Galerie

Ecolos-collabos, il est temps de démissionner ! La seule écologie politique qui vaille est sur le terrain !

Vu sur un blog du monde.fr, le 23/11/2012

Notre-Dame-des-Landes : la délicate position d’EELV

Evacuation des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 23 novembre.

Combien de temps vont-ils encore tenir ? Alors que de nouvelles évacuations d’opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ont eu lieu, vendredi 23 novembre, la situation d’Europe Ecologie-Les Verts devient de plus en plus délicate, eux qui dénoncent en choeur la méthode de l’exécutif. « Le message politique envoyé, c’est que quatre jours après la mobilisation pacifique de ce week-end, la seule réponse du gouvernement, c’est la force », se désole Jean-Philippe Magnen, porte-parole d’EELV et vice-président de la région Pays-de-la-Loire.

« Ce n’est pas avec cette méthode policière qu’on réglera le problème, juge également François de Rugy, député de Loire-Atlantique. C’est une illusion de croire que ça va faire disparaître la mobilisation. » Même son de cloche pour Pascal Durand qui se dit animé d’un « sentiment de révolte ». Le secrétaire national d’EELV, qui devait être présent à la manifestation organisée dans l’urgence vendredi près de l’Assemblée nationale, ne comprend pas « la bêtise » de vouloir répondre « par des provocations ». Il dénonce « l’incapacité de dialogue » du gouvernement, qui a refusé par la voix de Manuel Valls, le ministre de l’intérieur, de « laisser un kyste s’organiser ».

 « Problème de personnalisation »

« Ce n’est pas notre conception de la République et de la démocratie », explique M. Durand tout en rappelant que « la majorité gouvernementale s’est aussi construite contre les méthodes de Sarkozy de passage en force ». D’autant, soulignent les écologistes, que la plupart des manifestants de samedi ont voté pour François Hollande. « C’est une vraie erreur politique, intervient José Bové, député européen. Ils sont en train de se couper d’une partie de leur électorat. Il ne faudrait pas non plus qu’ils oublient qu’en 2014, il y a un certain nombre d’échéances électorales… »

Les écologistes continuent de réclamer une « sortie par la haut » avec la mise en place d’une médiation. Ce que Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, leur a déjà été refusé. « Le premier ministre est incapable d’avoir un regard objectif sur ce dossier, attaque M. Durand. Il y a un problème de personnalisation : à partir du moment où il est premier ministre, il doit prendre la hauteur que la fonction impose. » Un revirement du gouvernement sur ce sujet apparaît d’autant moins probable qu’il serait interprété comme un désaveu de M. Ayrault qui a porté le projet quand il était à la tête de Nantes. « Un homme public peut reconnaître que le contexte a changé et entendre la population, veut croire M. Magnen. Non pas pour se déjuger mais pour rouvrir le débat. »

« Nous sommes en cohérence »

« Ce projet fragilise la majorité gouvernementale », concède cependant Ronan Dantec, sénateur EELV de Loire-Atlantique, qui reconnaît que son parti est dans « une complexité très dure à gérer ». Mais pour M. Durand, « nous sommes en cohérence ». Pas question donc de quitter le gouvernement. « On ne va pas mettre en jeu le sujet de la participation gouvernementale uniquement sur la question d’un aéroport », avance M. Magnen.

Et les voix qui s’élèvent pour dire le contraire sont priées de se taire. Dans une tribune publiée vendredi, dans Le Monde, le député Noël Mamère pose la question : « Nous voulions un groupe à l’Assemblée nationale et des ministres. Nous les avons mais à quel prix ? » Réponse de M. Durand : il s’agit d’une position personnelle et non collective. « Ce n’est pas en publiant des tribunes individuelles pour faire état de pensées intelligentes et brillantes qu’on fera avancer les choses », tranche le patron des écologistes.

10 réponses à “Ecolos-collabos, il est temps de démissionner ! La seule écologie politique qui vaille est sur le terrain !

  1. Il faut virer les écolos traitres de EELV.
    Nous sommes les seuls et vrais résistants.
    Nous on se bat contre les flics !!!
    Nous ne voulons pas de l’ayrault-porc et de leur monde.
    Dehors EELV écolos collabos !!!

  2. Oui collabo en plus maintenant trois jours plus tard c trop tard vous ete grillez les amie mais tjrs les poches bien remplie he miss duflot mamere bove traitre devenu franc macon surement vous ete des marionette bizou duflot ta de belle miche

    • Tu ferais mieux d’apprendre à t’exprimer correctement !!
      ta syntaxe est digne du langage sms des ados…
      tu dois en être un alors !!

  3. Philippe Ladame

    Mais oui, le combat contre l’aéroport à NDDL est le père de tous les combats, quiconque n’est pas résolument contre est un traître, les écolos sont des collabos.
    Ah, ça fait du bien un peu de clarté dans la complexité du monde. 🙂

  4. Pour trouver des pistes ( pas d’atterrissage !) allez voir et écouter sur ce site :

  5. Ce que dit Stéphane est juste, on peut être agacés par certaines choses, mais il ne faut pas effectivement se tromper d’ennemi. L’ennemi , il est commun, il est « pluriel » car il y a le PS et Vinci, un gros capitaliste tentaculaire, çà pourrait ne pas s’entendre idéologiquement parlant, et çà s’entend quand même ! Pour nous, ceux qui sont « politisés », même étant très coincés par cette position, leur représentation, etc.., ils peuvent faire des interventions que nous ne pouvons pas : José Bové ce midi à la radio, et c’était bien, ce qu’il a dit. Moi, je n’aurais pas été interwievée ..;-)) , et beaucoup d’auditeurs ont pu entendre, valait mieux çà que d’avoir fait venir Ayrault ou Valls, en plus !! Donc, il faut essayer de faire comme font les zadistes qui sont d edifférentes origines, d’âge, etc…
    Noz vad, Stéphane 🙂

  6. Salud deoc’h / Salut à vous et félicitations camarades pour cette lutte à NDDL mais arrêtez svp les caricatures.
    Paouezit pentañ an dud mar plij !
    Votre analyse n’est pas fausse quand à la difficulté croissante voire l’impossibilité pour les écolos qui ont choisi la voie du parlementarisme et de la démocratie participative et jusqu’à présent de rester dans ce gouvernement qui ne respecte déjà plus grand chose mais le choix d’EELV fait il y a quelques mois ne fait pas de nous des collabos.
    Je ne suis pas certain qu’il faille se réjouir de cette perspective, mais il semble bien que EELV devra se résoudre sous peu à quitter ce navire devenu fou.
    N’empêche pas plus que les « vrais travailleurs » (dixit Sarko) ne sont pas tous sur les routes ou dans les champs, tous les militants ou/et écolos ne sont à NNDL en ce moment et certains sont à l’oeuvre essentiellement dans des bureaux ou des couloirs.
    Ne tombez pas dans le simplisme, svp, votre lutte admirable ne pourra triompher uniquement sur place sans le soutien d’élus (et autres militants) de tous bords.
    Les 2 derniers W-E, j’étais en manif à vos côtés à Rennes puis sur le chantier de reconstruction à NNDL. Nous étions nombreux comme moi à regretter de ne pouvoir être de toutes les journées de résistance, à admirer cette jeunesse pleine d’idées et d’énergie, à admirer la solidarité des paysans.
    Ce soir j’étais en manif à la mairie de Brest où nous étions près de 300 pour interpeller le maire PS sur la situation à NDDL et montrer notre dégoût de cette « politique » là. Nous n’étions donc pas tous sur place, ni même en train de faire de l’écologie appliquée, mais nous n’avons pas à rougir de nos actions. Les adhérents et sympathisants d’EELV y étaient nombreux.
    Il n’y a pas une seule « bonne » méthode pour se battre contre la bétise et l’abus de pouvoir, à chacun de choisir celle qui lui convient le mieux sans oublier l’objectif, celui de préserver 2000 ha à NDDL et de faire germer les pousses d’un monde meilleur où des gens différents pourront se respecter et construire ensemble.
    Merci d’arrêter les insultes démobilisatrices à l’encontre de celles et ceux qui participent de près ou de loin, seulement un peu ou beaucoup à ce mouvement de fond qui se lève.
    Appelez plutôt le maximum de gens de tous bords (ou presque) à rejoindre le mouvement pour qu’il devienne vraiment populaire et pas seulement militant.
    Ne vous trompez pas d’adversaire si votre but est bien de gagner cette lutte.
    Dalc’hit mat ha ken warc’hoaz !
    Tenez bon et à demain.
    Amicalement
    Stéphane

    • Nos attaques s’adressent aux politiciens et bureaucrates d’EELV, d’où la mention démission. Et donc ne s’adresse pas aux membres d’ELLV qui bien que pour nous se sont fait berner n’en reste pas moins des camarades de lutte, comme ils ont effectivement pu le démontrer à NDDL et sur d’autres lieux.
      En espérant que cette précision rende les choses plus claires.

  7. aimer et résister camarades.sont les mot d’ordres contre c cons, et suis gentille en écrivant , je suis pas auprés de vous et croyer que c’est pas l’envie ki mank.il y a d braquages de plus en plus ! parout les travellers aussi ont les dents….. a poil?? kan meme il fait froid , mais kan on voit kune danse(gangamstyle) made in japan fait carton mondialement sur le net .jris d traviol mais fodrait til pas a se mettre a danser !! du coups devant c shroumpfettes pour se réchauffer et préparer le printemps? a bientot .l’ami.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s