Galerie

Et pendant ce temps-là, les travaux continuent… Appel à la mobilisation pour défendre le bocage de la ZAD !

Vu sur le site internet de la ZAD, le 24/03/2013 :

Et pendant ce temps-là, les travaux continuent…

Alors que Notre-Dame-des Landes ne fait plus la une des médias. Alors que les dernières expulsions datent d’il y a déjà 4 mois. Alors que l’hiver touche à sa fin, tout comme la prétendue commission de dialogue, AGO continue de mener ses travaux en douce à la périphérie de la zone. Ils profitent de la focalisation des occupants à vivre à l’intérieur ; que ce soit dans l’organisation du quotidien, les constructions et fortifications de lieux ou les projets agricoles.

Et si pour son futur directeur « Un aéroport c’est avant tout des espaces verts », c’est aussi, a-t-il oublié de le préciser ,des routes, du goudron, du béton, beaucoup de goudron et de béton.

Nous alertons les comités locaux sur le fait que les fouilles archéologiques ont largement avancé sur la zone. Et que le barreau routier est actuellement en construction. Le futur échangeur de Grandchamp-les-Fontaines étant le début de ce saccage organisé.

Le barreau routier, c’est un projet d’une vingtaine de kilomètres, deux échangeurs, deux autoroutes d’accès se rejoignant pour desservir le futur aéroport. La première partirait de Temple-de-Bretagne et lierait la N165 Vannes-Nantes. La seconde, à Grandchamp raccorderait la N137 Nantes-Rennes.

Si nous laissons ces voies d’accès se construire, des lieux de vie disparaîtront, l’étau se resserrera sur nous et rendra la défense de la zone encore plus complexe.

Des opérations sont et doivent être menées par tous les moyens possibles afin d’empêcher l’avancée des travaux. Dans cette urgence de maintenir la lutte et la pression sur Vinci, les action extérieures prennent une importance d’autant plus grande pour le retrait du projet.

Par des opérations péages, des sabotages, des occupations, etc. Nous invitons, comme par le passé, tous les comités de soutien, les opposants au projet et à la mégalomanie de Vinci à piller, harceler cette machine de destruction massive partout en France et autant qu’il le faudra.

Un collectif d’habitants de la ZAD.

Tritons_cretes_contre_flics_apeures-64cbd

10 réponses à “Et pendant ce temps-là, les travaux continuent… Appel à la mobilisation pour défendre le bocage de la ZAD !

  1. Quand toute la planète sera urbanisée (donc plus de champs),ils auront peut-être l’audace de construire des aéroports sur les toits…à la façon des héliports,non ?

    • Quand on sait que les Chinois construisent des villes sur le Pacifique, on est pas sortis de la folie, ou pour parler plus simplement de la Connerie, à NDDL comme ailleurs !

  2. Tenons bon !

    D’après l’édito politique de Thomas Legrand sur FRANCE INTER (07h45),
    l’aéroport de NDDL ne se fera pas.
    Allez écouter ses arguments et analyses,vous comprendrez !

    Il cite l’exemple d’un camion que l’on hésite à doubler.Dans ce cas,il est préférable de ne pas le dépasser.
    A NDDL c’est un peu pareil…vous pigez ?

    • Edito de quel jour Leroy ? Il serait bon de le préciser pour qu’on puisse le retrouver.

    • Je l’ai finalement trouvé au 15/03 et je mets le lien en ligne :
      http://www.franceinter.fr/emission-l-edito-politique-notre-dame-des-landes-ne-se-fera-pas

      Et ci-dessous, le texte de l’édito sur le site de France Inter (avec relances de Patrick Cohen)

      " Ce matin, vous dites que l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes ne se fera pas !

      Oui… enfin, c’est plus un pronostique bien informé qu’une certitude officielle. Vous vous souvenez que devant la contestation menée par les écologistes, des agriculteurs et des militants de mouvements alternatifs et après les heurts avec les gendarmes en novembre dernier, le gouvernement avait décidé d’installer une commission du dialogue en gelant les travaux pendant six mois. Nous y sommes presque et le président de cette commission, s’est exprimé dans Le Monde il y a quelques jours de façon assez surprenante. Monsieur Chérau (c’est le nom du président de la commission) dit qu’il n’a été convaincu, ni par les arguments des pros, ni par ceux des antis Notre-Dame-des-Landes. Or c’est bien connu, quand on hésite à doubler un camion… il ne faut pas le doubler. Le but de la commission du dialogue n’était pas d’aboutir à un avis pour ou contre, pourtant son président se permet d’affirmer ceci : « Tout dossier qui attend une trentaine d’années perd beaucoup de ses possibilités de conviction. […] Les arguments justifiant sa construction ont beaucoup varié dans le temps. Certains datent, d’autres sont devenus moins prioritaires », fin de citation. La commission pourrait préconiser de nouvelles études d’impact. Ce qui aurait l’effet de retarder un projet dont cette même commission semble déjà considérer qu’il est trop ancien pour rester pertinent. C’est exactement ce qu’il convient de rendre comme avis quand on veut signifier au pouvoir politique que le mieux serait d’arrêter les frais.

      Surtout que l’Europe s’en mêle et pose un sacré verrou à la construction de Notre-Dame-des-Landes.

      Oui, Bruxelles rappelle qu’il existe une directive européenne qui prévoit que lorsqu’un Etat membre construit une telle structure sur une zone humide, il doit s’engager à la compenser par l’irrigation d’une zone deux fois plus importante dans le même bassin versant. C’est assez compliqué mais dans le cas du site de Notre-Dame-des-Landes, ça paraît géographiquement impossible. Il y a aussi, sur le terrain, une implantation de militants alternatifs qui préparent pour cet été, un grand rassemblement, un happening façon Larzac. La contestation anti Notre-Dame-des-Landes mobilise tout un tas de mouvement autonomes, anarchistes, écologistes et décroissants. Ils interrompent toutes sortes de manifestations politiques et culturelles à travers le pays et bien des responsables PS trouvent que le projet fétiche de Jean-Marc Ayrault commence à être politiquement assez encombrant et coûteux alors qu’on leur demande toutes sortes d’efforts financiers. Il y a déjà assez de dossiers économiques et sociaux qui séparent le PS et la gauche de la gauche comme ça ! Les membres de la délégation des écologistes qui ont été reçus à l’Elysée à la fin de l’année dernière ont été agréablement surpris d’entendre le Président leur expliquer qu’il avait demandé au Premier ministre de prendre un peu de distance personnelle vis-à-vis de ce projet nantais. A Paris, Jean-Marc Ayrault semble bien le dernier responsable vraiment convaincu que Notre-Dame-Des-Landes doit être construit… mais déjà Matignon dit pouvoir envisager qu’un nouveau calendrier puisse être établi après la remise du rapport. « Un nouveau calendrier » pour une décision politique c’est un peu comme quand un couple commence à se dire qu’il faut prendre du champ, du recul, s’accorder du temps… généralement ça veut dire que c’est mal barré ! "

  3. l'oseille dans le panier

    les aeroports vont devenir comme les ronds point; les jardins du futur! il ne restera bientot plus que ces "espaces vert"ou pourront jouer nos enfants…

  4. A reblogué ceci sur AZAgendas des gueulantes and commented:
    Et pendant ce temps-là, les travaux continuent… Appel à la mobilisation pour défendre le bocage de la ZAD !

  5. « Un aéroport c’est avant tout des espaces verts »… Vous allez voir que bientôt ils vont dire qu’ils construisent un aéroport de HAUTE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE (HQE)!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s