Galerie

Récit d’un manifestant venu de loin pour soutenir la ZAD : Je reviens de Notre-Dame-des-Landes

Vu sur le blog de Le Père Vert Pépère, le 18/11/2012 :

http://blogs.mediapart.fr/blog/le-pere-vert-pepere/181112/je-reviens-de-notre-dame-des-landes

Après un long et incorfortable voyage, vers 9 heures du matin, notre bus entre dans le village de Notre-Dame-des-Landes. Nous débarquons du bus dans le brouillard humide qui s’est posé autour du clocher de l’église. Les proverbes locaux annonçant qu’après le brouillard vient la pluie, il ne reste qu’à espérer que ce brouillard ne se lève pas trop vite.

Un petit café sorti d’une thermos et hop, nous partons rejoindre la place d’où le départ de la manifestation est prévu. Déjà des centaines de manifestants sont là. Des tracteurs aux remorques chargées de bois, bottes de paille et divers matériaux de construction hétéroclites stationnent sur la place et dans les rues environnantes. Des banderolles aux slogans divers fleurissent partout. Personnellement, je décerne une palme au « Le changement c’est maintenant. L’aéroport c’est jamais« .

En attendant le départ du défilé prévu pour 11 heures, j’observe la diversité des manifestants dont le nombre se densifie de minute en minute. Des familles locales en allant jusqu’aux activistes masqués, en passant par les clowns de la BAC, la foule est bigarrée. Toute la France militante s’est donné rendez-vous ici. Je rencontre de nombreux copains et copines faucheurs volontaires, anti-GDS, militants EELV.

Alors que les cloches de l’église sonnent 11 heures, le cortège s’ébranle à l’heure pétante. Les manifestants s’écartent sur le bord de la route pour laisser les tracteurs prendrent la tête du convoi en direction de la ZAD.

Nous commençons à cheminer à travers le bocage nantais. Malgré (ou à cause de) le brouillard, comment ne pas savourer la beauté de ces paysages, composé de haies aux couleurs automnales encadrant la verdure des champs. Au fur et à mesure que le cortège s’étale, je prends conscience de la mobilisation. Un cortège à perte de vue devant moi, un cortège à perte de vue derrière moi.

Après une heure de marche, nous passons un carrefour et entrons dans la ZAD. Il nous faut encore une demi-heure pour atteindre « La Vache Rit », un des lieux de rassemblement mais le cortège ne s’arrête pas et continue son chemin. Ce n’est plus une manifestation c’est une véritable randonnée. Enfin, après plus de deux heures de marche, nous atteignons le grand champ où vont se construire de nouvelles maisons.

Immédiatement, des militants s’activent pour monter les divers chapiteaux et commencer à défricher les lieux de construction pendant que le champ se remplit au fur et à mesure de l’arrivée des manifestants.

Malheureusement, pour nous, à 14 heures il est déjà l’heure de redescendre pour rejoindre notre bus, le rendez-vous pour le départ étant fixé à 16 heures. Un peu frustant de repartir alors que cela ne fait que commencer.

Notre retour précoce va néanmoins nous permettre de nous rendre compte de l’ampleur de la manifestation. Car tout au long des premiers kilomètres de la redescente vers le village, nous devons nous frayer un chemin à travers la foule compacte des nombreux manifestants qui continuent d’arriver (et dont certains nous demandent si c’est encore loin!). Ensuite, parmi des rangs de manifestants qui commencent à se clairsemer, vient une longue file de centaines de tracteurs. Tous les paysans de la région se sont donnés ici! Les infos écoutées sur France Inter nous annoncent 40000 personnes.

Attente du bus (il y en a une centaine dans et autour du village ce qui créée un sacré bordel), puis on réembarque pour un voyage de retour tout aussi inconfortable que l’aller. A 4 heures, en ce dimanche matin, je suis enfin dans mon lit, épuisé, courbaturé mais heureux d’avoir participé à cette mobilisation réussie.

GARDAREM NOSTRA DONNA !

Une réponse à “Récit d’un manifestant venu de loin pour soutenir la ZAD : Je reviens de Notre-Dame-des-Landes

  1. Je vous soutiens à 100%. Défendons nos biens contre ce gouvernement et les autres qui l’ont précédé. Ce qui les intéresse n’est qu’argent en sur abondance et leur propre avancement.Du Peuple français et son beau patrimoine, ils en ont cure !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s