Appel au soutien d’une occupation d’un parc dans Nantes, contre l’aéroport et son monde.

[MAJ] Les évènements se sont précipités dans la journée, notamment avec la répression absurde et importante qui s’est abattue sur des camarades venu-e-s soutenir les occupant-e-s du parc.

Des nouvelles de ce qui s’est passé dans la journée sur le site indymedia nantes :

http://nantes.indymedia.org/colonne_centrale

Une photo de ouest torche ci-dessus et un lien vers leur simili d’article ci-dessous (publié dans la mi-journée) :

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Des-militants-anti-aeroport-perches-dans-des-arbres-a-Nantes_6346-1977091-fils-tous_filDMA.Htm

Et ci-dessous un lien vers un article de ouest torche qui donne un récit bien orienté de la journée (vers les autorités, oh surprise ! (sic)) et qui ne parle pas de la violence des crs qui s’est abattu sur les camarades venu-e-s en soutien :

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-Les-anti-aeroport-dans-les-arbres-pour-etre-vus_dep-1977804_actu.Htm

Et voici un lien vers le jt du soir de france 3 (le 02/09) avec un petit reportage sur l’intervention des forces de l’ordre :

http://info.francetelevisions.fr/?id-video=cafe_cafe2_HD_2245_nantes_20110902_soir3_697_02092011230517_F3

Un bon récit de la journée (avec photos et vidéos) sur le blog d’arte « au pied du mur » :

http://blogs.arte.tv/Au_pied_du_mur/frontUser.do?method=getHomePage

[publié le matin du 02/09] : Nous (des militant-e-s du collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL) relayons cet appel à soutien de camarades opposant-e-s à l’aéroport de NDDL qui se sont installé-e-s dans des arbres du square mercoeur (en face du château de Nantes), le 02 septembre 2011, afin d’interpeller la population nantaise sur les dangers du projet d’aéroport de NDDL et de son monde :

Sur un arbre perché… les flics en bas

Depuis ce vendredi matin, des arbres du parc Elisa Mercœur (près de Bouffay à Nantes) sont occupés par une dizaine d’opposant⋅e⋅s au projet de métropole Nantes-Saint-Nazaire, qui comprend notamment l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Les flics sont rapidement arrivés sur place et semblent avoir reçu pour ordre de nous intimider. En deux vagues, une petite vingtaine de personnes qui étaient présentes au sol ont été arrêtées brutalement alors qu’elles chantaient, diffusaient des tracts et installaient un pique-nique.

Les compagnon⋅ne⋅s sont toujours perché⋅e⋅s, c’est possible de passer les soutenir.

Plus d’infos ou de rendez-vous dès que possible.

Voici le texte du tract distribué sur place :

Sur un arbre perché !

Toi passant-e qui arpente sans cesse les rues le nez rivé au sol, nous grimpons
aux arbres pour que, l’espace d’un instant, tu lèves les yeux au ciel… Nous
occupons ce parc pour partager avec toi un moment de dialogue et de rencontre.

Depuis plusieurs années, a émergé un mouvement de lutte contre le projet
d’aéroport de Notre Dame des Landes, qui a notamment pris la forme d’une vague
d’occupation. Au cœur des 1600 hectares de terres agricoles confisquées, de
bocages menacés et de forêts en sursis, nous créons des lieux de vie collective.
Cabanes dans les arbres, jardins potagers, fermes, caravanes, constructions de
pailles et maisons réinvesties, constituent autant d’îlots de résistance à
l’aéroport. La ZAD, zone d’aménagement différée dans le jargon des urbanistes,
est devenue une zone à défendre pour celles et ceux qui ont décidé de
s’installer sur place pour y vivre.

La construction de l’aéroport s’inscrit dans un projet plus vaste : celui de la
Métropole Nantes Saint Nazaire. Partout, la ville se transforme et se densifie.
Les chantiers se multiplient, comme celui de la SOGEA juste en face de ce parc. Ce
sont autant de marchés juteux pour les entreprises du BTP, comme Vinci, dont
l’unique souci est le profit à court terme, qu’elles qu’en soient les
conséquences sociales et écologiques. Les aménageurs planifient l’urbanisation
massive sans que la population n’ait aucun contrôle sur ces projets qui
transforment les paysages environnants en un désert de béton. La construction
d’un aéroport à Notre Dame des Landes permettra de déplacer ou de réduire la
zone de bruit autour de l’aéroport Nantes Atlantique. Le bien être des habitants
de la zone de bruit est un argument brandi par Jean Marc Ayrault pour des raisons
bassement électoralistes. En réalité, le remaniement de la zone de bruit
permettra une transformation complète de l’espace urbain : multiplication des
chantiers, augmentation des loyers, segmentation de la ville entre un centre ville
vitrine sous surveillance et des quartiers populaires relégués en périphérie.

Aéroports, déchetteries, autoroutes, incinérateurs, centrales nucléaires,
usines, nul n’en veut dans son voisinage immédiat, tandis que le système ne
cesse de promouvoir des modes de vie qui nous rendent dépendants de telles
infrastructures. La lutte contre l’aéroport n’est pas qu’une lutte locale menée
par celles et ceux qui refusent d’être survolés en continu par des avions.
L’aéroport, comme toutes les infrastructures industrielles, participe de la
destruction à terme de la globalité de notre planète. Les laisserons-nous faire ?

La résistance par l’occupation permet l’expérimentation de nouveaux modes de vies
et d’organisation, en dehors du carcan de l’État et du marché. Les lieux
occupés de la ZAD sont autant de grains de sable incrustés dans la machine à
bétonner. Mais l’État répressif au service de Vinci, cherche et cherchera par
tous les moyens à bétonner la ZAD, et planifie pour cela notre expulsion. Les 6
et 15 septembre à Saint Nazaire puis à Nantes, se dérouleront les procès des
lieux de vie menacés d’expulsion. Venez nous rendre visite, nous rencontrer sur la
ZAD, nous soutenir le 15 septembre lors du procès à Nantes, ou tout simplement
discuter avec nous dans ce parc.

La terre entière est une zone à défendre !
N’attendons plus de l’État qu’il le fasse à notre place !

Une réponse à “Appel au soutien d’une occupation d’un parc dans Nantes, contre l’aéroport et son monde.

  1. Marie-laure Bastillette

    Je suis franchement éffondrée.J’ai voté pour François Hollande pour la présidentielle d’abord parce que je voulais croire ai changement tel qu’il était proposé et à la conception d’une équipe irréprochable. Quel désespoir de constater que François Hollande choisi en tant que premier ministre Jean Marc Ayrault, qui n’est vraiment pas irréprochable. Ce monsieur a tout de même était condamné à une peine de prison pour magouille de favoritisme ! Vraiment décue..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s