Cajamarca, une gigantesque mine d’or et de cuivre.

https://i2.wp.com/juralib.noblogs.org/files/2012/12/046.jpg

L’ouverture de ce méga projet minier aura des conséquences incalculables en menaçant gravement l’écosystème hydrique de la région ainsi que l’accès à l’eau potable de se habitants. Symbole de la politique extractiviste à l’œuvre dans cette partie du monde connue pour les richesses de son sous-sol, Conga est aujourd’hui l’un des conflits social-environnementaux majeurs en Amérique latine. Et aussi l’un des plus violents. En juillet dernier, 5 personnes ont trouvé la mort lors d’une manifestation et une vingtaine d’autres ont été gravement blessées par les balles de l’armée et la police.

Et c’est donc au beau milieu de ce conflit que l’excellence policière française a décidé de faire étalage de sa science, en matière, rapporte la dépêche AFP, d’utilisation “de la force pour contrôler des manifestations mais en respectant les droits humains fondamentaux”. Ouf, nous voilà rassurés, c’est donc une mission humanitaire que nos pandores ont réalisé pendant trois semaines. Peut-être serait-il bon d’interroger d’autres opposants, ceux de Notre-Dame-des-Landes par exemple, sur le traitement humaniste appliqué par les 500 militaires depuis un mois dans le bocage nantais…

https://i2.wp.com/juralib.noblogs.org/files/2012/12/056.jpghttps://i1.wp.com/juralib.noblogs.org/files/2012/12/065.jpg

Mais il y a mieux … ou pire ! Car cet alibi de l’excellence française était précisément le même que celui employé une certaine Michèle Alliot-Marie il y a presque deux ans, lors du soulèvement démocratique tunisien.

Souvenez-vous  : alors que la répression s’abat sur le peuple tunisien, l’ex ministre des Affaires étrangères, droite dans ses bottes, lance à l’Assemblée nationale que “le savoir-faire, reconnu dans le monde entier, de nos forces de sécurité, permet de régler des situations sécuritaires de ce type”. Et d’ajouter aussitôt que “C’est la raison pour laquelle nous proposons effectivement à l’Algérie et la Tunisie de permettre dans le cadre de nos coopérations d’agir pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l’assurance de la sécurité.”

Des propos qui avaient suscité aussitôt l’ire du parti socialiste et d’un certain Jean-Marc Ayrault alors président du groupe PS à l’Assemblée qui déclarait, rouge de colère  : “Voilà la parole officielle du gouvernement devant les députés (…), je trouve que c’est ignoble de dire ça à l’égard d’un peuple qui souffre”.

https://i1.wp.com/juralib.noblogs.org/files/2012/12/074.jpg

Presque deux ans ont passé et les socialistes ont désormais une vision nouvelle de la souffrance des peuples. De Notre-Dame-des-Landes à Cajamarca, la realpolitik économique et sécuritaire à laquelle se sont convertis Ayrault et Valls ne s’embarrasse plus de vagues considérations sur les droits de l’homme ni sur l’environnement…

L’escapade péruvienne de nos représentants de l’excellence sécuritaire française permet de vérifier une nouvelle fois le double langage perpétuel de celles et ceux qui nous gouvernent.
Comment nous faire croire que la transition énergétique est une priorité nationale quand la seule réponse à des conflits environnementaux consiste à employer la force ou à dispenser des cours de maintien de l’ordre ?

Au Pérou comme à Notre-Dame des Landes, c’est le rêve d’un autre rapport à la nature, à la richesse, qui se joue. Les industries extractivistes, clé de voûte de l’économie ultra libérale dopée aux énergies fossiles l’a bien compris et œuvre donc, en coulisse, pour convaincre par tous les moyens nos gouvernements de ne surtout pas enrayer la belle mécanique.

Les socialistes avaient l’occasion de faire pencher la balance de l’autre côté, de changer de paradigme et d’aller vers une société débarrassée des scories du XXe siècle. Hélas, 6 mois après leur arrivée au pouvoir, de Fillon à Ayrault et d’Alliot-Marie à Valls, il n’y a que les visages qui changent, la politique, elle, reste la même.

Alternatives au développement extractiviste et anthropocentré, 2 décembre 2012

5 réponses à “[Notre-Dame-des-Landes/Cajamarca] Manuel Valls ou la continuité de l’État : l’exportation du maintien de l’ordre Français

  1. Finalement, l’Ayraultport pourrait avoir un intérêt… en 2065.
    Mais oui voyons ! Ecoutez bien… après avoir extrait toutes les ressources fossiles jusqu’à la dernière goutte pour alimenter le Moloch productiviste, il faudra bien un aéroport géant pour faire atterrir les derniers avions remplis de millions de réfugiés climatiques qui n’auront plus nulle part où aller. En effet, on en sera alors non plus aux 4°c de plus que pronostiquent les climatologues mais, plus vraisemblablement, à 7 ou 8°c. Ayant très largement contribué à cette situation, la France ne pourra refuser d’accueillir ces millions de réfugiés, puisqu’on leur aura pourri leurs pays avec nos caprices d’enfants gâtés qui pleurnichent pour aller passer noël aux Seychelles (qui seront aussi sous la flotte, au passage). Mieux encore, les héritiers de Vallskozy pourront utiliser ce même ayraultport pour remettre directement les réfugiés dans les avions et les « reconduire à la frontière » de leurs pays respectifs. Ceux-ci n’existant plus, nos vaillants gardiens de l’ordre établi balanceront tranquillement des charters entiers de malheureux à la mer comme le faisait Pinochet. Le tout à la grande satisfaction des générations de beaufs futures, descendantes des beaufs d’aujourd’hui qui éructent contre les « anarcho-libertaires » et réclament à grand cris leur ayraultport. Et mieux encore qu’encore mieux : les beaufs actionnaires de Vinci palperont deux fois le pactole : une première fois sur les vols entrant pleins de réfugiés, une deuxième fois sur les « reconduites à la frontière » ! En avant vers des lendemains qui chantent !
    Alors, les beaufs de Nantes et d’ailleurs, toujours fans du développement insoutenable ? Vous serez prêts à vous pousser pour faire de la place aux miséreux dans vos petits pavillons proprets, ou vous allez voter Marinette Le Pen et vous en laver les mains comme en 40 ?
    Allez, ce ne sont pas les jean-foutres qui s’agitent en ce moment à Doha qui vont y changer quelque chose.
    NO FUTURE !!!!!

    PS : les héritiers de Vallskozy…. Horreur ! Cette perspective est le meilleur argument que j’aie jamais entendu contre le mariage gay

  2. « Les industries extractivistes, clé de voûte de l’économie ultra libérale dopée aux énergies fossiles »

    « libérale » tout court non?

  3. C’est vrai qu’on croit VRAIMENT rêver…!! Même si nos gouvernants nous donnent surtout des cauchemars…..et tous ces  » spécialistes » qui pontifient du haut de leur connerie : les nuisances des avions ..??? chaque semaine deux ou trois s’écrasent sur Nantes…et ceux qui tirent la chasse d’eau avant d’atterrir et nous polluent…..

  4. Erratum : Michèle Aliot-Marie était à la la Défense et non aux Affaires Etrangères.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s