Galerie

[Vinci et tes profits dégage!] L’Etat brade le bien public au profit de Vinci, l’opérateur de Notre Dame des Landes

Vu sur le site internet reporterre.net, le 13/11/2012 :

Qui est censé réaliser l’aéroport Notre Dame des Landes ? La firme Vinci. Largement choyée par les gouvernements de droite et « de gauche », elle accumule les profits sur les autoroutes et participe à des projets désastreux en Russie.

Corinne Morel-Darleux – 17 octobre 2012


Il y a aujourd’hui quelques 8.600 km d’autoroutes en France, soit l’équivalent de la distance de Paris à Bogota ! Et le nouveau Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT) prévoit d’en rajouter 879 km. Dans les réseaux militants, on s’exaspère, on peste et on se désole. Car on est bien loin, une fois de plus, des engagements du Grenelle en matière de report de la route vers le rail (1), de réduction de 20% des émissions de CO2 dans les transports (2), de préservation des espaces naturels et d’aménagement du territoire, sans parler d’anticipation du pic pétrolier… Alors qu’est ce qui fait courir les autoroutes ?

Le fric ! Les autoroutes en France sont majoritairement gérées par trois groupes privés : Vinci, Eiffage et l’espagnol Abertis. C’est le gouvernement de Villepin qui a conclu l’opération de bradage en 2006, contre l’avis de la majorité des Français (3). Résultat, alors que les investissements de départ ont été pris en charge par les contribuables, ce sont aujourd’hui les multinationales qui ramassent la mise. Sans compter que plus de 95% de leur chiffre d’affaires provient des péages, c’est à dire de nos poches.

Recettes estimées en 2007 : 7,4 milliards d’euros ! Résumons : nous payons pour utiliser des autoroutes que nous avons contribué à financer par nos impôts et dont les recettes alimentent les profits des grandes entreprises. Bien joué.

On perd sur tous les tableaux. Et les travailleurs aussi. La privatisation, comme d’habitude, s’est accompagnée de dégradation des conditions de travail et de pertes d’emplois : 16.500 agents en 2009 contre 17.359 en 2006, soit une baisse de 5% en 3 ans. Les mouvements sociaux se multiplient, comme chez ASF et Cofiroute en décembre 2009, les premiers depuis la privatisation. Les salariés protestent contre la baisse des effectifs et de la sécurité, la détérioration du service aux usagers, et réclament des augmentations de salaire au regard des bénéfices engrangés.

Argent public confisqué, détérioration des conditions de travail, course aux profits… Qu’à cela ne tienne, les nouveaux tronçons sont désormais envisagés directement en concession privée, Castres-Toulouse par exemple.

[…]

Lire la suite ici : http://www.reporterre.net/spip.php?article3339

Source : Le blog de Corinne Morel-Darleux

Lire aussi : L’entreprise Vinci participe-t-elle à la corruption en Russie ?

Une réponse à “[Vinci et tes profits dégage!] L’Etat brade le bien public au profit de Vinci, l’opérateur de Notre Dame des Landes

  1. Bonjour,
    Continuons utilisons tous les moyens possibles légal ou illégal (voir le Larzac) pour que cet aéroport ne soit pas construit. Nous français n’avons ni les moyens financiers ni l’utilité de celui-ci.
    Halte au grand travaux inutiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s