réunion ouverte de préparation du jeûne tournant à NDDL

Voici un appel d’invitation à une réunion, qui a permis d’avancer dans la préparation d’un jeûne tournant à NDDL. Vous serez bientôt tenus au courant du contenu exact et de la date de départ de cette action:

Réunion ouverte de préparation du jeûne tournant à NDDL

Le mercredi 05 Janvier 2011, à la cabane de la résistance au lieu-dit « les planchettes », à Notre Dame des Landes

à 19h30

Suite à l’assemblée générale populaire du 16 décembre à NDDL, l’idée d’un jeûne tournant basé devant la mairie de Notre Dame des Landes, a été adoptée.

Il a aussi été décidé de se réunir le mercredi 5 janvier afin de mieux définir l’action, ce qui pourra s’y raccrocher et toute autre proposition liée à cette action. Tous les militant(e)s qui souhaitent participer à l’action, ou la soutenir, sont les bienvenues.

La date approximative prévue du départ de cette action a été décidée pour les alentours de mi-janvier. Nous pourrons cependant décider de la reporter quelque peu, pour mieux la cadrer avec les cantonales, et ainsi mieux perturber le débat politique de ces élections. A discuter lors de la réunion.

De même, la durée de l’action n’a pas été définie. Nous pourrons toujours décider si il y a lieu ou non de définir, dès le départ, une limite, dans la durée, à l’action de jeûne.

Le jeûne tournant nécessite d’être un minimum de 4 personnes présentes sur le site, durant 12 heures dans l’idéal (à voir si cela peut-être plus, voire moins, concernant la durée).

Un tableau des permanences sera tenue afin de s’assurer qu’il y ai toujours le minimum de militant(e)s présentes sur le site et de faire tourner le maximum de personnes sur le lieu (dans le même principe que pour les vigies devant le conseil général).

Nous avons déjà eu deux propositions de caravanes afin d’abriter les militant(e)s qui effectuent le jeune. La deuxième caravane pourrait aussi servir de coin lecture et d’information pour les habitant(e)s de la ZAD et des alentours, de même que pour les militant(e)s venu(e)s soutenir l’action. (Nous pourrons inviter les personnes intéressés à venir approfondir leurs recherches militantes au « squat » de la Boissière).

Nous demandons encore aux militant(e)s qui possèdent des caravanes inutilisés et en état assez correct si ils sont prêts à les prêter, pour toute la durée de l’action (ceci parce que les deux propositions n’ont pas encore été confirmés).

Si certains se sentent l’âme bricoleuse, cela pourrait être sympa de fabriquer un petit stand, où s’abriter quelque peu et où s’informer succinctement. Nous faisons donc appel aux bonnes volontés.

L’action de jeûne, et non de grève de la faim, aurait donc lieu sur la place publique, devant la mairie de Notre Dame des Landes, dans et devant les caravanes.

Nous avions déjà envoyé (pour certain(e)s les raisons qui nous poussent et qui en poussent d’autres, à effectuer cette action. Les voici de nouveau. Cette action permettrait donc de:

-populariser la résistance des habitant(e)s résistant(e)s de la ZAD et d’ailleurs

-communiquer sur la lutte (diffusion de tracts, du journal de la zad : lèse béton, d’autres journaux…)

-étendre la lutte au niveau national et européen, voire plus, grâce à la communication/médiatisation par nos propres réseaux, et par certains médias officiels.

-créer des discussions permanentes pour définir des actions non-violentes sur le territoire (ag permanente), créer des débats/discussions sur le projet et autres sujets…

-le lieu de jeûne servirait de relais d’information, au tour de france effectué par des nouveaux habitants qui font partager leur lutte dans différents lieux de France (à voir puisqu’ils risquent peut-être d’arriver avant le début de l’action), et ce lieu d’action permettrait aussi de servir de relais et de soutien aux « squats » de la ZAD.

-interpeller les collectivités, sur les expulsions programmés des squats et les « enjoindre » à soutenir TOUS ET TOUTES les habitants de leur territoire.

-servir de point de relais efficace entre la population locale et les « squatteurs », ou plutôt nouveaux habitant(e)s. (notamment grâce à un point d’information, au lancement de petits marchés ou/et animations autour de la caravane…)

-permettre la discussion active et les échanges permanents entre les habitant(e)s/opposant(e)s de la ZAD et les militants(e)s extérieurs.

-montrer aux pouvoirs publics que nous ne lâcherons pas ce territoire, que nous ne leur ferons pas l’honneur de nous retirer et de délocaliser l’occupation du terrain de la lutte. Leur démontrer que l’occupation militaire de la ZAD s’accompagnera d’une occupation croissante de cette zone par les militant(e)s.

-…

Enfin, en résumé il nous faut, pour l’aspect logistique:

-Deux caravanes en assez bon état et assez grandes.

-Activer tous les réseaux militants, afin que les permanences soient assurées tous les jours et toutes les nuits, et pas par les mêmes personnes.
-De ramener un brasero ou plus, avec du bois pour se chauffer à l’extérieur.
-Prévoir des bouillons chauds pour tenir (on peut faire marcher la solidarité)
-Un stand bricolé, ou non, pour servir de support de communication (afin de faire partager notre lutte et celles d’autres lieux)


Toutes les initiatives permettront de faire avancer l’action.

Ce jeûne a pour vocation d’être non-violent et populaire, mais surtout permettra de montrer qu’il y a détermination forte à résister à ce projet.

La lutte continue!

des membres du collectif 44 de lutte contre l’aéroport

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s