Galerie

24 novembre : Nantes solidaire et révoltée ! Libérons la ZAD de l’occupation militaire ! Résistance !

Vu sur Indymedia Nantes, le 25/11/2012 :

contre l’ayraultporc et son monde

Alors que les combats font rage à Notre Dame des Landes, et que des dizaines de personnes convergent vers la ZAD pour soutenir les résistants dans la forêt de Rohanne, une manifestation contre le projet d’aéroport devait avoir lieu samedi 24 novembre à Nantes.

1_3.jpg

Entre 8 et 10 000 (!) manifestant-e-s se regroupent dans le centre de la métropole à 16h. Un immense cortège hétérogène, créatif et bruyant s’étend dans les artères de la ville, au cris notamment de « Ayrault, facho, le peuple aura ta peau », « Ayrault démission », « Ayrault, t’es foutu, le peuple est dans la rue », derrière la banderole de tête « Aéroport-LGV-THT-TAV-Nucléaire : société totalitaire ».

Le local du PS, fermé à double tour, essuie des jets d’œuf et quelques coups de pieds. La manifestation arrive devant la préfecture et la tension monte. L’entrée de la préfecture (protégée par des grilles) et les jardins (gardés par des CRS) sont approchés par une foule dense. Certains essaient de pénétrer dans les jardins de la préfecture, lorsqu’un casqué se met à de karcheriser les manifestants avec une lance à eau sous pression.

Il n’en fallait pas plus pour que la colère éclate. Les CRS sont la cible de divers projectiles (panneau de signalisation, bouteilles, fumigène…), ils ripostent par du gaz lacrymogène. Une dame âgée allume les flics en criant. La préfecture est taggée dans la foulée. Un CRS arroseur est sonné par un gros pavé reçu sur son casque. Un autre goret survolté menace la foule en tir tendu avec son lance grenade lacrymogène.

La foule, si elle ne cherche pas à prendre d’assaut la préfecture, reste compacte et solidaire, des milliers de manifestant-e-s font face aux flics en criant « libérez la ZAD », en chantant, en injuriant les flics. Un véhicule anti-émeute canon à eau est approché, des cars de gendarmes mobiles déboulent en nombre le long de l’Erdre. Les manifestant-e-s, déterminé-e-s, font face à la rangée de boucliers. Des percussions rythment le rassemblement.

Alors qu’une partie de la foule commence à se disperser et que la menace policière se resserre, un appel à repartir en cortège est lancé : « Ce n’est qu’un au revoir, préfet ».

C’est maintenant une manifestation sauvage d’au moins mille personnes qui s’élance dans la nuit. Après un passage par la Place Royale et les rues du quartier Bouffay, un feu de joie est allumé sur la voie du tramway, arrêt Bouffay, devant un chantier Vinci. Des manifestants jouent de la musique, des chants résonnent, malgré l’arrivée d’une dizaine de cars de CRS et un déploiement de BACeux dans les rues. La charge est imminente.

Les porcs attaquent à coup de gaz lacrymogène à bout portant, matraquent férocement les manifestant-e-s, et interpellent. Au moins trois personnes seraient blessé-e-s (dont un crâne ouvert) et deux personne interpelées selon des sources manifestantes.

Qui a des nouvelles des blessé-e-s, des arrêté-e-s ?

Cette manifestation nantaise est un nouveau temps fort de la mobilisation, de l’opposition déterminée et solidaire face à l’aéroport et son monde.

Sur la ZAD, à Nantes, partout : rage et courage. On va gagner.

N’hésitez pas à corriger/compléter.

2_3.jpg

3_2.jpg

4_2.jpg

5_2.jpg

6_1.jpg

7_1.jpg

8_1.jpg

9_1.jpg

10_1.jpg

11.jpg

12.jpg

13.jpg

Un commentaire d’un manifestant sur cet article :

Dommage qu’il n’y ait aucune photo/vidéo de la petite fille d’environ 4 ans qui chantait sur les épaules de sa mère lorsqu’elle a reçu le canon à eau en pleine tête… et Ouest-Rance qui parle « d’attaque de la préfecture par les manifestants », c’est vrai que la gamine était sapée comme une terroriste !

En tout cas une très bonne manif, j’ai beaucoup aimé la tentative de charge des flics le long de la pref, qui ont bien vite reculé lorsqu’ils ont vu que la foule faisait bloc, naturellement, unanimement, et pacifiquement… Il y a un temps pour l’émeute, et un moment où ne pas donner aux flics ce qu’ils veulent est encore plus jouissif !

 

5 réponses à “24 novembre : Nantes solidaire et révoltée ! Libérons la ZAD de l’occupation militaire ! Résistance !

  1. poilagratter

    Un tel déploiement des forces de l’ordre est totalement indécent, pour ma part je n’ai rien à voir dans ce conflit et entre nous je m’en tape, j’habite Cherbourg, mais si tout ce que j’ai lu au niveau des charges des CRS contre les manifestants me semblent inopportuns, je pense que maintenant si un groupe de français manifeste contre des projets gouvernementaux il sait à quoi s’attendre, on ne fait pas la guerre à son peuple et on ne passe pas en force ses idées, on est à l’écoute, sinon c’est une dictature !!!!

  2. Partie prenante de la lutte dans ma ville contre l’aéroport j’apprécie vos articles… mais franchement, comparer le flics à des porcs relève, non seulement de la méconnaissance totale de ces animaux et de l’ignorance crasse de ce qu’ils subissent dans les élevages industriels et les abattoirs. Cette comparaison montre aussi l’imprégnation de l’idéologie dominante dont vous faites preuve sur ce point en considérant que le qualificatif de porc est une insulte. Venant d’écologistes c’est pour le moins incohérent. Mais bon, on a les boucs émissaires qu’on peut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s