Les fouilles archéologiques saccagent la ZAD ! Appel au soutien !

ci-dessus, photo de ouest torche d’un archéologue et de son joli boulot de destructeur de la terre arable !

Les fouilles archéologiques en vu de la construction de la 4 voies qui passerait au sud de l’aéroport de NDDL continuent. Après des forages et fouilles effectués conjointement le 5 et 6 octobre , les fouilles ont repris hier sous haute surveillance policière.

Voir article de ouest torche à ce sujet, et au sujet de la résistance d’un paysan à ces fouilles :

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-Aeroport-un-paysan-s-oppose-aux-fouilles_fil-2013608_actu.Htm

Voir aussi la vidéo réalisé par des occupant-e-s de la ZAD lors de la journée de rassemblement du 11 octobre :

mardi 11 octobre – Notre Dame des Landes from From ZAD on Vimeo.

Malgré la volonté de résistance de certain-e-s habitant-e-s du coin, de quelques paysans et surtout des occupant-e-s de la ZAD et de militant-e-s extérieurs, rien n’a pu être fait pour les empêcher de creuser leur tranchées de 40cm de profondeur sur des dizaines de mètres. A terme, 165 hectares (pour la seule 4 voies) devraient être fouillés, détruisant ainsi de grandes surfaces de terres arables !

Nous appelons au soutien de tous et de toutes, pour venir nous aider à résister contre ces fouilles destructrices, et préparatoires à l’arrivée des bétonneuses et de la construction de l’aéroport ! (voir agenda prévisionnel des promoteurs ici : http://wp.me/P1hwU8-ly )

l’INRAP est en charge de ces fouilles; institution archéologique de l’État qui a déjà collaboré avec Vinci et en fait sa pub, ainsi qu’avec d’autres grandes entreprises.

L’INRAP se paye aussi le luxe de prétendre défendre le développement durable!

Aidez-nous à résister à ces fouilles près de chez vous, en vous attaquant à Vinci, l’INRAP et les décideurs, ou en venant nous soutenir/participer à la résistance sur la ZAD !

La lutte ne fait que commencer !

No pasaran !

Des membres du collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL.

16 réponses à “Les fouilles archéologiques saccagent la ZAD ! Appel au soutien !

  1. Pingback: La Feuille de Chou | Archéologues - VRP : une profession très …GCO. | Presse quotidienne radicale au capital illimité d'indignation. Ce qui n'est pas dans le Journal est dans la Feuille de Chou.

  2. (dernière intervention ce soir je le jure)

    Je ne travaille pas pour l’INRAP alors je ne suis pas au courant de ce qui a pu se faire en terme de communication de leur part… Veuillez excuser ce manque d’info de ma part, j’espère qu’il n’empêchera pas le dialogue. Bonne soirée.

  3. J’ai oublié : le diagnostic à lieu uniquement sur l’emprise de la quatre voies, vous le dites vous-meme. À quoi bon pleurer les 40 cm de terre arable retirés par les pelleurs sur à peine 10% de l’emprise totale de cette route alors que du bitume la recouvrira entièrement par la suite? Je ne comprends pas. J’aimerais vraiment mais je be comprends pas votre point de vue… Attention, je ne dis pas ça ironiquement, je comprends votre désarroi quant au projet et je partage aussi vos doute à propos de ce monstre d’acier et de béton qui va se construire, (voyez qu’on peut se comprendre). Mais en quoi l’enlèvement de cette terre peut-elle nuire alors que le projet est lancé ? (au moins pour la route, après c’est une autre histoire…). J’aimerais vraiment qu’on puisse en débattre de manière « souple », sans violence de langage et d’enervements… Merci d’avance pour votre réponse.

    L’archéologue « d’ici mais d’ailleurs »

  4. Bonsoir,

    Que l’on soit pour ou contre un projet d’aménagement, cette décision appartient à chacun. Les archéologues de l’INRAP ne sont pas des « vendus », ils font respecter la loi, par le biais de la DRAC, en matière d’archéologie préventive, (cf Code du Patrimoine), afin que tout projet, quel qu’il soit et quelles qu’en soit les conséquences, puisse se réaliser de manière réfléchie sans détruire les traces de notre passé, que ces vestiges vous intéressent ou non n’y changera rien. L’archéologie préventive est le premier maillon de la chaîne, suivront ensuite de nombreuses autres entreprises telles que boîtes de TP, maçons, électriciens, plombiers, etc… Sans doute que des gens de vos famille, vos proches ou amis travailleront à ce projet. Irez-vous alors faire sauter le camion de la petite boite d’électricité tenue par votre voisin si sa réponse à un appel d’offre de Vinci est accepté??? Vous voyez, ce débat est stérile. S’il y a DIAGNOSTIC archéologique, (et non désolée ce n’est pas fini, si des sites sortent des tranchées, il y aura des fouilles futures), cela veut dire que les terrains appartiennent déjà à Vinci et que le projet est lancé. Quand à la question fatidique : est-ce que les agriculteurs sont-ils encore maître de leurs parcelles? Si je ne m’abuse, mais je peux me tromper, c’est parce qu’on leur laisse « à disposition » en attendant les travaux mais elles ne leur « appartiennent » déjà plus… Oui c’est malheureux, mais allez-donc taper sur Vinci et laissez les petites gens bosser, oui bosser pour pouvoir ramener de quoi nourrir leurs enfants comme cela a pu être reproché dans un commentaire. Pour la gloriole? On s’en fout, nous on fait notre travail! Comme vous, comme vos proches, comme ces agriculteurs que vous nous avez cité… Le GROS problème de notre profession? Sans aucun doute la communication, toutes ces choses que nous essayons de vous dire, de faire, je ne m’étonne plus qu’elles soient incomprises. Pourquoi pas une réunion publique pour en disserter? Peut-être que si nous ne pouvons vous convaincre de l’importance de l’archéologie, (cela aussi dépend des gens et de leurs centres d’intérêt), peut-être pourrions-nous faire passer ce message simple et clair : nous ne faisons que notre travail, nos opinions politiques et nos désirs ne comptent pas lorsqu’on travaille. On nous dit : « va fouiller à Notre-Dame-des-Landes », on y va. On ne nous demande pas si on est d’accord ou non avec le projet. On nous dit « vas-y! », alors que répondre? « non je suis contre alors je préfère être viré et au chômage »??? Ça ce serait de la gloriole… Bref, communiquons plus, ça évitera beaucoup, beaucoup de conflits.

    Une archéologue « d’ici mais d’ailleurs » (les inrapiens comprendront… 🙂

  5. Bonjour … travaillant pour l’inrap … je suis choqué de cette article …
    INRAP : Recherche Archéologique Préventive … nous agissons par prévention !!
    l’action ou non de l’inrap ou autre société de RAP , n’influe en rien sur l’aménagement du territoire … en effet , les aménageurs et leur « complices » seraient bien contant de notre absence !
    les entreprises de RAP agissent sur des terrains qui appartiennent à l’aménageur !
    Alors s’il existe un problème , c’est bien celui du capitalisme ambiant qui grignote peu à peu le territoire des français … (autre sujet)
    Sachez que nous ne faisons pas parti de la chaine « destructrice » comme vous la nommé … mais nous sommes le résultat d’un autre groupe de personne comme vous qui se sont battu pour sauver les centaines de milliers de vestiges qui sont labourés par les paysans ou encore pillé par les porteurs de « poils à frire » (détecteur de métaux).
    Avant de dire des « conneries » pareils …. veuillez respecter le travail et la passion des autres !

  6. Je suis contre ce p

  7. J’aimerai bien qu’on trouve encore des vestiges du passé sur mes terres car j’adore l’histoire et retracer la vie de nos ancêtres sur les lieux mêmes où je vis… C’est déjà arrivé il y a trois ans et je peux vous dire que les archéologues ne font pas de dégâts du tout. D’ailleurs on ne sait même plus où ils ont fouillé , par contre on a ressorti 300 Kg de poterie de l’âge du bronze » preuve d’un habitat proche, reste à trouver les urnes funéraires…
    Un paysan

  8. Pour information, la loi concernant la remise en état du terrain après des fouilles archéologiques, article L 531-10 du Code du Patrimoine: http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=82B0A4EEA05F1A0DE19E227ADCB5495C.tpdjo14v_3?idArticle=LEGIARTI000006845745&cidTexte=LEGITEXT000006074236&dateTexte=20110927

  9. Vous fumez grave les gars !!!!!! sortez de votre campagne pour toute réalisation de diagnostic le propriétaire donne son accord alors vos pauvres paysans on signé pour çà…………

  10. C’est un comble. S’il y avait des vestiges archéologiques en cours de destruction, seriez-vous de ceux qui crient au scandale ? Ces terrains ne sont même plus labourés depuis des années. En réserve foncière pour un projet qui remontent à plusieurs années, ils n’ont jamais intéressé quiconque. Il est bien temps de s’en inquiéter. ET oui, l’INRAP travaille avec Vinci. En fait, l’institut fait les diagnostic avec TOUT les aménageurs. Il est même possible qu’il y est eu un diagnostic INRAP sous vos maisons neuves et vos pelouses… qui étaient aussi à une époque des terres arables. Votre prose dénote une ignorance terrible.

  11. Article hallucinant de bêtise ! Les archéologues ne sont pour rien à la construction de votre aéroport. Ils sont là pour étudier ce qui va être détruit ! Dites vous bien qu’à partir du moment où les archéologues sont en train de fouiller l’aéroport va se faire. Dommage pour vous ! je compatis. Mais avec un tel niveau de compréhension du monde qui vous entoure rien d’étonnant que vous ayez manqué l’occasion de l’empêcher. Bande d’abrutis.

    • Merci pour l’insulte, Mr « compagnon », qui exprime bien que l’article vous a touché en quelque point. On n’est pas ici sur un blog qui sert de défouloir à abr…. . Si vous voulez aller sur un forum pour exprimer vos points de vue avec insultes, vous toujours aller sur le forum de l’ACIPA, où de nombreuses personnes de votre acabit intellectuel s’y défoulent gratuitement. C’est impressionnant en tout cas la salve de commentaires dénigrant l’article qu’il y a eu en à peine une demi-journée, et ce alors que l’article était sortit il y a déjà pas mal de temps. Ne seriez-vous pas à l’origine de ces 4 commentaires par hasard (vos amis peut-être)?

      Concernant les travaux, les archéologues en sont responsables ! Car si ils se souciaient plus de notre patrimoine actuel (c’est à dire vivant et qui sert à nous alimenter, car contrairement à ce que dit un autre commentaire il y a encore des paysans sur la zone (47 paysans) et d’autres qui s’y installent !), ils ne collaboreraient pas à cette destruction massive de ce bocage unique en France. Et leur refus de collaborer pourrait créer un débat important sur l’intérêt d’un fouille archéologique quand elle accompagne un projet destructeur en tous points de vue, et lancer un tollé au niveau de la poursuite du projet. A moins que les archéologues préfèrent la matière morte à la matière vivante ! C’est peut-être ce avec quoi ils/elles nourriront leurs enfants !
      Les archéologues du futur pourront alors étudier les ruines de notre civilisation irresponsable envers son futur ! Quel gloriole !

      A anonyme, les maires peuvent se substituer au refus des paysans, et oui il faut le dire certain-e-s des paysans l’ont accepté mais d’autres l’ont refusé !

      La dernière fois que l’un d’entre nous répond à des commentaires insultants… merci d’aller vous défouler ailleurs ! Nous rencontrer physiquement pour en débattre serait déjà plus courageux de votre part !

      Un membre du collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL

      • Je découvre seulement maintenant votre blog, car la lutte qui vous anime ne me laisse pas indifférent (et qu’on vient de m’indiquer cette adresse internet). Toutefois, à force de naviguer de page en page, je ne vois que des attaques contre les archéologues et l’inrap (vous écrivez même « en vous attaquant à Vinci, l’INRAP et les décideurs », et ça, franchement, je ne peux pas le digérer). Je vais donc m’empresser d’oublier votre blog et votre lutte, que je ne soutiendrai pas un instant de plus. Vous discréditez totalement votre combat en vous trompant de cible.
        Ciao

  12. les » pelleteurs archéologues » de lINRAP déterrent le passé et participent à enterrer le futur …
    et si des fois on trouvait un oeuf de buffle du paleolitique on le mettrait sous les fagots pour la chasse aux oeufs des enfants du comité d animation des employés de VINCI ?

    • Je vois que cet échange est des plus constructif.

      PS : d’un, je parlais des « pelleurs » de la société de TP, donc ne dépendant pas de l’INRAP. Et de deux, mise à part dans votre esprit, les buffles ne pondent pas d’oeuf.

  13. « destructeur de la terre arable » oh là les mecs, les paysans aussi traverse aussi une partie de la terre arable avec leur charrue. Lors du diag archéo, la terre végétale est remise en partie haute, les pelleurs sont vigilants sur ce point, de plus c’est une procédure qui ce fait depuis des années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s