La loi LOPPSI 2 menace notre droit à l’autodétermination ! Convergence des luttes ici et maintenant !

Nous ne vivons pas dans une démocratie, ou encore dans une République dont les valeurs seraient « liberté, égalité, fraternité ». On peut y croire, comme on croit au Père Noël, jusqu’au moment où on est confronté à la réalité. La réalité c’est que nous vivons dans un pays où :

  • nos avis et nos envies n’ont aucune valeur.
  • les projets de vie sont dirigés puis imposés.
  • notre environnement, notre santé, notre alimentation sont pesés, puis monnayés en conséquence.
  • la liberté d’expression, dont celle de la presse, est surveillée, puis bâillonnée.
  • la différence est stigmatisée, puis réprimée.
  • la vengeance et la délation sont encouragés, puis félicités.

La LOPPSI 2 (Loi d’Orientation et de Programmation Pour la Sécurité Intérieure) accentue cet état de fait, en aggravant considérablement :

  • La situation en ce qui concerne le droit au logement.
  • La liberté des journalistes, des militants, des cyber-activistes, qui oeuvrent pour que la vérité soit connue de toutes et tous.
  • L’intrusion dans nos vies privées, des forces de contrôle et de répression.
  • Les libertés individuelles et collectives, en interdisant des modes de vie alternatifs, plus respectueux de l’humain et de son environnement.
  • Le droit à la défense et donc à la justice.

De plus, quand nos libertés reculent, celles des forces de répressions avancent. En effet, cette loi est accompagnée par toute une batterie de nouveaux droits pour la police nationale et municipale, la douane, les agences de sécurités privées (mercenaires), les réserves civiles (miliciens)… Afin que rien ne puisse entraver la machine répressive.

Alors, réagissons ! Car aujourd’hui, plus que jamais, des vies sont menacées. Des vies que se sont donnés des hommes et des femmes, par choix ou par nécessité, pour sortir du monde du profit, de la surconsommation, de l’individualisme, du néo-libéralisme… ou tout simplement pour sortir de la rue et de la faim.

C’est pour ces raisons que le Collectif de Lutte Contre l’Aéroport de NDDL se joint au collectif anti-LOPPSI 2. Si nous voulons être entendu et surtout écouté dans nos choix d’avenir, cette loi doit être abolie dès aujourd’hui.

Pour que nos rêves ne tourne pas au cauchemar,

Réveillons-nous ! Mettons-nous debout ! Et marchons !

Départ de la caravane de la résistance le 26/02 à 12h30, de la mairie de Notre Dame des Landes.

(Convoi mené par la caravane de la résistance suivis de camions, de voitures, tout engin roulant abrité…etc).

Etape relais à 13h30 à l’arrêt de tram Orvault Grand Val (ligne 2) , pour un convoi ralenti.

Arrivée à la Place du Commerce à 15h00 afin de rejoindre la manifestation anti-LOPPSI 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s