Galerie

En effet, "Les braves gens n’aiment pas que, l’on suive une autre route qu’eux"!

Une dizaine de légalistes ( de la coordination des opposants à l’aéroport de NDDL, de l’ACIPA, de la confédération paysanne 44, du GAB 44, d’Europe Ecologie-les verts, des "copains" du 44, etc…), se sont introduits dans la ferme  d’ un militant petit paysan bio, membre du collectif de lutte (clcanddl) et, connu pour ses nombreux engagements écologiques et libertaires.

Des menaces de mort ont été proférées à son encontre, s’il revenait sur la ZAD!

Une véritable opération commando digne de fachos!

Et, ce n’est pas les premières menaces et violences qu’il subit de la part de ces mêmes protagonistes!

Prochainement, nous vous donnerons de plus amples explications, sur les stratégies internes de la lutte.

Toutes et tous les membres du clca réunis, avec le soutien de nombreux sympathisants et amis.

11 réponses à “En effet, "Les braves gens n’aiment pas que, l’on suive une autre route qu’eux"!

  1. Doit on comprendre que l’état (au moins localement) aurait tout intérêt à ce que les fafs soient à NDDL? et doit on s’attendre à ce que PS et FN fassent le jointement également (après FN, UMP…)?
    Que dit l’ACIPA de telles exactions?

  2. Et aussi:

    Le jeudi 13 juin vers 19h00 non loin du terrain de moto-cross de NDDL, nous avons été agressés par quatre hommes se réclamant de ce club.
    Je circule sur la D42 et tourne vers le village "le pont de l’ane". Quelques centaines de mètre plus loin, en direction de la D 281, deux fourgonettes blanche du genre "expert, scudo ou partner" sont en stationnement. Je m’arrète derrière et descend de mon véhicule. Je me dirige à pied vers l’avant de celui le plus éloigné et constate une épaisse fumée noire. Quatre hommes agés d’environ 30 à 60 ans sont présent. L’un deux me lance " tiens en voilà un, il va payer pour les autres". Je ne comprend pas ce qu’il veut dire et lui fait part de mon étonnement. Un des quatre hommes enchaine " on va t’emmener avec nous à la gendarmerie. Je répond que les "rg" ainsi que les forces de l’orde m’ont déjà filmé et photographié lors de manifs ou rassemblement. L’un d’entre eux lance " il lui manque une dent, on va lui casser les autres". Sentant qu’il était impossible de dialoguer avec ces individus qui devenaient de plus en plus menaçant, j’ai fais demi tour pour rejoindre mon véhicule. A partir de là, tout s’est passé alors très vite. J’ai été jeté au sol, roué de coup de pied, de coup de poing dans la tète, le thorax et les cotes. Deux ou trois d’entre eux ont participé à ces actes de laches. J’ai enfin réussi à monter dans ma voiture par la porte arrière et me mettre à la place du conducteur. Un des plus agé à continué à frapper. Des menaces de nous incendier avec le véhicule ont été proférées. Les individus n’avaient pas remarqués la présence d’une femme assise en passagère avant. Un des individu se rendant probablement compte qu’il allait ètre complice de MEURTRES, a essayé de calmer un des plus vieux a réitéré son intention de nous bruler. J’avais de plus en plus de mal à respirer mais réussi à refermer la portière, démarrer et partir en marche arrière.

    Arrivés sur la D42, deux gendarmes étaient présents à l’intersection de "la noé bernard". L’un m’a demandé pourquoi j’étais en sang. J’ai répondu que nous venions d’ètre agrèssés en précisant clairement qu’il était très facile d’interpeler les auteurs car leur seule issue possible étaient la D42.
    Ils ont refusés de se déplacer de quelques centaines de mètres sur la D42 pour interpeler les agresseurs en question sous pretexte d’ètre occupés par autre chose. Il était pourtant facile de le faire car à ce moment là, les agresseurs n’avaient aucune autre issue de fuite possible. Est ce parce que nous sommes anti aéroport . . . . .? ? ? C’est à se poser la question puisque le maréchal des logis chef nous l’a demandé. Quand je lui ai dit "si vous ne voulez rien faire sous prétexte d’ètre occupé à autre chose, autant que j’aille dans une armurerie et revenir avec ce qu’il faut", la réponse a été " faites ce que vous voulez".

    J’ai passé une partie de la nuit aux urgences. Ouverture de l’arcade sourcilière, de la lèvre; fortes douleurs au thorax et dans les cotes; difficultée respiratoire . . . Peut ètre des fractures qui ne sont pas encore visibles.

    Une plainte à l’encontre des agresseurs a été déposée à la gendarmerie de Blain.

  3. Ping : [NDdL] Les porcs citoyens travaillent sur la ZAD – 21 et 22 juin 2013 | Le Chat Noir Émeutier

  4. Ping : Allez les gars? Combien on vous paye? Combien on vous paye pour faire ça? | blog du collectif de lutte contre l'aéroport de Notre Dame des Landes

  5. Daniel ren Villermet

    a ne m’tonne pas en leur time des cgtistes ont vir des 100 papiers de la bourse rue charlot paris, ils ont k-c mon squat colombes 92700, ne pas compt sur la gche k ki vr de gris k k d’oie CAC 40

    Le 21/06/2013, "blog du collectif de lutte contre l’aroport de Notre

  6. socialo-eco-catho talibans


  7. salut a tous du font de mon coeur peace

  8. Mais que ferait-on sans les personnes qui ont le courage de suivre leurs convictions en ce bas monde? Et les "braves gens" dont je fais partie, on les connait….D’ailleurs ils en ont de plus en plus marre d’être pris pour des idiots…mais ça, nos élus le savent et n’en n’ont strictement rien à faire empêtrés comme ils sont dans leur vision du monde… ce monde, de moins en moins de "braves gens" le veulent…je leur en foutrais du "progrès" à ceux-là

  9. Au final, je finis par ne pas comprendre les divergences d’opinions sur le sujet de NDDL. Est-ce que tout le monde ne pourrait pas revenir aux fondamentaux et réaliser que la lutte de tous doit converger pour obtenir l’arrêt de ce projet. Toutes les dissensions feront le lit des pro et fuir les citoyens qui ne peuvent prendre le temps de décrypter et comprendre les messages des diverses parties. Ne pouvez-vous pas communiquer entre vous ? Des menaces de mort ? Mais à quelle époque vivons-nous ? Nous avons déjà du mal (en tant qu’opposants) à avoir une légitimité du côté du citoyen lambda qui ne se pose pas de question et ne se sent pas concerné par le combat, si en plus, tout le monde est divisé, quelle image pour la lutte ? Cordialement, Dany

  10. A reblogué ceci sur Nosotros.Incontrolados and commented:
    Nous le savons bien!!!! Ainsi que nous l’écrivions sur la question du "silence" soudain entourant maintenant ce qui se passe (ou pas) à NDDL.
    Il y avait fort à parier que les émissaires suintant la fripouille s’étant déjà "infiltrés" dans cette lutte pour tenter d’y associer de la pouffiasserie identitaire (du genre des sbires du canasson intitulé "Breizh" que nous avions déjà longuement critiqués) ne manqueraient pas de profiter de cet espace pour faire à nouveau la part belle à leurs méthodes de salopage et de mise à l’index de compagnons (proches ou lointains) qu’ils estiment par trop dérangeants et trop subversifs. Il va de soi que pour eux le combat de NDDL n’est qu’un réservoir où puiser et racoler des gens peut-être "abusables" afin d’extirper de la lutte ce qui magnifiquement en fait un exemple révolutionnaire partout rapporté et souvent imité.(Sauf par les réformards, les légalistes, les démocrassouillards, bien sûr)….Nous donnons suite à cette nouvelle en la reblogant sur nos pages. Merci et Salut à vous
    "Des apodicticiens": Nosotros.Incontrolados/AZA.

  11. A reblogué ceci sur Les AZArricades and commented:
    En effet, "Les braves gens n’aiment pas que, l’on suive une autre route qu’eux"!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s